La voleuse de mots

2 minutes de lecture

Ils étaient la base de leur relation
Mettre des mots sur leurs émotions
Ils flottaient entre eux tels des non-dits
Jusqu'à ce qu'ils soient enfin écrits
L'une des deux ne pouvait s'en empêcher
Dès qu'il se passait quelque chose, vite, elle l'écrivait
Les mots tournaient en boucle dans sa tête sans cesse
Jusqu'à ce qu'ils soient couchés sur le papier, qu'elle se confesse
Mettre les mots exacts sur ses sentiments
Oui, cela la libère de ses tourments
Son cerveau reste bloqué sur ce besoin obsessionnel
Et sa main est esclave de cette pulsion qui l'appelle
Et une fois la mine en contact avec le papier
Vite, tout écrire pour se défouler
Écrire avec les justes mots sans mentir
Ne pas s'arrêter surtout, ne pas faiblir
Écrire vite avant de tout oublier
Noter chaque détail sans rien manquer
Parce que lorsqu'elle n'écrit pas les mots l'étouffent
Ils tournent sans cesse dans sa tête, ça la bouffe
Parce qu'écrire lui permet de ranger le bordel qu'elle a dans la tête
De se faire comprendre enfin, de la façon la plus parfaite
Parce que quand elle n'a pas les bons mots pour s'exprimer
Elle se sent bridée de l'intérieur, presque comme censurée
Et, une fois que tout est enfin sorti,
L'envoyer à son autre pour combler ces non-dits

L'autre, comme affamée, se nourrit de ses mots
Elle les lit, les apprends jusqu'à les trouver beaux
Elle parcourt ces mots salvateurs pour bien s'en imprégner
Elle les apprivoise, se les approprie pour en comprendre toutes les subtilités
Et quand elle se sent seule chez elle le soir
Elle sait qu'elle a toujours un espoir
Quand elle est perdue et doute il lui reste les mots
Ils sont éternels, ils sont gravés, ils sont beaux
Ils seront toujours la preuve de leur grande avancée
De leurs échecs, mais surtout de comment elles s'en sont relevées
Toutes deux savent que ce sont ces mots qui les sauvent
Qui leur permettent de se retrouver et font amitié se rénove
Ils les aident à retrouver leur vaillante complicité
Une lettre, un poème, tout est dit, elles peuvent de nouveau avancer
Les mots sont la clés de leur unique et si belle amitié
Elles les utilisent sans crainte, elle peuvent tout confesser
Oui, on peut dire que les mots sont leur plus grande source de magie
Car ce sont eux qui les unis et les font s'aimer pour la vie

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
naisa

Quand je te vois me regarder avec tes beaux yeux
Je te dis quoi
Tu réponds "c'est toi qui me regardes"
ou bien tu souris je te souris
On détourne le regard ou on rigole
J'aimerais voir tes beaux yeux verts toute ma vie
JE T'AIME MON AMOUR.
9
12
17
0
Dehorian Green
En musique :

http://www.deezer.com/track/546578

Illustration :

Crying Child par Francisco Masseria
3
2
0
1

Vous aimez lire EightNoAme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0