CHAPITRE 01 : « Shanpaï » « Florian »

6 minutes de lecture

LIVRE 4 TOME 3

CHAPITRE 01 : « Shanpaï » « Florian »

Xiao lui explique en quelques mots la visite des deux policiers, Florian l’écoute tout en comprenant bien que ce n’est pas la seule raison.

- Bah !! Rien de vraiment nouveau, si tu me donnais les vraies raisons qui m’ont fait venir à cette heure dans votre chambre on irait beaucoup plus vite !!

Hoshio voit bien les hésitations de son petit ami, il décide alors de prendre le taureau par les cornes pour cette fois avoir du concret et non pas le genre de réponses qu’il a reçu jusqu’à présent et qui lui a fait se poser plus de nouvelles questions qu’autre chose.

- Si tu arrêtais de nous mener en bateau, dis-nous une bonne fois pour toutes quelles sont tes intentions pour la suite !! J’ai bien compris qui tu étais en réalité tout comme le lien qui nous unit, quoiqu’il reste des zones d’ombre à ce sujet !! J’imagine que si tu as voulu nous rencontrer, c’est pour une raison qu’il n’est pas difficile à comprendre, l’éloignement de mon frère en révèle à elle seule déjà une bonne part.
- Si tu as pris ta décision, tu pourrais nous la donner.

Florian reporte son attention sur Xiao le temps de bien voir le souci que ce dernier se fait, revenant ensuite sur son fils en le prenant par les épaules.

- À l’origine, j’étais venu pour régler le problème de votre naissance avec ceux qui s’en sont rendu responsables !! J’étais prêt à faire en sorte de l’empêcher, comment ?? En retournant au moment où ils ont récupéré notre semence et faire en sorte qu’il n’en reste plus aucune trace.
- Mais tu ne l’as pas fait !!
- Chose qui devrait vous rassurer tous autant que vous êtes, Tomoya et Shun sont des garçons attachants, de plus ils ne risquent pas à part au niveau esthétique de modifier quoi que ce soit quant au futur de la Terre.
- Alors que nous… oui !!
- Ce n’était pas tellement de toi que je craignais le plus mais de la puissance mentale de ton frère, depuis j’ai fait en sorte qu’il ait suffisamment de recul pour apprendre à s’affirmer et surtout à mieux se connaître. Son potentiel s’il était resté tel quel, aurait été trop risqué pour l’humanité.
- Mon frère n’était pas quelqu’un capable de faire le moindre mal !!
- Volontairement j’en suis convaincu, mais ses découvertes auraient pu avoir l’effet contraire.
- Comment ça ?
- En étant détournées à des fins malhonnêtes, voire même criminelles !! Une civilisation quelle qu’elle soit doit faire un long parcours d’apprentissage où réussites et erreurs, lui donneront l’expérience et au final, la maturité nécessaire pour atteindre ses objectifs. Toshio était trop en avance intellectuellement, tu comprends ?
- Mais toi aussi tu as amené des changements qui n’auraient dû apparaître que bien plus tard ?
- Je n’ai jamais prétendu le contraire, juste qu’à cette époque je n’étais pas conscient de ce que j’étais et heureusement mes efforts ont surtout porté sur la médecine, la molécule dépolluante était déjà le pas de trop que je n’aurais jamais dû franchir.
- Pourtant ça a permis à la terre entière de mieux respirer.
- Et par là même lui faire perdre d’autres objectifs tout aussi cruciaux qui sinon seraient venus tout naturellement à eux, retardant d’autant les recherches d’autres espaces de vies qui alors se seraient révélés vitaux pour l’humanité.

Xiao cherche à comprendre où son « oncle » veut en venir, alors qu’Hoshio semble suivre sans problème le but de l’explication.

- Par d’autres espaces de vies, tu penses à la colonisation d’autres planètes ?
- Votre soleil un jour s’éteindra, il faudra bien alors que l’homme se donne les moyens et soit prêt à explorer d’autres horizons pour survivre.
- Ce n’est pas encore demain la veille ?
- Comment peux-tu en être aussi sûr ? Cette planète a déjà vu la vie manquer de disparaître à deux reprises, une comète, un astéroïde, une autre forme de vie agressive, les dangers sont au-dessus de vos épaules et plus votre civilisation sera préparée, plus vous pourrez espérer survivre.
- Personne ne voit les choses aussi loin !!
- Sauf quelqu’un comme moi qui a vécu depuis bien avant le commencement.
- Hum… Mouaih… peut-être !! Mais ça ne répond qu’à une partie de nos questions.

