CHAPITRE 30 : « Centre hospitalier De Bierne » « Nicolas »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 30 : « Centre hospitalier De Bierne » « Nicolas »

Alexandre repart en petite foulée pour poursuivre son jogging, sous le regard encore fortement marqué de Nicolas qui a du mal à croire en la chance soudaine que ces dernières paroles lui ont laissé entendre.

C’est donc d’un pas lent et pensif, qu’il rentre à l’appartement rejoindre ses trois compagnons, qui bien sûr remarquent de suite le changement en lui et lui en font part avec amusement.

- Encore dans la lune de la séance de cette nuit ?

Le regard de Nicolas se tournant vers la porte donne une nouvelle explication à Mickaël qui poursuit, visiblement curieux d’en découvrir plus.

- Ou tu as rencontré quelqu’un ?

Tom dresse soudainement l’oreille et son regard qui jusque-là était plutôt marqué d’amusement, devient subitement plus attentif aux expressions de son chéri.

Une lueur d’intérêt s’allume alors, connaissant trop bien cette mimique comme une marque extrêmement rare de timidité mais également de gêne devant quelque chose ou quelqu’un à devoir dévoiler un sentiment très fort.

La seule personne pouvant lui amener une telle attitude hormis bien entendu Xiao qui n’est malheureusement pas au centre, n’est personne d’autre que celui qui a toujours refusé leurs avances.

Nicolas sent bien le regard de son chéri porté sur lui, il relève la tête en lui envoyant un sourire entendu qui tend à lui prouver qu’il a vu juste, son cœur commence à son tour à battre la chamade quand il répond à sa place avec un plaisir évident.

- Tu as parlé avec Alexandre !!

Mickaël et Alan se jettent un bref coup d’œil avant de refixer le jeune couple avec curiosité.

- Je croyais qu’il avait été très clair quant à vous deux ?
- Quelque chose de nouveau est arrivé ?

Toutes ces questions sortent Nicolas de son état pensif, pour revenir finalement avec un regard rieur sur ses amis.

- Vous faites les questions et les réponses, il est donc inutile que je vous réponde.

Mickaël se tourne alors vers Tom.

- Qu’est ce qui te fait penser à Alexandre ?
- Parce que tout simplement c’est le seul que je connais à part « Xi » et qui soit l’objet de ses, ou plutôt de nos fantasmes ! Hi ! Hi ! Et comme « Xi » n’est pas dans le coin, c’est celui qui m’est venu naturellement à l’esprit.
- Il semblerait que tu ne me connaisses pas aussi bien que tu le penses alors ?
- Pourquoi j’ai fait erreur ?
- Non… mais… tu aurais pu !!

Nicolas voit bien son chéri se rembrunir (façon de parler), l’idée qu’il pourrait y avoir quelqu’un d’autre que les deux garçons précédemment évoqués le trouble fortement.

Nicolas le connaît trop bien pour ne pas s’en rendre immédiatement compte, faisant les quelques pas nécessaires pour le serrer contre lui et le réconforter.

- Allons !! Serais-tu jaloux par hasard ?
- De qui ?
- De personne rassure-toi, juste que je repensais à une conversation récente que j’ai eue avec ceux de l’étage des entreprises extérieurs.

Alan comme Mickaël écoutent avec maintenant un certain manque d’intérêt, ce dernier revenant au cas qui l’intéresse puisque justement il s’agit d’Alexandre.

- Et peut-on savoir ce qui t’a mis dans cet état pensif en rencontrant Alexandre ?
- Son soudain intérêt pour moi je dirais !!
- Tiens donc !! Tu as l’air surpris ? Pourtant tel que je te vois il ne doit pas y avoir beaucoup de monde qui se détournerait de toi si tu en éprouvais l’envie.
- Pourquoi toutes ces questions, on en a déjà parlé il me semble ? Juste que là je l’ai senti différent et qu’après le lui avoir demandé, il ne m’a pas rembarré comme les autres fois, en me laissant même un espoir.

Alan fait un geste qui stoppe net la prochaine question de Mickaël.

- Ça nous conforte dans nos pensées qu’il soit bien comme l’est Florian, cette frénésie de sexe qui règne au complexe n’est-elle pas une preuve en soi que nous avons raison.
- Cette idée ne semble pas vous réjouir ou je me trompe ?

Alan se tourne vers Nicolas.

- La question n’est pas là !!
- Où est-elle alors ?

Alan réfléchit à sa réponse.

- Que fait-il ici ?? Voilà je pense la question primordiale à se poser, lui-même semble seulement en prendre conscience, tout du moins il me semble. Nous l’avons interrogé et de quoi se rappelle-t-il d’avant ces quatre dernières années ? De pas grand-chose… rien en fait !! Il l’a dit lui-même que tout était flou dans sa tête, alors oui je me pose la question de savoir qui l’a amené ici, précisément à l’endroit où il avait la seule chance de rencontrer Florian.
- Dans ce cas que sommes-nous ?
- Des pions ou encore pire, des spectateurs insignifiants devant un immense jeu d’échecs, rien ne dit en plus que Florian en soit le roi blanc.

Nicolas relâche Tom qu’il tenait toujours par la taille pour venir se mettre face à Alan.

- Tu extrapoles ou tu crois réellement à cette version ?
- Je pense qu’elle est la plus crédible de ce que nous avons déjà obtenu comme informations.
- Alexandre serait donc un autre Florian en beaucoup plus jeune et qui aurait été détourné de son propre univers à des fins encore inconnues, mais qui ne disent rien de bon pour la suite de cette histoire ?
- Comment ça beaucoup plus jeune ?
- Je ne parlais pas d’âge d’apparence mais d’âge dans le temps, Alexandre me fait penser à Florian avant sa rencontre avec Thomas. Il nous a expliqué un jour qu’avant cette rencontre il errait de monde en monde pour se forger sa propre identité, ayant tout oublié à cette époque de ses propres origines.
- Si je suis ton raisonnement, il en est encore à cette étape de son existence où il ressent le besoin de se fondre dans ses créations pour gagner une identité propre ?
- Exact !! Quelqu’un l’aurait détourné pour l’envoyer sur Terre, il ne reste plus qu’à en comprendre le but mais quel qu’il soit, il est certain pour moi tout du moins qu’Alexandre n’est en rien impliqué dans ce complot, il n’est juste qu’une victime ou encore un pion comme tu l’as si bien décrit avec cette histoire d’échiquier intergalactique et même si le but de ceux qui l’utilisent nous est encore inconnu.

Mickaël reprend la main en pointant du doigt un autre aspect à prendre en compte.

- Il serait donc possible que Florian et Alexandre fassent partie d’une même et unique espèce, une race supérieure qui sèmerait la vie dans un nombre infini d’univers en ayant tout oublié de ses véritables origines.
- Un peu comme un nouveau-né laissé devant une porte ?
- C’est un peu ce qu’il lui est arrivé il me semble ?

Tous se tournent cette fois vers Tom qui sourit en repensant à la vie de son « oncle » Florian sur « PENN ».

- Nous ne dénouerons jamais cette pelote de ficelle, les puissances en cause sont bien trop loin de notre portée et sans doute encore bien plus loin de notre compréhension.
- De plus, rien ne dit que nous sommes dans le vrai et la réalité pourrait être tout autre, plus simple ou beaucoup plus inimaginable.
- Pffttt !! J’en ai la tête qui tourne, recentrons-nous plutôt sur Alexandre et le fait qu’il ne serait plus aussi réticent à passer du bon temps avec nous ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0