Chapitre 8

8 minutes de lecture

Aujourd'hui, mardi et deuxième jours de cours, je me réveilla plus tôt afin d'aller courir. Routine que j'avais prévu de continuer. Ce matin, j'avais mon premier cours de tier à l'ar, deux heures de libre pour m'entrainer à la magie et j'avis prévu de passer l'après-midi à la bibliotèque tandis que stella et Clément travaillaient ensemble. Mais le cours que j'attendais le plus était mon cours perso de tir à l'arc avec Clément. Pourquoi j'aimais passer su temps avec lui ? Je n'arrivais pas à mettre le doigts dessus. A la bibliotèque, je fis des recherches sur ma magie, en particulier ceux qui n'avais aucun parents magicien. Mais je ne connaissait pas assez les lieux et me perdit rapidement. Quand je regardait l'heure, je vis qu'il était déjà seize heure dix. Je devait me dépécher si je ne voulais pas être en retard pour l'étude. Pendant ses qaurante minutes, je farfouilla dans les livres prenant le plus de notes possible. Je rentra ensuite au châlet avec Stella et Clément et on discuta tranquillement en prenant notre repas avant d'aller sur le terrain d'entrainement pour le cours que j'attendais le plus.


"-Bon alors, prête pour se premier cours particulier de tir à l'arc ?

-Ah ça oui. Et j'ai entendu plein de chose à propos de toi.

-Comme quoi ? demanda-t-il intrigué

-Comme le fait que tu serais super douer. Presque autant qu'un archer.

-Les rumeurs sont fondés ma belle. Je suis le meilleur arché de ma promo et la directrice m'aide, comme tu le sais, pour que je devienne prof de tir à l'ar l'année prochaine.

-J'ai vraiment beaucoup de chance alors.

-Bon, commençons,. Récupère tes fléches et ton arc.

-Tu vas avoir du boulot avec moi. Ce matin, je n'ai même pas réussi à décocher une fléche.

-C'est ce qu'on verra. comme tu es droitière, tu tiens l'arc dans la main gauche. Voilà comme ça. Ta main droite doit être au niveau de ton visage mais pas trop prêt. Vise la cible avec la pointe de la fléche et un oeil. Parfais. Maintenant détends-toi. Non, relache les épaules, tourne un peu plus le bassin comme ça."


Il posa ses mains sur mes hances, je pouvais sentir son souffle chaud dans mon cou. Comment résister à ça ? résister à lui. Je n'y réussi pas et lacha la corde. La fléche se planta dans la cible mais éloigné du cente.


"-Je ne t'ai pas dit de tirer !

-Heu..oui, excuse-moi, répondit-je honteusement en baissant la tête.

-Pendant ce temps-là, tu as quand-même réussi à atteindre la cible. Recommence."


J'enchaina les tirs pendant une heure, jusqu'à vingt et une heure, sentant à chaque fois son souffle chaud dans mon cou. Pourquoi étais-je ainsi destabiliser par lui ? Il n'est que mon tuteur après tout.

Le lendemain, après mon joggin matinal, Stella m'interpella alors que Clément était déjà partie.


"-Bon alors, qu'est-ce que tu pense de Clément ?

-Bah ça va, il est cool.

-Cool c'est tout ? Tu ne le trouve pas super beau gosse ?

-Stella ! C'est notre tuteur. Tu oublies déjà le règlement ?

-Non, je n'ai pas oublier mais avoue qu'il est mignon.

-Heu...oui, oui.

-Pourquoi j'ai l'impression que tu dit ça juste pour me faire plaisir ? Ça ne te dérange pas si je vois plus loin avec lui ?

-Je sais pas...

-Super merci, tu es vraiment trop cool."


Elle est sérieuse là ? Elle veux draguer son tuteur et l'homme qui me déconcentre dés qu'il est proche de moi. Pourquoi je ne lui ait pas dit non aussi ? A si je sais, parce que je sais absolument pas ce qu'il se passe en moi quand il es proche, quand il me touche. C'est dingue comme il me perturbe au point de ne même pas pouvoir dire non à mon amie.


les cours du jours était l'épée avec Mr Miller, deux heures d'études puis cours d'histoire du château l'après-midi. Cette fois-ci, le prof forma des groupes de compétences. Je ne me battait pas contre Stella mais contre une autre élève que je ne connaissait pas. On discuta peu, restant consentrer sur le cours. Malgrè le fait qu'on soit du même niveau selon le prof, elle avait un niveau largement supérieur au miens. Cependant, alors que je voulais rester concentrer au maximum sur le cours, mes pensées dérivèrent sur Clément et la conversation de ce amtin avec Stella dés que j'entendais son nom, soit quand quelqu'un appelait le prof.


