CHAPITRE 40 : « PENN » « Damien »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 40 : « PENN » « Damien »

Mathis sur le sujet n’a pas la même opinion que Damien et pour cause cette façon de voir les choses a été celle qui l’a empêché d’avoir une liaison avec Florian alors que tous deux en mouraient d’envie.

- On n’est pas obligé non plus d’avoir les mêmes restrictions qu’eux, pourquoi n’aurait-on pas notre propre façon de voir les choses ?

Damien sent le corps de Toshio se relâcher de la crispation qui lui était venue d’avoir à attendre ce qui pour lui est bien trop loin dans l’avenir, il le soulève alors comme on le fait d’un enfant et part d’un bon pas en direction de la hutte qui lui a été attribuée suite à l’arrivée soudaine de Mathis.

Ce dernier voit bien la façon tout en tendresse avec laquelle les jambes et les bras du plus petit enserrent le plus grand tandis que sa tête vient se nicher dans le creux de son épaule.

Il comprend alors que pour la première fois de sa vie leur couple va passer du statut actuel à celui de trio en attendant la participation active du fameux Tomoya qu’il n’a vu pour l’instant qu’en vidéo mais qui déjà lui remonte tout un tas de sensations plus électrisantes les unes que les autres.

Une pensée soudaine lui vient alors : qu’en sera-t-il de leur relation avec Aerandir et Eldarian, relation qui en est au même point qu’avec Toshio jusqu’à la minute présente.

Il accélère sa marche pour rattraper son copain portant toujours amoureusement le bébé panda ne faisant plus qu’un avec lui.

- On a peut-être un problème !!
- De quoi tu parles ?
- D’Eldarian et d’Aerandir.
- Oui… et ??
- On fait quoi ? On laisse tomber ou eux aussi on…
- Pourquoi tu voudrais laisser tomber ?

Mathis montre Toshio du regard alors que ce dernier se demande bien de quoi ils parlent.

- Si on va par-là, Eldarian est son oncle.

Damien s’arrête cette fois en plein milieu du chemin, il se tourne vers Mathis avec un regard marquant un début d’incompréhension avant que ce dernier ne change une fois qu’il a saisi de quoi il retourne.

- Et toi celui de Tomoya !! Tu avais donc l’intention de faire une partouze ? Ce n’est pas déjà suffisant à quatre ? Toshio n’est pas obligé d’avoir des rapports avec son oncle s’il n’en a pas envie ou bien s’il le considère comme tel.
- Pourquoi je n’en aurais pas envie ??

La question posée de façon ingénue amène leur regard curieux sur Toshio, du coup que ce soit aussi bien Damien que Mathis, ils commencent à voir la situation d’une toute autre façon.

- Cette manière irraisonnée de voir les choses me rappelle quelque chose, pas à toi ?
- Oh que si… hélas !!

Damien repose Toshio au sol, il recule ensuite d’un pas en le montrant du doigt.

- C’est lui qui nous rend comme ça, il est bien le digne fils de son père ! Hi ! Hi !
- Je vous rends comment ?
- Addict au sexe multiple alors que jusqu’à maintenant notre couple nous convenait parfaitement sans penser à y faire entrer qui que ce soit d’autre, une personne voire deux à la limite je comprenais que ça pouvait arriver mais là on en est déjà à quatre et rien ne dit que ça n’ira pas plus loin.
- Mais je n’ai rien fait !!
- On le sait bien, ce n’est pas toi le fautif, c’est ce qui est en toi qui en est responsable.

Mathis écoute en cherchant ce qui pourrait expliquer que ce qu’il ressent s’est fortement amplifié depuis ces dernières heures, l’explication lui vient alors d’une façon aussi soudaine que lumineuse.

Il entend alors la question de Toshio aux dernières affirmations de Damien.

- Qu’est-ce que j’ai en moi ??
- Tes « dons » que tu as reçus en héritage génétique !!

