CHAPITRE 58 : « Centre hospitalier De Bierne » « Hoshio »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 58 : « Centre hospitalier De Bierne » « Hoshio »

Xiao le connaît trop bien pour ne pas comprendre ce qui lui arrive et prend à son tour l’air étonné de circonstance à la pensée soudaine que ça pourrait être de la même personne qu’il s’agit.

- Ne me dis pas que… toi… vous... aussi !! Non !!
- Sans doute ! Hi ! Hi ! Mais là on se heurte à un mur, le temps que ce qui nous affecte l’atteigne on risque d’y passer quelques années.

***/***

Alors que Xiao retrouve avec un plaisir évident la complicité qu’il a toujours eue avec Nicolas, Hoshio de son côté commence à désespérer de retrouver son chemin.

Pourtant il est certain qu’il a suivi la même direction en sens inverse, peut-être a-t-il été trop loin et devait-il tourner bien avant, toujours est-il qu’il se retrouve devant un bâtiment semblant dater de beaucoup plus vieux que tout le reste.

Il hésite entre rebrousser chemin avant de se perdre complètement ou bien satisfaire cette curiosité qui le prend, quelque chose de puissant l’attirant à l’évidence vers cet endroit qu’il découvre juste.

Il se dit alors qu’il est en vacances et qu’il peut bien perdre une heure ou deux en exploration, de toute façon il sera toujours temps de demander son chemin.

Un petit frisson de plaisir le saisit quand sa décision est prise et qu’il s’engage dans l’allée menant à l’entrée principale du bâtiment, où une inscription ancienne reste gravée au-dessous d’une croix chrétienne.

Sa connaissance acquise par son jumeau ne lui pose donc aucun problème de traduction et le mot « dispensaire » en Français lui rappelle les paroles de son chéri quand il lui racontait comment il avait passé toute sa vie dans ce complexe hospitalier avec quelques anecdotes dont l’histoire justement de cet endroit vétuste à l’origine pour partie des aventures qu’ont vécues ses parents.

D’autres souvenirs lui reviennent alors qui lui amènent l’envie irrésistible de poursuivre son intention d’aller y voir de plus près, déjà le fait qu’il y ait l’un pour ne pas dire « le » préféré des « oncles » de Xiao, décrit par son ami comme quelqu’un qui « en jette un max » et ensuite qu’il doit également s’y trouver cet Alexandre qui du peu qu’il en a appris sur cet homme, serait du même bois que lui quant a cette propension à déclencher les libidos d’autrui.

Deux bonnes raisons donc pour qu’il pousse la porte de la clinique vétérinaire et qu’il s’adresse à la première personne qu’il croise, pour lui demander s’il lui serait possible de parler au responsable.

La jeune femme à qui il s’adresse semble ne rien comprendre et le regarde avec de grands yeux qui toutefois ne manquent pas de faire apparaître un intérêt certain devant ce jeune homme aussi beau qu’inconnu.

- Je ne comprends pas votre langue, désolée !!

Hoshio se rappelle alors qu’il n’est plus au Japon et que la langue utilisée ici est principalement le Français, pourtant avec Nicolas il n’a pas fait réellement attention sans doute parce qu’il s’est adressé le premier à lui et à Xiao, ce qui lui a permis de lui répondre tout naturellement sans s’en faire la remarque étant donné qu’il a appris de son jumeau infiniment plus qu’il n’aurait pu imaginer.

- Désolé, c’est de ma faute, je voulais me présenter au responsable.

La jeune femme sourit, impressionnée par son manque d’accent.

- Si vous vous présentiez déjà, cela me permettrait de répondre à sa question qu’il ne manquera de poser ?
- Dites-lui que je suis Hoshio l’ami de Xiao, cela devrait suffire.
- « Xi » est déjà arrivé ??
- Heu… oui, depuis quelques heures à peine.

Il n’a pas terminé sa phrase qu’elle a déjà fait volte-face et disparu dans le couloir en annonçant à qui veut bien l’entendre que « Xi » est de retour, visiblement heureuse d’avoir appris la nouvelle.