"-Mlle Ondri !

-Oui Monsieur ?

-Vous viendrez me voir à la fin du cours.

-Bien sur."


Et c'est comme ça que je me fit reprérer par Mr Miller, parce que j'était trop perdu dans mes pensées. Je nétoya mon arme et attendis que tout le monde quitte le terrain pour le rejoindre.


"-Vous avez été déconcentrer tout au long du cours, mademoiselle. Je ne tolèrerais plus ça à l'avenir.

-Excusez-moi Monsieur.

-Qui est votre tuteur ?

-Clément Miller, Monsieur.

-Je lui en toucherais un mot et lui donnerais des exercices à vous faire faire pour rattraper se cours. Si j'apprends que vous ne les avez pas fait,vous serez sanctionné. Suis-je bien clair ?

-Oui Monsieur.

-Allez, fillez. Ne soyez pas en retard à votre prochain cours."


Je me dépécha de rejoindre la salle d'étude mais là encore, je ne parvint pas à rester consentrre et cette fois-ci, Stella le remarqua.


"-Ça va ? Me demanda-t-elle

-Oui, ne t'inquiète pas.

-Vu le long trait que tu viens de faire sur ta feuille d'exo, je suis en droit de me demander à quoi tu penses.

-A rien.

-Tu ment, ajouta-t-elle avec un sourire. c'est à propos de notre discussion de ce matin ?

-Non, ce n'est rien, je t'assure.

-Je vois bien que tu te perd tout le temps dans tes pensées. Je nepeux pas t'aider si tu ne m'en parle pas.

-S'il te plait Stella !

-Bon sortons, l'étude se termine de toute façon.

-Trés bien, si tu veux. C'est vrai, tu as raison c'est à propos de ce matin, commençais-je quelque minutes plus tard.

-Ça ta blessé que je te dise que je voulais aller plus loin avec Clément ?

-Non ce n'est pas ça. Enfin je ne sais pas vraiment.

-Qu'est-ce qu'il se passe éxactement ? Tu n'aimes pas Clément ?

-Au contraire, il est juste génial, patien, beau à en mourir, dis-je dans l'élan. Oups, j'en ai trop dit.

-Tu as craquée pour lui enfait. Tu es complétement dingue de lui, c'est ça hein ?

-Je ne dirais pas que...Oh et puis tu as surement raison. Je ne sais pas comment dire mzis dés qu'il est là, je n'arrive pas à me consentrer.

-Il t'obsède.

-Je ne suis pas obsédé !

-Ce que j'ai voulu dire c'est que tu n'arrive pas à te le sortir de la tête. il n'y as que lui qui compte.

-C'est éxactement ça ! Ça veut dire quoi d'après toi ?

-Tu es amoureuse Anna, amoureuse de Clément.

-Mais je n'en ai pas le droit !

-Tu n'en as pas le droit ou tu ne te donne pas le droit ? Je sais que le règlement l'interdit mais on ne choisit pas de qui on tombe amoureux.

-C'est mon tuteur Stella ! Il sera notre prof l'année prochaine. C'est malsain.

-On y est pas encore. Ce que je veux dire va être dire à dur à entendre. J'y vais ?

-Oui vas-y.

-Vu comment tul'aime, la façon dont tu me parle de lui, si tu ne vas pas au bout de cette relation tu va souffrit. Alors à toi de voir si tu veux respecter se règlement stupide et souffrit où être heureuse avec l'homme que tu aime et passer outre ce satanbé règlement. Tu es la seule à pouvoir faire ce choix.

-Tu crois ?

-J'en suis persuader. Et puis, ce n'est pas avec moiq u'il passe cinq heure pas semaine seul, nimoi qui ait un entrainement intensif avec lui dans trois matière.

-Il fait juste ça pour m'aider.

-Crois moi, s'il ne faisait ça que pour t'aider comme tu le dit, tu l'aurais compris dés le début et tu ne torturait pas avec tes sentiments.

-Et s'il me reprousse ?

