Ouverture

Une minute de lecture

Mon récit débute avec la rencontre d’un groupe d’hommes et de femmes qui s’apprêtent à changer le cours de notre existence. Ils ne savent rien ni de moi ni de nous et nous ne savons rien de ce qui les concerne. Ils ignorent tout de notre état de détresse. Ils ignorent que la frontière vers laquelle ils se dirigent ne représente pas la liberté, mais la guerre…

De mémoire, jamais un groupe d’esclaves n’est parvenu à retrouver le chemin de la Terre des Hommes. Parmi eux, un guerrier se distingue. Malgré son jeune âge, les connaissances de Krys sont si vastes qu’il en a tiré le moyen de délivrer un grand nombre des siens. Afin d’éviter les incessantes patrouilles, la troupe s’est réfugiée dans le désert des mois durant. Là, elle a conçu des armes puissantes, plus résistantes et précises que les nôtres.

Persuadés d’avoir laissé leurs ennemis derrière eux, anciens gladiateurs et danseuses, ouvriers de force et nourrices, tous chevauchent vers l’isthme que nous défendons.

Leurs chevaux sont harassés car leur chef les pousse à mener bon train. Porté par une étrange conviction, il guide les siens vers des rives moins hostiles. Le territoire des Galiens traversé de part en part, la terre qu’il foule à cette heure est celle qui l’a vu naître, la plus proche de la frontière, la plus proche de nous. Un royaume s’y trouvait, le dernier à avoir succombé aux attaques. C’était il y a près de quinze ans.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Xavier Escagasse
Le projet encyclopédique qui va changer votre vision du monde...
2869
936
188
45
Lynkha
Les Caraïbes, 1683. La France de Louis XIV et l'Espagne de Carlos II luttent à couteaux tirés pour la possession des richesses des îles, tandis que les flibustiers à leur service tirent habilement leur épingle du jeu. Les esclaves arrachés à leurs terres d'Afrique subissent le joug des colons. Ceux qui osent prendre la fuite se réfugient au cœur des montagnes et tournent leurs prières vers les esprits vaudous. Dans l'ombre des cavernes, un roi sorcier étend sa main noire pour les rassembler sous sa loi impitoyable.

Les pierres des civilisations déchues ont disparu depuis longtemps sous les racines de la jungle impénétrable. Les dieux mayas somnolent, oubliés de presque tous. L'un d'eux rumine encore sa colère devant l'arrogance des hommes.

Sur ces terres de conquête où la poudre et le fer apportent la victoire et où les larmes se mêlent d'un goût de sang, quatre routes convergent vers leur destinée. La capitaine cingle vers Port-Royal pour y dépenser son butin fraîchement récolté ; dans les rues de Petit-Goâve, la jeune noble erre désœuvrée en rêvant aux mystères des Mayas ; sur le vaisseau arrivé d'Espagne, le chamane se plie aux volontés de son maître en digne esclave soumis, sans cesser de songer à sa femme et son fils ; écumant les mers avec son équipage, l'émissaire veille au respect des règles draconiennes imposées par son roi sur le vaudou des îles.

Qui aurait pu croire qu'un sort facétieux et cruel les réunirait pour affronter la colère du dieu serpent ?
394
321
116
1371
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
1028
819
798
538

Vous aimez lire Nicolas Cesco ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0