CHAPITRE 134 : « Quelque part ailleurs » « UZX2540VVR »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 134 : « Quelque part ailleurs » « UZX2540VVR »

Florian reconnaît la justesse des propos d’Alexandre concernant l’inconnu, un sourire lui vient alors quand il comprend qu’il lui sera difficile pour ne pas dire impossible de ne pas en tenir compte dans un proche futur.

- Tu devrais le laisser tranquille, je pense qu’il serait préférable que la décision d’avoir un rapport intime vienne de lui ou du moins en accord avec lui, j’avoue que je n’apprécie pas plus que ça de te voir profiter de lui de cette façon.

Alexandre devient songeur durant quelques secondes, puis après un profond soupir de déception, il cesse complètement tous mouvements avant de finalement le libérer avec une grimace montrant bien que seule la justesse des paroles de son ami l’a convaincu de son erreur.

Florian lui fait signe de venir le rejoindre, suivant ensuite du regard les réactions du jeune inconnu, ce dernier sans plus montrer un quelconque sentiment se relève à son tour pour remettre ses vêtements en place de façon purement mécanique.

- Es-tu prêt à prendre tes responsabilités avec lui si je libère son esprit ?
- Qu’entends-tu par là au juste ?
- Si je le libère, tu te rends bien compte qu’il ne pourra plus vivre comme les autres le font et je ne suis pas certain que si nous le faisons en le laissant seul livré à lui-même, qu’il y survive bien longtemps.

Alexandre n’arrive pas à détacher son regard du garçon qui maintenant reprend ses mécanismes hypnotiques et s’apprête déjà à quitter la pièce pour retourner de là où il vient pour faire ce qu’il a à y faire.

Sa main vient alors serrer le bras de Florian tandis que ses yeux deviennent suppliants.

- S’il te plaît… fais le pour moi !! Je prendrais toutes les responsabilités qu’il faudra pour qu’il ait une bonne vie avec nous !!
- Nous ?? Comment ça avec nous ??
- Comme si je ne pouvais pas lire tes pensées ! Hi ! Hi ! Tu le kiffes déjà au moins autant que moi… avoue !!

Voyant que le petit rouquin reste songeur tout en suivant des yeux les déplacements du jeune inconnu, Alexandre lui presse une fois de plus le bras pour qu’il se décide.

- Dès qu’il aura franchi la porte, ce sera plus dangereux encore d’essayer à nouveau de le récupérer.

L’esprit de Florian entre une fois de plus dans celui de l’inconnu, le libérant de tout ce qui porte atteinte à son libre arbitre tout en faisant attention qu’il garde ses souvenirs aussi tristes soient-ils de ces neuf ou dix dernières années qui ont suivi son anniversaire des dix ans.

Le regard de l’inconnu devient de suite plus vivant, alors que le choc soudain lui fait rapidement perdre connaissance et s’effondrer comme un pantin dont on aurait lâché les ficelles.

Alexandre se précipite pour le porter, tandis que Florian retransforme la table en lit pour qu’il puisse l’y allonger le temps qu’il reprenne conscience.

Une fois chose faite, les deux amis conscients qu’il lui faudra un certain temps, décident d’espionner un peu ce qui se passe autour d’eux à l’extérieur du bâtiment.

- Tu crois qu’il ira bien quand il se réveillera ?
- Peut-être un peu mal aux fesses mais tu lui expliqueras d’où ça provient… pas vrai ?
- Heu !! On est obligé de lui en parler ? Je ne préférerais pas en fait !! Faisons comme si rien ne s’était passé, tu veux bien ?
- Pourquoi donc ? Tu te sens honteux de l’avoir utilisé comme un jouet ?
- Qui parle de ça ?? je ne l'ai quand même pas forcé il me semble!!
- Moi !! Sinon tu appelles ça comment ?
- Je te rappelle qu’il n’était pas contre et même qu’il bandait comme un cochon !!
- Sauf qu’il n’avait pas son libre arbitre et que tu le savais.

Florian voit bien qu’Alexandre ne va pas lâcher le morceau et continuer à argumenter, aussi lui assène-t-il le coup de grâce avec un petit sourire entendu.

- De toute façon il est clair qu’il s’en rappellera puisque je lui ai gardé tous ses souvenirs !!
- Tu…
- Rentrons !! Il ne devrait plus tarder à s’éveiller.
- Je…
- Ne rajoute plus rien, tu dois prendre tes responsabilités sur tes actes. Je ne suis pas là pour te servir de couverture !!

Alexandre va pour en remettre une couche quand il comprend à la tête que fait son copain qu’il n’y a aucune chance pour qu’il revienne sur ses paroles, aussi le suit-il sans plus rien dire jusqu’à la couche où est toujours allongé l’inconnu.

Son visage a repris des traits plus doux et son sourire le rend encore plus attirant pour les deux amis penchés au-dessus de lui à le détailler des pieds à la tête.

Quand enfin ses paupières tressaillent pour laisser ensuite apparaître deux magnifiques yeux marron/vert qui font un tour rapide de son champ de vision avant de se fixer sur les deux quasi inconnus penchés sur lui tout sourire.

- Qui êtes-vous ?

- Je rêve ou je viens de comprendre ses paroles ?
- Tu ne rêves pas, c’est juste que j’ai comme qui dirait mis une traduction simultanée pour qu’il n’y ait pas ce genre de problèmes. Mais j’y pense !! C’est seulement maintenant que tu t’en aperçois ? Parce que tu pensais sans doute que sur « PENN » ils parlaient tous le français ?

Encore une fois le temps des explications devra attendre pour passer au plus pressant, le jeune inconnu revenant à sa question en la réitérant.

- Qui êtes-vous ?
- Des voyageurs venant d’un autre univers, je suis Florian et mon ami se prénomme Alexandre, pourquoi cette tête ? Nos prénoms semblent te choquer ? Quel est ton nom d’ailleurs ?
- Je suis « UZX2540VVR »
- Et tu cotes encore combien ?

Le garçon ouvre de grands yeux d’incompréhension devant ce qui manifestement était un trait d’humour d’Alexandre, ce dernier surenchérit d’ailleurs en semblant fier de son trait d’esprit.

- Tu sembles étonné par ma question!! Vous n’achetez donc jamais l’argus chez vous ?
- Arrête un peu tu veux, ce n’est drôle que pour nous, comment veux-tu qu’il comprenne ?

Alexandre retrouve son sérieux, comprenant combien il peut passer pour immature devant son ami qui pourtant semble bien plus jeune que lui.

- Nous allons devoir t’en donner un, que penses-tu de… Kim !!
- Kim ?? Pourquoi Kim ??
- Comme ça, c’est le premier qui m’est venu à l’esprit et en plus c’est hyper facile à retenir ! Hi ! Hi !

Ses yeux viennent se fixer dans ceux de Kim qui réagit immédiatement par un sourire resplendissant, signe qu’il a bien retrouvé tout son libre arbitre.

Il faut quand même lui expliquer pourquoi son nom les a choqués, ce qu’il comprend suffisamment rapidement pour montrer la preuve de son intelligence.

- Allons-y pour Kim si c’est mieux pour vous, qu’attendez-vous de moi exactement en me libérant des maîtres ?
- D’avoir un guide qui saura répondre à nos questions durant notre séjour ici.
- Et c’est tout ?
- Pourquoi cette question ? Tu pensais quoi d’autre ?

Le regard de Kim dévie nettement vers des points bien précis de leur anatomie à tous les trois avant de répondre d’une voix timide, les joues rouges d’émotion.

- Je pensais que… enfin que vous… nous…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0