Prologue

3 minutes de lecture

Moi, Sara, fille du roi Théodore d’Andalore, à mes amis, ceux que j’aime, et aussi aux générations futures, afin qu’elles entrevoient leur avenir au travers du reflet de leur passé et ne soient plus délaissées par l’histoire comme nous l’avons été.

J’aurais aimé parapher mon ouvrage d’une date qui ait un sens. Officiellement, nous sommes en l’an 753 de notre ère. Mais de quelle ère ? Nous ne savons pas remonter au-delà de cette année arbitraire que nous avons baptisée an 0. Quant au contenu de ces huit siècles, nous n’avons rien de plus précis que la généalogie des suzerains et de leurs faits glorieux. C’est pourquoi j’écris. J’écris pour que les générations futures connaissent leur histoire et ne subissent pas les mêmes affres que nous.

Pour ceux qui me lisent sans notion de contexte, nous évoluons sur une île divisée en deux parties par deux bras de mer qui se rejoignent presque jusqu’à former un isthme. Ce lieu, nous l’avons appelé Isthme de Bladel. Nous sommes très attachés à cet endroit, car il représente aujourd’hui une frontière naturelle qui nous sépare de nos ennemis héréditaires. Nous y avons bâti un fort afin d’en protéger l’accès.

Dix royaumes se partagent la partie nord de l’île. De par sa situation, le nôtre, le plus au sud, protège tous les autres. C’est à mon père, souverain de Colioure, qu’il revient de défendre la frontière, car le fort de l’Isthme nous appartient.

Ces dix royaumes, les derniers qu’il nous reste, ne sont pas vraiment unis. Lorsque la paix avec nos ennemis perdure, nous nous chamaillons et, parfois, nous guerroyons. Il y a près de cent ans, un grand suzerain a bien tenté de fédérer les royaumes. L’alliance a duré un temps, le temps de sa vie, puis, tout est redevenu comme avant.

La société des humains est régie de manière très classique au sein d’une organisation que nous avons toujours connue. Le pouvoir est détenu par le roi. Celui-ci a droit de vie et de mort sur ses sujets. La population est pauvre et contrainte par les guerres, les épidémies et les famines. Entre les princes, les nobles et les paysans, existe une classe de petits et grands bourgeois qui rendent différents services à la société dont le principal est le commerce.

Les échanges entre royaumes dépendent de la bonne entente entre les suzerains. Le mariage entre princes et princesses demeure le plus important facteur de stabilité au sein de nos différentes provinces. J’ai dix-neuf ans. Selon les ambitions de mon père, je risque de me retrouver concernée plus vite que je ne l’espère.

Au-delà de la Terre des Hommes, plus au sud, de l’autre côté de l’Isthme, se situe un territoire plus grand encore. Il est peuplé de Galiens que nombre d’entre nous choisissent d’appeler les « monstres ». Nous ignorons quel peuple est arrivé le premier sur cette terre et depuis combien de temps. Toujours est-il que nos ennemis semblent avoir pour seule ambition de nous rejeter à la mer. Périodiquement, ils ravagent nos terres, pillent, massacrent, violent et font le plein d’esclaves.

Les contrées proches du sud de l’Isthme appartenaient naguère aux humains. Après les avoir pillées, il y a près de quinze ans, une armée galienne a assiégé la dernière forteresse et l’a investie. Seuls ont survécu enfants et adolescents, emmenés comme esclaves vers les grandes plaines du sud.

Ce sont ces Galiens qui se dirigent une fois de plus vers nous pour nous voler nos terres. La nouvelle a fait grand bruit lorsque nous avons pris connaissance de la campagne lancée dans le but de former une armée de huit à dix mille soldats. L’histoire se répète et, cette fois, le destin nous désigne…

Nos savants ont déterminé récemment que Galis, notre planète, est une immense sphère presque entièrement recouverte d’un non moins immense océan. Notre île, un confetti face à l’infini, semble représenter le seul support où la vie terrestre est capable de s’épanouir. Devant l’avancée inéluctable des Galiens, toute fuite est exclue.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 13 versions.

Recommandations

Lynkha
Les Caraïbes, 1683. La France de Louis XIV et l'Espagne de Carlos II sont à couteaux tirés pour la possession des richesses des îles, tandis que les flibustiers à leur service tirent habilement leur épingle du jeu.

Les esclaves arrachés à leurs terres d'Afrique subissent le joug des colons. Ceux qui osent prendre la fuite se réfugient au cœur des montagnes austères et se tournent vers les puissants esprits vaudous pour leur protection. Dans l'ombre des cavernes, un roi sorcier se lève et étend sa main noire pour les rassembler sous sa loi impitoyable.

Les pierres des civilisations déchues ont disparu depuis longtemps sous les racines de la jungle impénétrable. Les dieux mayas somnolent, oubliés de presque tous. L'un d'eux rumine encore sa colère devant l'arrogance des hommes.

Sur ces terres de conquête où la poudre et le fer apportent la victoire et où les larmes ont un goût de sang, la capitaine Antiope cingle vers Port-Royal pour y dépenser son butin fraîchement récolté. Dans les rues de Petit-Goâve, la jeune Louise erre désœuvrée en attendant que son savant de père daigne l'inclure dans ses recherches sur la mystérieuse civilisation maya. Sur le vaisseau qui arrive d'Espagne, le chamane Sèwanou se plie aux volontés de son maître en digne esclave soumis, sans cesser de songer à sa femme et son fils, dont il est resté séparé pendant si longtemps. Parcourant les mers avec son équipage, le sombre émissaire Choco veille au respect des règles draconiennes imposées par le roi sur le vaudou des îles.

Qui aurait pu croire qu'un destin facétieux et cruel les réunirait tous les quatre pour affronter la colère du dieu serpent ?
335
309
88
1139
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
925
772
730
502
Asa No
Tourner le prochain épisode de Manor, promouvoir Éternelle avant sa sortie au cinéma, poser pour la nouvelle collection de Louis Vuitton, jouer la publicité du dernier parfum de chez Dior dans la suite la plus chère de tout New York...
Sans oublier : aller au lycée, gérer un ancien amant soudain collant, aider ma meilleure amie à avoir son diplôme, entretenir une relation cachée, regarder le dernier épisode de Teen Wolf, me tenir le plus loin possible de ma mère et éventuellement, dormir.

J'avais dit dormir... Pas tomber dans le coma.

Pourtant c'est bien d'un long coma que je me réveille et personne ne peut me dire ce qu'il c'est passé.
Bon, si ça ne tenait qu'à ça, j'aurais pu passer outre. Mais non !
Depuis mon réveil, il se passe des choses bizarres autour de moi, comme ce petit garçon qui court dans les couloirs de l'hôpital mais que je semble être la seule à voir.

Est-il est vraiment là ou je suis juste en train de devenir complètement folle ?



Attention : histoire contenant des scènes sensibles et violentes.

Image de couverture de vurdeM, DevianArt
https://www.deviantart.com/vurdem
623
269
1071
580

Vous aimez lire Nicolas Cesco ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0