CHAPITRE 143 : « Shanpaï » « Tomoya »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 143 : « Shanpaï » « Tomoya »

Xiao retourne dans la salle de cours avec toujours en tête la conversation qu’il vient d’avoir avec Nicolas, conversation qui l’a bien éclairé sur quelques points qui auraient pu poser problème comme par exemple la relation qu’ils auront une fois de retour au complexe avec « Nico » et Tom.

Au vu de ce qui a été dit, il a bien compris que c’en était heureusement terminé des sentiments autres qu’amicaux et fraternels et qu’ils pourraient reprendre leur relation telle qu’elle a toujours été, à tout du moins pour lui.

Maintenant reste l’aveu de Mathieu de son ressenti envers Shun, aveu qui lui va très bien au demeurant mais dont il ne souhaite pas en être l’instigateur et préfère donc tenir sous silence cette conversation, leurs sentiments se révéleront le moment venu si cela doit se faire.

Un petit sourire satisfait du coin des lèvres alors qu’il se rend à sa place amène un murmure curieux venant de sa classe, Xiao reprenant immédiatement son sérieux pour ne pas perturber plus que nécessaire le reste du cours.

Une fois à sa table il reçoit un coup de coude venant de Naoki qui semble vouloir lui dire quelque chose, il se rapproche donc pour pouvoir l’entendre en toute discrétion.

- Quoi ?
- Tu n’aurais pas vu mon coloc par hasard ?
- Non… pourquoi ?
- Il a disparu depuis notre retour de voyage et comme vous êtes amis, je pensais que tu saurais où il est.

Xiao réfléchit, s’apercevant qu’en effet il n’avait pas remarqué son absence, sans doute à cause de toutes ces choses qu’il a en tête depuis son retour.

- Maintenant que tu en parles, je me demande bien où il est passé, je l’appellerai à la fin du cours.
- Son téléphone renvoie direct sur la boîte vocale, il est soit débranché, soit hors de portée d’un relais !!

Un petit claquement venant de l’estrade leur fait comprendre qu’il serait temps de s’intéresser à la matière enseignée s’ils ne veulent pas avoir de problèmes, aussi après un bref « on en reparle tout à l’heure » venant de Xiao, ils terminent l’heure sans plus chercher à communiquer.

***/***

« Plus tard dans la journée, dans le parc au lieu de rendez-vous devenu habituel. »

Tomoya avec Shun sont tranquillement assis sur le banc de bois à attendre le reste du groupe, la discussion va pourtant bon train entre eux sur quelques décisions qu’ils leur restent à prendre rapidement.

Tomoya semble le plus soucieux des deux, aussi Shun s’en inquiète en lui en demandant la raison.

- Tu sembles ailleurs, quelque chose te perturbe ?
- C’est un bien grand mot, juste que depuis quelque temps j’ai fait abstraction de mon ancienne vie et ce n’est pas bien… tu comprends ?
- Tu parles de ta famille ?

Tomoya hésite à dévoiler sa pensée, jetant un bref regard vers son frère qui lui montre combien ce dernier semble attentif et à l’écoute, cherchant visiblement à lui remonter le moral sans autres pensées parasites.

- Oui mais un en particulier, mon cousin germain Hisahito pour ne pas le citer.
- Ne serait-ce pas le prince qui devrait succéder à ton père ?
- C’est bien lui en effet !! Tu connais maintenant la raison qui fait que cela ne pouvait être moi ! Hi ! Hi !
- Bah !! Tu l’es quand même en réalité.
- Comment ça ?
- Comment, comment ça ?? Notre père génétique n’est-il pas empereur lui aussi ? Au fait en parlant de lui, crois-tu qu’on le verra un jour pour de vrai ?
- Je ne vois pas ce qui l’empêcherait ?
- Peut-être ne veut-il tout simplement pas nous voir, va savoir.
- Impossible allons !! Du moins pour moi.
- Tiens donc… pas pour moi peut-être ? Je suis son fils autant que toi il me semble, non ?
- Oui mais c’est moi le plus beau et toi le nabot ! Hi ! Hi !
- Hum !! Je te laisse penser ce que tu veux, en attendant c’est avec moi que Xiao s’est mis.

