CHAPITRE 126 : « Shanpaï » « Xiao »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 126 : « Shanpaï » « Xiao »

« Chambre de Tomoya où se trouvent Xiao et Hoshio pour la nuit. »

Hoshio voit bien que quelque chose cloche chez son chéri à le regarder se mordiller les ongles sans même s’en rendre compte.

- Si tu me disais le fond de ta pensée ?
- Pourquoi cette question ?
- Allons « Xi » je vois bien que tu n’es pas dans ton état normal, qu’est ce qui te tourmente à ce point ?

Xiao arpente encore deux fois la chambre de long en large avant de venir s’asseoir face à son copain.

- Tu penses que cela va aller pour « Tom » ?
- Bien sûr que oui !! Il va enfin pouvoir faire l’amour à celui qui hante ses pensées depuis si longtemps.
- Oui mais quand même, imagine que ton frère ne se retienne pas ?

Hoshio fixe alors son ami dans les yeux, cherchant à comprendre où il veut en venir alors que pour lui le couple que forme son jumeau avec Tomoya est on ne peut plus parfait.

- Dis-moi plutôt ce qui te pose souci à les savoir ensemble ?
- J’en ai entendu tellement sur « oncle » Florian et la façon qu’il avait de mettre ses amants sur les rotules à chaque fois qu’ils se retrouvaient tous ensemble dans l’intimité, que je crains le pire avec juste un tête-à-tête avec ton frère qui ne saura sans doute pas contrôler ses instincts.

Hoshio comprend enfin à quoi il fait allusion, ses traits marquent alors à son tour l’inquiétude qu’il ressent pour le beau Tomoya.

- Tu crois qu’on devrait y aller voir ?
- Hum ! Je ne sais pas trop quoi en penser, ne devrions-nous pas plutôt envoyer quelques-uns de nos amis sans nous mettre en première ligne au cas où nous n’arriverions plus à nous contrôler nous non plus ?

Hoshio a alors l’œil qui pétille, savourant déjà à l’avance la farce qu’il va jouer à ses amis rien qu’en s’emparant de son téléphone pour écrire un message et l’envoyer dans la foulée, un petit ricanement de satisfaction aux lèvres.

Xiao est tellement surpris par les paroles de son copain qu’il en oublie de le lui déconseiller de le faire, trouvant l’idée plutôt mal venue quant aux conséquences qui ne manqueront pas d’arriver par la suite.

- Dis-moi que tu n’as pas fait ce à quoi je pense ?
- Hi ! Hi !
- Mais ce n’est pas vrai !! Quel âge as-tu donc ? Tu te rends compte au moins de ce que tu viens de faire ?
- Rien de mal, après tout ils ne sont pas obligés de participer.
- Tu es idiot ou tu te cherches des excuses ?

Hoshio se lève pour prendre son chéri par la main et l’emmener jusqu’au lit d’une personne de Tomoya.

- Allons ! Ne joue pas les vieux rabat-joie, je n’ai pas envoyé le message à n’importe qui non plus. Juste à ceux qui ne devraient pas éprouver de remords ensuite.
- Keisuke ?
- Oui, lui et son petit copain ainsi que Takuma et le sien, je pense qu’à eux cinq avec « Tom » ils auront de quoi calmer les ardeurs sexuelles de mon frère sans courir de risques pour leur santé.

La moue sceptique autant qu’inquiète de Xiao montre bien ce qu’il en pense, jusqu’à ce qu’une lueur de curiosité lui revienne au souvenir d’un détail qui sur le coup ne lui avait pas paru important.

- Au fait pourquoi as-tu envoyé deux messages ? Un seul n’était donc pas suffisant ?

Le sourire d’Hoshio commence à lui mettre le doute sur une nouvelle initiative de son cru, la pensée lui vient alors que peut être…

- Non !! Ne me dis pas que…

Au même moment deux coups brefs se font entendre à la porte.

« Toc-toc. »

Hoshio met la paume de sa main sur les lèvres de son chéri pour lui dire de se taire, il se lève ensuite pour aller ouvrir à son invité surprise.