Florian relâche son fils en allant s’asseoir sur l'un des deux lits.

- Tout aurait dû être beaucoup plus simple, je venais me remettre en immersion quelque temps pour apprendre à mieux vous connaître et ensuite prendre la décision qui convenait le mieux, seulement l’arrivée de Xiao a quelque peu chamboulé mon programme.

Il fait un geste de la main pour faire taire Xiao qui allait protester.

- Comme jusqu’à présent je le considérais et d’ailleurs le considère toujours comme un fils, j’ai voulu lui faire plaisir en restant un moment à ses côtés pour qu’il puisse avoir lui aussi des souvenirs de nous deux autres que lors de mes visites au complexe. Rester près de lui au quotidien m’a ouvert encore plus les yeux sur une idée qui me trottait en tête depuis déjà plusieurs années, celle de lui donner la chance de vivre à mes côtés une vie sans fin comme pour Thomas et quelques autres. Je n’irais pas à l’encontre de son choix ni d’ailleurs…

Il fixe cette fois Hoshio.

-… au tien, ou plutôt devrais-je dire, aux vôtres !! Nous aurons une autre occasion d’en discuter quand vous serez tous prêts à me répondre, reste qu’il y a encore plusieurs points à éclaircir qui ont également leur importance mais qui n’ont rien à voir avec vous.
- L’envoi « d’oncle » Damien et « d’oncle » Thomas sur « PENN » ??
- Pas au début mais les circonstances ont changé depuis que « PENN » a été déviée de sa route, rassure-toi c’est sans danger pour tes oncles !! Disons qu’il y a quelque part quelques personnes que je soupçonne d’être malintentionnées. C’est l’un des points qu’il me reste à régler, l’autre s’appelle Alexandre et pourrait bien être lui aussi un mystère de la même espèce que je le suis pour beaucoup, il serait également le jeu de ces gens qui pourraient l’avoir détourné de ce fait de ce à quoi il était destiné.

Xiao voit bien le sourire qu’amène la pensée de cet Alexandre à son « oncle », connaissant suffisamment cette expression pour pouvoir en tirer ses conclusions sans grands risques d’erreur de sa part.

- Mon petit doigt me dit que quelque part tu serais prêt à les remercier ! Hi ! Hi !
- Et ton petit doigt aurait entièrement raison, j’éprouve pour Alexandre des sentiments que je n’avais plus éprouvés pour d’autres que pour ceux que tu connais.
- Ça expliquerait ton manque de discrétion depuis ton arrivée ici et toutes ces visites policières cherchant la vérité.
- Humm !! Je pense plutôt qu’il s’amuse comme un gamin à faire tourner tout le monde en bourrique, dis-le-moi si j’ai tort ?

Florian fait un clin d’œil à son fils qui vient juste d’amener sa version, reconnaissant qu’il a forcé le trait un peu trop et comme le dit si bien Hoshio, avec en prime un plaisir enfantin à le faire.

- Je vais faire un peu plus attention à l’avenir, promis !!
- Tu comptes encore rester combien de temps si ce n’est pas trop te demander ?
- Le temps de résoudre ces dernières énigmes et ensuite de voir avec vous pour la suite, selon la décision que vous prendrez de me suivre ou de rester ici sur Terre.

Il sourit aux deux garçons qui le fixent intensément depuis le début de ses explications, hésite de rajouter ce qui lui vient à l’esprit mais c’est avec une moue amusée qu’il laisse quand même filtrer de quoi les faire réfléchir.

- De toute façon ce n’est pas comme si vous n’aviez pas l’éternité pour vous décider, juste qu’il y aura un moment ou certaines choses deviendront perceptibles par d’autres et donc plus compliquées à gérer, si l’option prise est de rester ici bien entendu.

Il se lève sous les regards incrédules des deux garçons qui à l’évidence n’ont pas encore saisi l’allusion.

- À vous de comprendre ! Hi ! Hi ! Je vous laisse cogiter ensemble à mes dernières paroles et d’en comprendre le sens.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0