Les deux frères s’amusent visiblement, c’est donc un combat de ping-pong de mise en boîte jusqu’à ce qu’ils soient à court d’idées et reviennent sur le sujet qui l’a occasionné ils ne savent plus trop comment.

- Pour revenir à ton cousin, c’était quoi le souci ?
- En fait pour être honnête, je ne le considère pas que comme mon cousin le fils de mon oncle mais également comme mon meilleur ami au même titre que « Kei ».
- Jusque-là je te suis sans y voir ce qui te préoccupe.
- Il a appris que je m’étais mis avec Toshio alors que c’était à moi de le lui dire, « Hiro » m’aime plus qu’un frère tu comprends ? De l’apprendre brutalement a dû lui faire du mal et je voudrais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela aille bien pour lui.
- Décidément on n’en sort pas !!
- Comme tu dis !! Des fois il vaudrait mieux avoir le physique et les parents de monsieur tout le monde.
- Permets-moi de ne pas être tout à fait d’accord à ce sujet, si cela avait été le cas nous n’aurions pas eu l’occasion de rencontrer ceux avec qui nous allons nous mettre.
- Et nous faire mettre ! Hi ! Hi !
- Wouaouhhh !! Notre prince lâche les chevaux et se libère on dirait !! Sérieux « Tom » !! Tu le vois réellement juste comme ton meilleur ami ?
- Je ne sais plus trop et c’est justement ce qui me perturbe, jusque-là je sortais avec des filles et je n’avais que Toshio en tête, maintenant je me rends compte que je suis attiré par beaucoup plus et j’avoue que l’amour que m’a toujours porté « Hiro » me touche tout spécialement. J’aurais pu être pour lui celui qui risquait de prendre son titre, je suis certain qu’il n’a jamais eu ce genre de pensées et même qu’il s’est souvent étonné que ce ne soit pas moi qui l’ai hérité.
- D’accord mais te vois-tu faisant l’amour avec lui ou cela te paraît-il risible rien qu’à l’idée ?

Tomoya hésite visiblement à répondre, n’ayant manifestement pas encore réellement tranché sur la question.

- Je vais rentrer ce week-end justement pour trouver la bonne réponse, c’est quelque chose qui ne concerne pas que moi et du coup j’en profiterai pour préparer mon transfert, pense à me laisser tous tes papiers que je fasse la demande pour toi par la même occasion.
- Tu sais que tu es un vrai frère pour moi ??
- Pour l’instant tu devras t’en contenter ! Hi ! Hi !
- Qu’est-ce que ça veut dire ?

Shun observe Tomoya qui semble soudainement gêné d’avoir à répondre, comprenant qu’il a lâché sa phrase dans la précipitation sans en avoir l’intention et qu’elle reflétait plutôt une pensée privée.

Shun fronce alors les sourcils quand un début de réponse lui vient à l’esprit.

- Comment ça, je devrais m’en contenter pour l’instant ? Aurais-tu par hasard l’intention de me dépraver à me faire faire des choses avec toi qui n’auraient plus rien à voir avec notre lien familial ?

Tomoya lui met une pichenette sur le front alors que ce dernier s’était rapproché de son visage pour lui glisser sa dernière phrase comme un secret d’État.

- Aie !!!
- Je me demande bien qui est le dépravé de nous deux pour avoir des pensées pareilles ! Hi ! Hi !

Shun va pour lui donner la réplique en lui disant face à face ses quatre vérités sur ce sujet épineux de leurs réelles envies de relation et que Tomoya a visiblement plus de mal que lui à exprimer en toute sincérité, quand des rires et des bruits de pas venant dans leur direction stoppent net cette conversation des plus privées, laissant apparaître quelques-uns de la bande qui leur envoient de grands sourires en s’apercevant de leur présence.

Xiao s’avance vers eux le premier en prenant le bras de Shun et en le traînant derrière lui à l’emmener à l’écart pour lui parler, Tomoya se retrouvant tout bête à ne rien comprendre.

- Mais… que…

Xiao se cale ensuite face à Shun, son visage sérieux montrant que son geste a été mûrement réfléchi.

- Il faut qu’on parle !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0