-Vaut-il mieux souffrit en silence, ne pas avouer ses sentiments et ne jamais connaitre les siens ou lui avouer quitte à être repouser mais au moins tu es fixés ?

-Je ne sais pas.

-Moi non plus. C'est dur comme question et toi seule peut décider.

-Merci. Mais toi, tu va faire quoi ?

-Moi? Je voulais juste m'amuser un peu. Je ne ressent rien pour lui.

-Tu es sur ? Tu ne fais pas comme moi ce matin ?

-Sur et certaine.

-Merci. Ça fait du bien d'en parler.

-Je suis là pour ça Anna."


A la maison, on s'installa à table en attendant Clément, discutant de tout sauf de lui. Il arriva vers dix-septheure trente et paraissait énervé. Avait-il eu une discussion avec Mr Millerà propos de moi ? Ça ne me surprendrait pas.


"-Anna ! a falloir qu'on parle !

-Je vous laisse, enchaina Stella.

-Excuse-moi Clément, je...

-Viens dehors !

-J'aurais dut être plus concentré c'est vrai mais...

-Tu parle des exos donné par mon...Mr Miller ? T'inquiète pas pour ça.

-Ah, pourquoi tu es énervé alors ?

-Je ne suis pas énervé. Je ne voulais juste pas que Stella traine dans nos pattes.

-Ah d'accord. Tu veux qu'on parle de quoi alors ?

-J'ai des infos sur ta mère.

-Sérieux ? Mais c'est génial, dit moi tout.

-Tu pourras remercier ma mère pour ça. Alors, elle s'appelle angélique mais on l'appelle plus couremment Angie. Elle as une quarantaine d'année et as bien des pouvoirs.

-Elle est toujours vivante ?

-C'est ce que ma mère m'as dit. Mais elle n'as pas réussi à en savoir plus.

-Elle ne sait donc pas où elle est ni à quoi elle ressemble ?

-Malheureusement non. c'est tout ce qu'elle as put trouver.

-Si elle est toujours en vie, ça veut dire qu'elle m'aurait abandonnée ?

-Je ne peux pas te répondre à ça. Personne ne sais ce qu'il s'est passé.

-Comment elle as fait pour trouver des ifos ?

-Ma mère est trés forte mais je crois qu'elle as fouillé dans le passé de ton père. Je n'en sais pas plus.

-Merci Clément, merci beaucoup, lui dis-je en le prenant dans mes bras. Oh, excuse-moi.

-Ce n'est rien. Je suis content de te voir sourire."


Il me sourit à son tour en me regardant dans les yeux, ses mains posé sur mes épaules. Je ne put que rougir en détournant le regard. Stella avit sûrement raison, il n'aurais pas fait ça si je n'était que son étudiante. Il me pris ensuite dans ses bras et me cuhota à l'oreille, me faisant rougir de plus belle.


"-J'espère que savoir ça va débloquer tes pouvoirs.

-J'espère aussi. Comme je peux te remercier ?

-Tu n'as pas à le faire. Ça me fit plaisir de t'aider, sincèrement. Je n'aurais pas put tomber mieux avec un autre étudiant.

-Et bien juste merci alors. Ça te vas ?

-Bien sur que ça me vas. Rentrons maintenant."


Il passa un bras autour de mes épaules et me poussa délicatement pour rentrer au châlet.

Annotations

Recommandations

Deardon
STARPIECE project, plus qu'une édition, un multivers de l'imaginaire.

Emma L. ARCHER
D. S. PENRY
DEARDON
0
0
0
14
Cannelle & Violette
En réponse au défi érotique ou sensuel proposé par @Lutecia Cendrelle@.
Quoi ? Moi ? Ici ?... Ce doit être une erreur !
C'est bien la première fois que je m'aventure en ce pays... Ce genre n'est pas du tout du tout dans mes habitudes d'écriture mais, paraît-il, c'est en sortant de sa zone de confort qu'on progresse... Alors je m'y risque un tantinet, mais d'avance, je vous remercie pour votre indulgence !
5
21
11
2
Défi
Susan Ikara
J'ai tout donné pour elle.
Je lui ai donné jusque mon existence entière. Elle a piétiné mon amour, elle a bouleversé ma vie.
Et pourtant, si je devais revivre tout ce que j'ai vécu avec elle, je le revivrais, ne serait-ce que pour la revoir.
N'avez-vous, vous aussi, jamais ressenti ce sentiment-là ?
2
2
14
6

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0