Tous deux se tournent vers Mathis qui poursuit son idée avant même qu’on le lui demande.

- Florian est déjà comme ça rappelle-toi, il devenait accro au sexe à chaque fois qu’il utilisait ses « dons » !! Thomas m’en avait parlé à plusieurs reprises à l’époque où ils ne connaissaient pas encore leur véritable identité.

Damien hoche la tête en signe qu’il comprend.

- L’équipage envoyé à l’autre bout de la planète !! Ça plus la reprogrammation du système de sécurité et les allers-retours qu’il nous fait faire à chaque fois pour rentrer !!
- Exact !! C’est beaucoup plus que ce qu’il faisait d’habitude, cela a dû l’épuiser intérieurement et ce que nous ressentons, c’est son besoin inconscient comme pour son père de recharger les « batteries » ! Hi ! Hi !
- Pourquoi tu rigoles comme ça ?
- Parce que pour les recharger, il nous les vide !!
- Pour le plus grand bonheur de ceux qui en plus ne demandaient que ça. Eh !! Tu me fais quoi là ??

Alors qu’ils ne s’occupaient plus trop de Toshio, trop pris dans la recherche des raisons qui amènent leur remontée soudaine de libido, ce dernier s’est rapproché de Damien pour vérifier que ce qu’il a soudainement perçu n’est pas qu’un mauvais pli sur son pantalon.

C’est la raideur qu’il a maintenant sous la main qui lui a valu l’interjection de surprise venant de son propriétaire.

- Je vérifiais juste un truc !! Tu bandes comme un Orc alors pourquoi parler autant sur le fait que j’ai ou non un « don » plutôt que d’en profiter sans perdre de temps, vous avez sans doute raison avec votre histoire de batterie parce que là je ne tiens plus et si on ne se magne pas le cul, je vais vous violer sur place.

L’excitation de Toshio commence à devenir difficile à gérer pour les deux quadras qui commencent à perdre leur libre arbitre et à se trouver mal à l’aise dans leurs vêtements qu’ils commencent à déboutonner nerveusement tout en reprenant leur marche au pas de course cette fois.

Ils arrivent juste dans leur hutte alors que le dernier entré referme la porte, que déjà chemises et tee-shirts, commencent à valser dans la pièce unique où ils vivent.

Un reste de conscience retient un bref instant Mathis quand un son venant de Toshio lui met la tête à l’envers, baissant pantalon et slip d’un même geste pour venir s’offrir toute pudeur disparue, trouvant bien trop long le temps qu’ils mettent pour enlever leurs dernières frusques.

Toshio vient s’agenouiller devant lui pour prendre sa hampe déjà bandée à outrance en bouche, louchant avec envie sur les fesses de Damien que ce dernier vient de lui mettre sous le nez.

Il repense alors à la mise en boîte faite par ce dernier quelque temps plus tôt, aussi se relève-t-il rapidement pour le faire mettre à son tour à genoux et sans crier gare la lui mettre jusqu’à ce que son pubis claque sur ses fesses.

Le râle autant de surprise, de brève douleur, que de plaisir qu’émet Damien le fait sourire.

- Tu aimes ??
- Oh oui ne t’arrête pas !! Arrhhh !!!

Toshio se désemmanche un bref instant le temps de bien lui montrer son sexe bandé, pour le lui remettre d’un coup une nouvelle fois bien profond.

- Hum !! À t’entendre ça a l’air plutôt pas mal pour un demi-dieu ! Hi ! Hi !

Mathis sourit malgré l’excitation énorme qui le tenaille de voir les petites fesses de Toshio s’activer à donner du plaisir à son chéri, il crache dans sa main pour venir étaler sa salive sur l’anus bien visible du plus petit qui en tremble autant d’impatience que de surprise au contact humide sur sa corolle hyper sensible.

Mathis comprend qu’il a l’accord tacite et cible bien son gland pour le pénétrer d’une poussée lente, alors que ses deux mains lui bloquent les hanches le temps de l’intromission.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0