CHAPITRE 132 : « PENN » « Florian »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 132 : « PENN » « Florian »

Une fois rassuré sur la santé de Tomoya et avoir pris les mesures nécessaires pour qu’à l’avenir de tels risques ne soient plus d’actualité, Florian retourne sur « PENN » reprendre là où il en était resté.

La précipitation lui fait oublier de revenir à l’instant précis de son départ, aussi se retrouve-t-il dans la salle de commande principale quelques heures plus tard, le temps qu’il a passé avec son fils et ses amis à résoudre le problème lié à cet appel de détresse.

***/***

Du coup Alexandre qu’il avait juste avant ça récupéré de sa visite au châtelain avec son frère de lait, s’est retrouvé seul avec les membres d’équipages qui curieux comme il se doit, l’ont questionné sur le jeune rouquin qui a disparu sous leurs yeux comme d’ailleurs d’autres avant lui et qu’ils ne s’expliquent pas de façon rationnelle.

Alexandre est de tous celui qui en sait sûrement le moins, aussi ses réponses restent vagues sans satisfaire pleinement la curiosité de ses nouveaux amis.

Pourtant malgré son ignorance évidente des sujets les plus importants pour eux, il s’aperçoit néanmoins que petit à petit ils empiètent sur son espace personnel jusqu’à presque le coller.

La jeunesse tout comme la beauté réelle de la plupart d’entre eux déclenche le même phénomène que celui du complexe De Bierne à son retour de vacances en France.

Les regards portés dorénavant sur lui montrent l’appétit grandissant qu’ils éprouvent désormais à son égard, un sourire lui vient, alors qu’une pensée émerge au-dessus des autres et très rapidement prend le dessus sur sa volonté, sa gorge laissant échapper involontairement ce fameux son propre à son espèce et auquel personne ne résiste.

***/***

Florian devant la salle de pilotage désertée ne perd pas de temps à en chercher la raison, son esprit s’élevant suffisamment pour avoir une vue d’ensemble du vaisseau.

Un endroit attire son attention par la nature même de la température y régnant, il décide alors d’aller rejoindre ce qui semble être le lieu de rassemblement actuel de tout l’équipage.

Le spectacle qu’il a maintenant sous les yeux lui rappelle des souvenirs de son voyage au Japon, lors du congrès international auquel il avait participé à la demande du président de l’époque.

Le même imbroglio de corps nus, enlacés dans toutes les positions possibles et imaginables, donnant un aperçu très réaliste des activités de ces dernières heures.

- Eh bien mes cochons !! Si c’est l’effet d’un millénaire de stase je veux bien essayer ! Hi ! Hi !

Pourtant il comprend vite en apercevant dans le tas le corps parfait d’Alexandre que cela n’a en fait rien à voir avec ce qu’il pensait au départ, mais qu’il se retrouve en plus important dans le même cas de figure que celui qu’il pense avoir réglé sur Terre.

L’équipage mixte du vaisseau a dû s’en donner à cœur joie vu tous ces couples enlacés dans leur sommeil, l’odeur flottant toujours dans l’air le démontre elle aussi en donnant l’ampleur de la joute sexuelle qui vient de s’y jouer.

Malgré une brève hésitation à les rejoindre quand ils s’éveilleront pour remettre le couvert, il s’en retourne avec quand même un profond soupir de regret, mais surtout en prenant soin d’emmener Alexandre avec lui pour que le "feu" ne se "rallume" pas.

Il doit rapidement régler les derniers problèmes liés à « PENN » et au vaisseau, pour ensuite poursuivre ses investigations dans l’autre univers afin d’obtenir les réponses à ses questions.

Questions qui sont dans l’ordre de priorité à savoir pourquoi ils ont agi ainsi avec lui et ensuite retrouver le lieu de naissance d’Alexandre pour mieux comprendre ce qu’il est, voire ce qu’ils sont car il devient de plus en plus évident qu’eux deux semblent issus d’une espèce commune.

