CHAPITRE 131 : « Shanpaï » « Shun »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 131 : « Shanpaï » « Shun »

Tandis que les explications se poursuivent dans la chambre de Xiao, ce dernier s’éveille dans celle de Tomoya quelque peu réaménagée pour la circonstance et son regard se porte de suite sur les deux garçons entre lesquels il est pris en sandwich.

L’inconfort de sa position le fait grimacer du fait qu’il se retrouve à cheval sur les deux matelas et que son dos ressent bien le vide entre eux.

Pourtant cette grimace reste de courte durée devant les visages d’ange de ses deux amis ou plutôt petits amis vu les frasques de la nuit qui lui remontent en souvenir.

Il a découvert un Shun tout autre qu’il ne se serait jamais imaginé, à en avoir tant et tant entendu depuis son arrivée sur sa méchanceté et sa rage à frapper tout un chacun à la moindre occasion.

Bien sûr il avait déjà passé cette impression depuis qu’avec Tomoya il s’était immiscé puis fait accepter dans leur petit groupe d’amis, pas au point pourtant que cet autre aspect de sa personnalité qu’il lui a fait découvrir avec un extrême plaisir au demeurant et ce au cours de cette nuit chargée de sexe et de tendresse.

Alors qu’Hoshio était déjà un amant passionné, alternant la douceur avec une certaine rudesse suivant son rôle et ses envies du moment, Shun par contre est resté dans cette passivité chaleureuse presque féminine tout du long de leurs joutes amoureuses.

En redemandant encore et encore de façon si douce et sensuelle, qu’un long frisson parcourt de nouveau Xiao avec l’envie de venir se blottir une nouvelle fois dans ses bras.

Il se retient avec peine, préférant dans un premier temps le laisser se reposer tout son saoul tout en continuant à rêvasser à son sujet.

Xiao a bien vu qu’Hoshio lui aussi s’y était laissé prendre avec un plaisir évident et du coup l’idée qu’avec Mathieu, Shun, Kaito, Takuya, ils arrivent à constituer un groupe aux relations des plus intimes lui convient parfaitement.

Son esprit continue à fantasmer sur les liens se créant visiblement entre eux quatre, voire eux six en incluant l’autre couple avec qui ils s’entendent à merveille, quand une douce sensation lui éveille les sens.

Celle d’une main évanescente remontant lentement le long de ses côtes pour arriver là où il est spécialement sensible et tourner autour pour faire durcir son téton, tandis qu’il retient avec difficulté le profond soupir de pur plaisir qu’il lui était venu histoire de faire durer cette caresse particulièrement plaisante de si bon matin.

Hoshio n’est pas dupe de l’effet que ressent son chéri et même si ce dernier a réussi à garder le silence, son corps par contre s’est mis à vibrer d’une façon trop bien connue de lui depuis qu’ils sont ensemble.

Ses lèvres viennent bientôt remplacer ses doigts, tétant et léchant à l’envi cette petite excroissance qu’il a appris à manipuler au plus grand plaisir de son propriétaire ainsi qu'au sien bien entendu, puisque c’est devenu une de ses zones d’attractions préférées.

Shun s’éveille à son tour, ressentant la chaleur du corps parfait de Xiao avec qui il est maintenant connecté pour la vie et qui lui a fait connaître sa vraie nature alors que jusqu’à encore pas si longtemps, il ne cherchait qu’à effacer de sa tête les cauchemars de sa jeunesse.

Pour Shun cette nuit a été celle de son véritable dépucelage et qu’elle ait pu se faire avec ce garçon-là en particulier, lui remonte une émotion qu’il ne pensait pas connaître un jour à ce point si marquée.

Une autre vérité lui est venue également durant cette nuit inoubliable de sa première fois consentante, celle du respect qu’il y a eu entre lui et son demi-frère, respect qui a fait qu’ils ne se sont autorisés que quelques attouchements manuels et buccaux, mais que de part et d’autre, une certaine zone soit comme oubliée, un peu comme si elle n’existait pas et cela bien entendu sans qu’ils se soient concertés au préalable.

