CHAPITRE 23 : « Shanpaï » « Takumi »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 23 : « Shanpaï » « Takumi »

« Dimanche matin. »

Florian est déjà levé mais flemmarde le nez collé au carreau à regarder la pluie tomber, une certaine nostalgie l’a pris dès le réveil qu’il n’arrive pas à s’ôter de la tête.

« Comme ce serait bien d’être monsieur tout le monde et de ne dépendre que de la fragilité et de l’intellect d’un corps humain normal" pense-t-il alors qu’il observe avec un sourire d’affection les quelques étudiants qui bravent le temps pour traverser la cour.

Ce qui l’a mis dans cet état n’est rien de moins que la journée et la soirée de la veille, Tomoya, Xiao, Hoshio et quelques autres étant mis en spectacle pour les deux concours qui sont de traditions dans toute l’Asie et ce depuis les premières heures de l’école d’élite qui forme la plupart des futurs dirigeant du pays.

Les deux challenges, celui du popular vote et du Mister campus, sont attendus comme une fête par les plus anciens et comme une initiation pour les nouveaux.

Cette année il doit bien reconnaître qu’il n’y a pas vraiment eu de surprises quant au gagnant des deux challenges, quoiqu’il s’en soit fallu de peu que Tomoya n’ait que la deuxième place au popular vote.

Il a eu chaud au cœur quand les résultats sont tombés et d’apprendre que Xiao n’était qu’à une dizaine de « likes » du premier, reconnaissant bien l’empathie qui faisait déjà de lui une figure emblématique du complexe.

Hoshio en troisième position assez loin derrière du seul fait de l’année passée encore trop présente dans le souvenir de beaucoup de ceux qui ont exprimé leurs préférences.

Par contre le Mister campus était gagné d’avance par celui qui ressemble tant à son père et qui expert en arts martiaux leur a fait une démonstration époustouflante, en enchaînant les mouvements de plusieurs d’entre eux dans une chorégraphie laissant l’assistance sans voix.

Difficile derrière ça pour les autres concurrents d’apporter un semblant d’intérêt, Xiao n’ayant quand même pas manqué d’en faire sourire voire rire plus d’un en se plantant royalement alors qu’il avait voulu imiter la prestation de son « oncle » au cirque qu’il avait tant de fois entendu raconter et visionner, au point de connaître par cœur le moindre geste.

Le garçon dans le costume de panthère noire étant loin des prestations données par « Kinou » cette fois-là, Florian sourit quand même en ressentant la fierté d’être toujours à la meilleure place dans les pensées comme dans le cœur du jeune homme.

Sa décision prise depuis plusieurs jours ne montrera ses fruits que dans quelques années, quand certaines personnes proches s’apercevront qu’il reste avec toujours la même jeunesse physique.

Il ne lui reste plus qu’à le convaincre de le rejoindre dans l’Imperium, conscient que cette décision sera très difficile à prendre, tout du moins dans un premier temps, tant que ses parents et amis restés sur Terre seront encore en vie.

Pour ses fils il ne leur laisse pas vraiment le choix, n’étant tous les deux pas de ce temps niveau intellectuel et risquant de priver la Terre d’étapes nécessaires à sa maturité.

Pour ceux de Thomas, il reste à l’écoute de leurs décisions et bien entendu de l’avis de son chéri, quand la question sera abordée avec lui.

Florian sait très bien que ce n’est pas cela qui l’a rendu morose ce matin, mais la décision qu’il a prise il y a des années de quitter cette planète en laissant tous ceux qu’il aime vivre leur vie sans lui.

La maturité de Yuan, de Raphaël et d’Éric, lui montre bien quel homme il aurait pu être s’il n’avait pas décidé de rester avec cette apparence d’ado qui maintenant ne lui paraît plus aussi idéale.

- Encore devant la fenêtre à rêvasser !!

Florian ne marque aucune surprise à l’interrogation venant de son coloc, l’ayant entendu ouvrir la porte et entrer dans la chambre.

- Ça fait du bien parfois de se poser un moment.

Naoki s’avance jusqu’à la fenêtre où sa silhouette prend quasiment tout l’espace.

- Je sens bien que quelque chose te dérange, tu aurais préféré que Tomoya ne gagne pas les deux concours ?
- Bien sûr que non, allons !! Qu’est-ce que tu vas chercher !! Au contraire… je trouve juste que c’était assuré d’avance et que ça enlève une bonne part de l’intérêt du concours.

Naoki hésite à poursuivre, ne sachant pas si son ami souhaite réellement libérer son cœur de cette chape de morosité qu’il ressent ce matin-là.

- Alors peut-être s’agit-il de ton secret ?
- Il y a un peu de ça en effet.
- Tu as peur que la police découvre qui tu es ?
- Je pense que c’est déjà fait.
- Non !!! Pourquoi ne se passe-t-il rien dans ce cas ?
- Sans doute parce qu’ils ont peur de me voir disparaître comme la première fois.

Les deux amis restent silencieux un petit moment avant que Naoki ne reprenne la parole.

- Pourquoi es-tu revenu si c’est pour te cacher ?
- C’est un peu compliqué.
- J’ai tout mon temps aujourd’hui.
- Alors disons que je voulais mieux connaître certaines personnes avant de prendre une décision les concernant directement.
- J’ai entendu pour Tomoya et Shun, ils seraient demi-frères et les fils de ton… heu…
- Amant ?? Chéri ?? C’est exact et d’ailleurs ils ressemblent beaucoup à Thomas pour que je n’aie pas à douter de ce qu’ils sont.
- Cette décision, c’était quoi au juste ?
- Si je te disais de vivre ou de mourir ?
- Je ne te croirais pas… tu… n’es pas ce genre de gars.
- Tu as raison, en fait c’était plutôt de les ignorer ou de les présenter à leur père.
- Je comprends !! Je vois bien que tu les aimes bien, donc ta décision est prise, par contre je ne comprends pas trop pourquoi du coup tu tires cette tronche ?

Naoki hésite avant de poursuivre puis se lance.

- Et pour Toshio ?

Florian se tourne un instant pour fixer son regard si spécial dans le sien qu’il en frémit de trouble.

- Tu sais pour lui aussi ?
- Disons qu’une fois cette histoire de filiation en tête avec « Tom » et Shun, il suffisait de bien regarder pour voir quelques similitudes entre toi et « Tosh », rajouter à ça son intelligence exceptionnelle et le tour a été vite fait, de plus ton comportement étrange depuis que nous partageons la même chambre m’a fait beaucoup cogiter.
- Il ne te reste donc presque plus rien à découvrir ?
- Tu sautes vite les étapes là !! Reste Xiao et les sentiments très forts que tu as envers lui que j’ai remarqués.
- C’est le fils d’un ami très cher et que je considère un peu comme le mien depuis sa naissance, jamais je ne me serais imaginé devenir réellement père un jour. Pour dire vrai, je pensais que c’était impossible.
- Pourquoi impossible ?? Beaucoup d’homosexuels ont eu des enfants ?
- Il n’y a pas que ça, normalement nous ne sommes pas… compatibles.
- Qui ça nous ?
- Moi et les… humains
- Toi… et… tu… n’es pas… humain ??
- Pas dans le sens où tu le vois, je l’ai été très certainement à l’origine et c’est d’ailleurs cela qui a permis la naissance de Toshio, il y avait une chance tellement infime que cela puisse se produire tu comprends ? Sa mère a reçu une espèce de…

Florian éclate de rire en pensant à ce qu’il va dire.

- Hi ! Hi !… Spermatoto préhistorique !! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0