Avec...

Une minute de lecture

Avec à peine la foi

Pour ouvrir nos grands yeux

Tu m’émeus je t’aime toi

Vagabondons à deux

Dans la farandole vivante

Petit manège en tourbillon

De perce-neige en cotillon

Comme la fête est vivifiante

Avec un pâle courage

Pour donner le sourire

Où fleurit le naufrage

De mon âme qui chavire

Je danse et joue avec ta joue

Où poils soyeux poussent avec joie

Cache-cache derrière les rideaux flous

Soleil ! je compte jusqu’à trois

Avec un peu de force

Pour raviver faiblesse

C’est là que ça se corse

Et là que l’on se blesse

A pleurer comme des gamins

A s’aimer toutes voiles dehors

A exulter au corps à corps

En fredonnant sur le chemin

Avec un spleen sans nom

Pour éclairer le ciel

D’une comptine-chanson

De grisaille éternelle

Ouvre la serrure de ton coffre

Chante donc, amour, que tu me l’offres

La clef d’argent qui déverrouille

Ton cœur ardent, avant qu’il rouille

Avec cette énergie

Qui s’appelle fatigue

Avec si peu de vie

Qu’on dansera la gigue

Sur nos tombes quand sera

Passés de ce monde au-delà

Puis dénoncés devant Saint Pierre

Avant d’accéder aux enfers

Avec infiniment

De torpeur-lassitude

Et ce « faire-semblant »

D’avoir sa complétude

Compter sur soi soustraire autrui

De l’équation de notre ennui

Revenir fort devenir fou

S’aimer encore et puis c’est tout

Avec un monde si laid

Qu’il fait l’indignation

Mais qui parfois me plait

Quand on crie mort aux cons

Mais j’ai paumé mon espadrille

Et mon poncho s’est envolé

Quelque part ici dans cette ville

Quelque chose de moi a brûlé

Avec la délivrance

Qui arrive tôt ou tard

Et les nouvelles semences

En dormance au placard

Les fleurs pousseront dans les champs

Et les herbes de la saint Jean

Nous guériront de nos maux durs

Ainsi la Lune nous rassure

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Belisarius
L'humanité colonise et s'étend dans le vide de l'espace, de plus en plus vite, de plus en plus loin.

Sur Alpha, la première de ces colonies, Helena compte parmi les individus chargés de la sécurité. Pour cette jeune femme de moins de trente ans, qui n'a jamais connu d'alternative à la vie standardisée, ce quotidien est souvent monotone et redondant.

Mais une panne générale va révéler un secret dissimulé par les plus hautes instances. Les autorités ne reculeront devant rien pour effacer toute trace de ce qui pourrait impacter leur mécanique parfaitement huilée. La vie d'Helena est sur le point de changer, et elle pourrait bien devenir le grain de sable le plus problématique de l'histoire humaine.
13
11
8
16
Défi
HarleyAWarren
Un petit texte en anglais, écrit dans le cadre d'un défi.

"La première fois que je l'ai vu, c'était à l'intérieur d'un bus. La première fois que je l'ai vu, c'était au milieu d'un incendie"
2
0
0
5
Sandrine Vandemeulebroucke

J' aimais tant écouté la musique
Maintenant le résumée de ma vie
C'est le silence, le vide 


Je les chantent dans mes souvenirs
Les fredonnent dans un soupir
Même si je n'ai plus vraiment le rythme


Ce grand trou me rend triste
Je combat farouchement cette envie
Celle de me laisser mourir
2
6
0
0

Vous aimez lire Tatoon ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0