BRAVO !

3 minutes de lecture

                       Quelque part en France, le 12 juin 2018

                       Monsieur Laurent Ruquier

                        Monsieur Yann Moix

                        Madame Christine Angot

Objet :

On n’est pas couché le 21 avril 2018

BRAVO !

Laurent Ruquier,

BRAVO ! Enfin un débat monolithique magistralement orchestré comme on en voit peu dans le PAF !

Animer une émission qui ne qui touche que 0,15 % de la population française à un créneau horaire qui favorise un public peu attentif, voire endormi, ne fait pas honneur à votre investissement. Devant ce constat, on peut aisément comprendre que vous ayez besoin de faire du buzz à tout prix. Au menu donc un fugu, ce mets à haut risque, délicieusement toxique, un de ceux dont les médias s’emparent et savourent comme s’ils en préparaient un tous les jours. Cent grammes de liberté, deux cents grammes d’autonomie, deux rations de dignité et le tour est joué, voici l’euthanasie vendue comme un suprême délice.

Yann Moix,

BRAVO ! Pour cette toute nouvelle conception philosophique empruntée à Honegger et Bataille réunis pour la circonstance, pris en otage par Euthanasie et Sédation. Un verbe absolument intransigeant, une grande révélation ce soir, la mort a enfin un bon profil : regardez-là de face mais surtout pas de biais !

«Verbe absolument intransitif, mourir est le seul verbe impossible à conjuguer à la première personne de l’indicatif présent. Vérité de Monsieur de La Palice : quand la mort surgit, je ne suis déjà plus là, quand elle n’est pas encore là, je suis vivant. Au fond, la mort ne nous concerne pas.»

Epicure conseillait «Prends l’habitude de penser que la mort n’est rien pour nous. Car tout bien et tout mal résident dans la sensation : or la mort est privation de la sensibilité. […] On prononce donc de vaines paroles quand on soutient que la mort est à craindre non parce qu’elle sera douloureuse étant réalisée, mais parce qu’elle est douloureuse de l’attendre. Ce serait en effet une crainte vaine et sans objet que celle qui serait produite par l’attente d’une chose qui ne cause aucun trouble par sa présence.»

«On peut se mettre en sûreté contre toute sorte de choses, mais en ce qui concerne la mort, nous habitons tous, tant que nous sommes, une cité sans défense.» (1)

Ne perdez donc pas la face Monsieur Moix, face à ces maîtresses Pensées que nous souffle Epicure.

Christine Angot,

BRAVO ! Pour ce réquisitoire qui vous honore.

Que reste-t-il de l’espérance de Louis Aragon après votre prompte réflexion ?

«L’avenir de l’homme est la femme

Elle est sa couleur et son âme

Elle est sa rumeur et son bruit

Et sans elle, il n’est qu’un blasphème

Désinformation, diffamation, mensonges...

Que reste-t-il à l’avenir de l’homme si la femme n’est plus que blasphème ?

Vous nous avez présenté un fugu esthétique, spectaculaire mais vous n'osez le découper... Est-ce par crainte d'empoisonner votre audience adorée ?

Sans dossier de presse,

Télé fastoche, télé fantoche !

Votre débat mot à mot,

Je vous le réadresse,

Accompagné de quelques P.J. annexes

Qui n’ont peut-être pas bonne presse

Mais pourraient bien être pleines de sagesse…

Ce sera là, ma formule de politesse.

P.J. - Annexes :

• Coup de poing - Mina Singh - SCRIBAY

• Le bûcheron et la mort - La Fontaine

Consternante, Christine Angot – KOZTOUJOURS, tu m’intéresses !

Quand Christine Angot diffame sans états d’âme des bénévoles en soins palliatifs – FIGAROVOX/HUMEUR – Damien Le Guay

Il faut sauver les soins palliatifs voués à devenir des soins sédatifs – FIGARO/TRIBUNE –

Emmanuel Hirsch

Euthanasie : la technique des petits pas – FIGAROVOX/TRIBUNE – Damien Le Guay

• Promotion médiatique de l'euthanasie : que fait le CSA ? - Marie de Hennezel

• Pôle recherche – Maison Jeanne Garnier – Demandes d’euthanasie : quelles réalités en unités de soins palliatifs ?

• Réponse du Collège des associations de bénévoles d'accompagnement de la SFAP

Copie adressée :

Membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel

Signataire :

Mina Singh, 18 ans d’écoute du patient en soins palliatifs

Co-signataires :

Zelda 33, 10 ans d'écoute du patient en soins palliatifs

Rose, infirmière sur le terrain en soins palliatifs depuis 20 ans

Marguerite, infirmière experte en cancérologie depuis 30 ans

Cunégonde, bénévole d'accompagnement JALMALV

Gérard Piard, bénévole d'accompagnement La Pastorale de Santé, Responsable d'Aumonerie

Bénédicte d'Aillières, praticien spécialiste en oncogériatrie

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0