***/***

Les préparatifs prirent le reste de la journée avant qu’enfin tout soit prêt pour leur départ, ayant pris soin avant, d’envoyer Lorgan rejoindre Antonin et Thomas sur Imperia, après lui avoir posé la question sur ses envies des prochains jours.

Le vaisseau se retrouve en orbite haute alors que l’équipage se prépare à poursuivre sa mission de base tandis que l'équipe criminelle se retrouve à nouveau en stase dans l’attente de coloniser un système vierge d’êtres pensants et pouvant les accueillir, l’idée de les laisser sur « PENN » à commencer ici une nouvelle vie ayant été rejetée à la quasi-unanimité.

***/***

« Dans la caverne derrière la grande muraille. »

Florian se retrouve là une fois avoir pris toutes les dispositions possibles, il s’avance vers la stèle où Alexandre dort toujours comme un enfant depuis qu’il l’y a déposé.

Il se sent inhabituellement nerveux, sans doute est-ce lié au fait qu’il va se lancer dans ce qui se rapproche pour lui le plus de l’inconnu.

Une autre question se pose toutefois à lui : aura-t-il les mêmes pouvoirs en changeant d’univers ? Ses brèves visites aux cinq vieillards auraient tendance à lui dire que oui, tout comme le fait qu’Alexandre découvre progressivement les siens alors qu’ici bàs il n’est, à l’évidence, pas à sa place.

- Bah !! Un peu de piquant me changera, le risque fait aussi partie de la vie et jusqu’à maintenant je le faisais plutôt subir aux autres qu’à moi ! Hi ! Hi !

Il admire un bref instant la plastique sans défaut d’Alexandre, avant de le secouer gentiment pour le réveiller.

- Aller mon grand !! On doit y aller !!
- Où ça donc ?
- Trouver les réponses aux questions que tu n’arrêtes pas de te poser !!

Alexandre qui était encore à moitié endormi se lève d’un bond sous l’effet du puissant envoi d’adrénaline venant de son cerveau à l’idée de connaître sa véritable raison d’être.

- On commence par où ?
- Par ceux qui t’ont envoyé parmi nous, il n’y a que de cette façon que nous pourrons remonter jusqu’à l’endroit où ils t’ont trouvé et découvrir leurs véritables intentions par la même occasion.
- J’ai bien peur que nous nous retrouvions dans la même impasse que toi au final.
- C’est une probabilité mais ne soyons pas pessimistes avant d’avoir au moins essayé.
- Tu penses qu’il est possible que nous trouvions une planète semblable à la Terre ?
- Ce n’est à vrai dire pas le plus important, mais ça résoudrait quand même quelques problèmes si c’était le cas.
- Tu penses comme moi ?
- J’imagine que oui !

Florian commence à se concentrer pour les envoyer traverser le vide effrayant séparant les deux univers, captant au passage la grimace d’appréhension d’Alexandre qui sur une impulsion vient lui prendre la main.

Un changement notable survient alors quand ils traversent le « non-univers » en seulement un battement de cœur, les laissant l’un comme l’autre à chercher à comprendre ce qui s’est passé.

- Ouah !! Je n’ai rien ressenti cette fois !!
- Bonne idée que tu as eue de t’accrocher à moi, maintenant nous aurons moins d’appréhension à faire le voyage.
- Moins d’appréhension peut-être, mais toujours avec le besoin ensuite de recharger les batteries ! Hi ! Hi !
- De quoi ?

Un doigt pointé vers son entrejambe renseigne Florian sur la raison de cette phrase dite sur le ton du badinage, mais aussi d’une certaine envie qu’il lui serait très difficile de nier vu l’état de tension de leur bas-ventre.

- Je ne pense pas pourtant que ce soit le bon moment pour les galipettes.
- Au contraire !! Que savons-nous des difficultés que nous allons devoir traverser ? D’avoir nos « batteries » chargées à bloc sera peut-être ce qui nous aidera le mieux à nous en sortir sans casse ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0