Xiao le regarde faire non sans remarquer le redressement soudain du devant de son léger short de nuit, redressement indiquant sans trop de risques d’erreurs les intentions de son chéri vis-à-vis de la personne qui arrive.

Un intérêt soudain lui fait fixer la fameuse porte en souhaitant que ce soit celui présent avec eux à Shanpaï et auquel il pense, se rappelant d’une conversation récente sur le fait que Mathieu soit toujours célibataire.

Hoshio ouvre la porte en sortant aussitôt dans le couloir sans que Xiao ait eu le temps de voir qui était le visiteur, il referme derrière lui en emmenant ce dernier un peu plus loin pour ne pas être entendu de son chéri.

Le garçon le suit tout en remarquant comme il se doit l’énorme et somme toute impressionnante déformation du sous-vêtement, faisant celui qui ne s’est aperçu de rien en s’enquérant du pourquoi de ce texto tout en sous-entendu qu’il vient de recevoir.

- C’est pourquoi au juste ?
- Avant de te le dire j’aimerais que tu sois franc avec moi à mes trois prochaines questions.
- Te voilà bien mystérieux d’un seul coup et pourquoi dans le couloir plutôt que dans la chambre de « Tom » ? Et d’ailleurs qu’est-ce que tu y fais à cette heure alors que tu devrais être dans la tienne ?
- Il me l’a prêtée pour la nuit puisqu’il est dans la mienne avec mon frère.
- Ton frère ? Depuis quand il est à l’école ?
- Plus tard les questions, pour l’instant il y a plus urgent, tu n’as qu’à voir !!

En disant ça, Hoshio baisse son regard au niveau de son entrejambe pour être on ne peut plus explicite, du coup Shun s’en trouve fortement troublé quand il le fixe de nouveau dans les yeux.

- Première question !! Que penses-tu de moi ?
- Dans quel sens ?
- Mais dans tous les sens ! Hi ! Hi ! Non sérieusement, je parle niveau sentiments.
- Je t’aime bien si c’est là la question mais je ne vois pas où tu veux en venir, à moins que…

Il pointe son doigt vers l’excroissance nettement visible.

- … ça ait un rapport avec ça !!
- Et si c’était le cas ?
- Je répondrais que j’ai déjà depuis peu quelqu’un en vue et que pour l’instant je ne pense pas trop à la bagatelle, autre qu’avec cette personne bien entendu.
- Deuxième question donc !! Que penses-tu de Xiao ?

Shun malgré tout ne peut résister à laisser échapper un franc sourire.

- Même question, même réponse ! Hi ! HI !
- Alors troisième question ! Que penses-tu du meilleur ami de Xiao, je veux parler de Mathieu ?

Hoshio fixait attentivement son ami au moment où il lui pose cette dernière question en particulier, sa réaction étant ce qui définira très certainement leurs futures relations à tous les quatre.

Shun devient subitement écarlate, son regard fuyant soudainement celui d’Hoshio.

- Pourquoi me parles-tu de Mathieu ?
- Tomoya avait donc vu juste à ce sujet ? J’attends ta réponse ? Tu vas encore me sortir qu’à la même question c’est la même réponse ou alors c’est de cette personne qu’il s’agit ?
- Je ne vois pas en quoi cela vous concerne ?
- C’est là où tu te trompes, parce que figure toi que Mathieu est devenu notre petit ami à moi et à « Xi » et qu’on préférerait qu’il ne soit pas célibataire, quitte à ce qu’il ait quelqu’un, c’est aussi bon que celui-ci soit également ami intime avec nous tu ne crois pas ?
- Je ne…
- Allez !! Ne fais pas ta prude, je sais que tu nous kiffes moi et peut-être surtout Xiao. En fait si je t’ai demandé de venir c’est pour passer un peu de temps ensemble histoire d’être plus intime et aussi ensuite te renseigner sur Mathieu et les choses qui se sont passées avec lui durant notre séjour en Afrique.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0