Du coup Xiao a été le roi du pétrole de la soirée puisqu’il a reçu quasiment toute l’attention de ses deux complices, un roi particulièrement choyé qui a eu plus que son compte d’attentions autant coquines qu’amoureuses venant d’eux.

Une pensée lui vient qu’il exprime à voix haute sans réellement s’en rendre compte et qui stoppe net le début de reprise d’hostilité venant des deux autres occupants de la chambre.

- J’espère que Mathieu en me voyant aura la même envie que moi de mieux le connaître.

Hoshio sourit tandis que Xiao montre sa déception par une grimace restant toutefois sans colère.

- Oh !! Tu sais, je pense sincèrement qu’il se connaît suffisamment depuis le temps.
- Hein !!

Xiao se relève sur les coudes en tournant la tête vers Shun.

- Ne t’occupe pas de lui, c’est encore une de ses boutades à deux balles.
- Ah !!

Xiao se penche pour l’embrasser sur les lèvres en guise de bonjour, recevant un léger coup de coude de l’autre côté montrant bien le côté possessif d’Hoshio en dehors des moments purement voués au sexe.

Xiao ne se démonte pas pour autant et termine son geste en prenant le temps de profiter de la douceur des lèvres de son nouvel amant, avant de se retourner vers son chéri avec un petit sourire tout en foutage de gueule.

- Va falloir que tu t’habitues, d’ailleurs ce n’est pas moi qui t’empêche d’en faire autant.
- C’est ça !! Je vais rouler une pelle à mon frère !!
- Aurais-tu soudainement perdu la mémoire de ces dernières heures ?

Hoshio fronce les sourcils alors que Shun lui aussi lui envoie un sourire du même style que son chéri.

- Quoi !! Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi de bon matin !! Quand est-ce que je t’ai embrassé d’abord ??
- Il s’est passé d’autres choses bien pires si je me souviens bien ! Hi ! Hi !
- Oui et quoi ?? C’est un reproche maintenant ?

Xiao sent le vent de la tempête venir rien qu’au ton employé dans sa dernière phrase, aussi préfère-t-il calmer le jeu alors qu’il espérait dans son for intérieur remettre le couvert avant de tous se lever.

- Pas du tout au contraire, vous n’êtes frères que par le sang de votre mère sans jamais avoir vécu ensemble et j’ai bien vu cette nuit que vous vous gardiez tous les deux à pousser trop loin tout en profitant de la soirée.
- Oui et alors ?
- Je me disais que tu pourrais poursuivre ce que tu avais si bien commencé avant que Shun ne parle tout haut ! Hi ! Hi !

Hoshio se calme en comprenant qu’une fois encore il allait montrer son côté bagarreur et que ce n’est pas et de loin celui que préfère son chéri, pourtant une petite vengeance le fait agir avant la réconciliation quand il prend un téton de Xiao entre deux doigts pour le pincer suffisamment rudement pour que ce dernier pousse un petit cri de douleur.

- Aie !!
- Pourquoi tu râles, ce n’est pas ce que tu voulais ? C’est juste que je t’ai fait un concentré de ce que je comptais te faire pour rattraper le temps perdu à discuter.

Xiao se frotte le téton en tournant la tête vers Shun et quelques signes de connivences plus tard, Hoshio se retrouve allongé sur le ventre maintenu par son demi-frère tandis que Xiao s’allonge sur lui pour le pourfendre d’un bon coup de son membre viril en érection.

Hoshio qui faisait semblant de se débattre alors qu’il n’attendait que ce genre de punition pour y prendre un maximum de plaisir, ne peut quant à lui retenir son cri non pas de souffrance mais du plaisir de se sentir investi de si belle façon.

- Hum !! Ouiiii !!!

Shun fixe Xiao dans les yeux, encore surpris une fois de plus par les réactions de chienne en chaleur venant de son frère quand il s’agit de s’éclater sexuellement.

Il va pour en faire la remarque quand il sent à son tour la chaleur moite enrober son gland bandé lui aussi à outrance devant le spectacle qu’il a sous les yeux, un regard vers son bas-ventre pour s’assurer qu’il ne rêve pas et que c’est bien le visage angélique d’Hoshio qui savoure sa prise de bec avec des petits bruits de succions enfantins.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0