Hoshio se rend compte alors seulement de ce que représente le complexe pour ceux qui y vivent, une sorte d’immense famille où chacun connaît tout le monde et semble s’apprécier au plus haut point.

***/***

« Bureau de Raphaël. »

Le déferlement soudain de sons plus ou moins hystériques fait relever la tête du grand rouquin plongé jusque-là dans ses analyses comptables.

« Toc-toc »

Un soupir ne manquant pas de faire apparaître une certaine satisfaction à être dérangé alors qu’il commençait à perdre l’attention suffisante pour poursuivre, lui échappe en même temps qu’un léger sourire d’apprendre plus tôt que prévu ce qui amène tout ce tintamarre.

- Oui entrez !!

Il reconnaît de suite la jeune assistante nouvellement arrivée et lui renvoie le sourire qu’elle lui prodigue comme à chaque fois qu’elle croise son chemin.

- Votre venue est en rapport avec tout ce bruit je présume ?
- Euh… pas vraiment, non !! Il y a un jeune homme qui demande à vous voir.
- Tiens donc ?? Il vous a dit qui il est ?
- C’est un jeune Japonais du nom d’Hoshio qui dit être l’ami de Xiao.

Raphaël fouille dans sa mémoire alors que le prénom ne lui dit vraiment rien.

- Vous êtes sûre ?? Ce ne serait pas plutôt Toshio ??
- Il a bien dit Hoshio et il parle suffisamment bien le Français pour qu’il n’y ait pas d’erreur.
- Ah !! Très bien alors, faites-le entrer.

Elle va pour s’exécuter quand il la rappelle d’un geste.

- Au fait !! C’est quoi tout ce raffut ??
- Ce raffut ?? Ah oui !! Vous ne l’avez sans doute pas encore appris mais Xiao vient d’arriver, avec ce jeune homme justement.

Un autre geste de la main lui indique qu’elle peut y aller, Raphaël reste un instant songeur alors que le souvenir lui revient soudainement qu’il en avait été informé par Annie, mais que cela lui avait complètement échappé à cause justement de toute cette paperasserie qu’il doit à tout prix mettre à jour.

La jeune femme réapparaît très vite, suivie d’un jeune asiatique qui de suite révèle au grand rouquin qui il est au juste, la ressemblance ne pouvant pas être fortuite alors que l’affaire fait toujours la une des commérages du complexe.

Il le dévisage alors tandis qu’il sent bien être à son tour l’objet de la même curiosité vis-à-vis de son visiteur, chacun terminant par un petit sourire entendu qui est de bon augure quant à la poursuite de la conversation.

- Mon assistante s’est sans doute trompée, tu es bien Toshio le fils de Florian n’est-ce pas ?
- En fait oui et non, c’est plus compliqué que ça, je ne…

Hoshio donne les grandes lignes au sujet de son frère et de lui pour faire comprendre à cet homme que si le corps est bien le même, l’esprit est différent.

- … mon… père... a si j’ai bien compris, offert un nouveau corps à mon jumeau en l’envoyant dans un passé très lointain pour qu’il s’imprègne de sagesse ou un truc du même genre.
- Il va bien alors ?
- J’ai pu le rencontrer un bref instant et tout semblait aller pour le mieux, mais ce n’est pas pour parler de mon frère que je suis venu.

Raphaël lui envoie un sourire qui le trouble au plus profond de son être, alors qu’il prend la parole pour se moquer de lui.

- Tu as voulu voir de visu le beau mec dont t’a parlé Xiao ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
688
613
0
569
Guetta Mercury
Recueil de quelques poèmes en tout genre avec des thèmes diverses et variés.
Il y en a 5 :
Le roi du monde (déjà sorti)
Ricochet (déjà sorti)
Pourquoi, messieurs de l'Académie (déjà sorti)
Fini la poésie, bonjour la vulgarité (déjà sorti)
Haiku no Sakura (déjà sorti)
20
19
2
1
poolp
Asseyez-vous au bar et venez m'écouter vous conter ces histoires sombres.
Sont-elles vraies ou non ? A vous de le deviner !
1
2
161
8

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0