CHAPITRE 125 : « Shanpaï » « Tomoya »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 125 : « Shanpaï » « Tomoya »


Tomoya se sent soudainement fébrile, les sensations que lui apporte le corps de Toshio contre le sien n’a rien à voir avec celles qu’il a pu connaître lorsqu’il avait une brève liaison avec d'autres, très jolies au demeurant qui à force d’insister avaient réussi à l’amener dans leur lit.

Le contact intime actuel quoique encore non sexuel, est déjà à la limite de ce qu’il peut ressentir de supportable sans déclencher la phase terminale du processus de procréation bien connu chez l’être humain.

Aussi s’en écarte-t-il légèrement, amenant un instant de doute à Toshio sur ses véritables sentiments.

- Tu n’en as pas envie ? Je vais trop vite pour toi ou peut-être tes sentiments envers moi ne sont plus les mêmes ?
- Mais non allons !!

Tomoya se retourne cette fois pour le prendre dans ses bras.

- C’est juste que je ne vais pas tenir longtemps si tu es aussi câlin.
- Alors tu préfères comme ça ?

Disant cela, Toshio se cambre pour que son sexe érigé vienne se frotter contre celui de son chéri, l’intention au départ était de se moquer de lui mais il s’aperçoit très vite qu’il vient de se faire prendre à son propre jeu et le contact de leurs deux hampes déclenche alors chez les deux garçons un orgasme fulgurant sans commune mesure avec ce qu’ils ont connu jusque-là.

Au lieu des quelques brèves secondes habituelles de plaisir au moment de l’éjaculation, c’est au contraire comme une petite mort venant de sensations si intenses que leurs deux corps se pressent encore plus fort l’un contre l’autre, tandis que de leurs bouches exhalent en commun un soupir sensuel semblant ne pas vouloir s’arrêter.

Malgré tout il y a une fin à tout et la pression finit par se relâcher, en les laissant pantelants à retrouver leurs esprits tout en gardant en mémoire cette impression de plénitude qui les a pris si soudainement.

- Eh bien dis donc !! Si je m’attendais ! Hi ! Hi !
- C’était… wouahhhh !!
- Comme tu dis, c’était wouahhh !!
- Allons prendre une douche histoire de ne plus être poisseux et de nous redonner du « peps » !! Après tout, la soirée ne fait que commencer.

Toshio est le premier à se lever alors que Tomoya reste visiblement toujours engourdi du plaisir exceptionnel qu’il vient de ressentir, lui arrivant comme une pointe de feu depuis ses reins jusqu’à la pointe de son sexe pour remonter ensuite jusqu'au cerveau.

Ce n’est qu’une bonne demi-heure plus tard que les deux amants ressentent l’envie de reprendre là où ils ont été interrompus sans vraiment le vouloir.

- Tu sais que j’attendais ce moment depuis des années ?

Toshio fixe Tomoya dans les yeux, admirant de près ce pour quoi jusque-là il ne pouvait fantasmer que de loin.

- Tu n’imagines pas tout ce qui m’est passé par la tête durant toutes ces années passées à t’admirer de loin, si j’avais eu ne serait-ce qu’un minuscule doute sur la possibilité que tu penses comme moi, j’aurais pu franchir le pas malgré ma timidité d’alors.
- Tu n’avais jamais remarqué mes regards ?
- Comment aurais-je pu imaginer qu’ils étaient pour moi avec toutes ces filles qui te tournaient autour.
- Quel temps perdu, tu ne trouves pas ?
- Pourquoi en perdre encore plus en discussion dans ce cas ?

Disant cela, la main de Toshio repart en exploration, choisissant cette fois l’intérieur de la cuisse du grand blond qui en frémit de plaisir.

Tomoya pose sa main sur celle de son amant en l’obligeant à être moins évanescent, donnant un ressenti plus viril qui lui permettra cette fois de ne pas passer à ses yeux pour un éjaculateur précoce.

- Si tu y vas trop doucement je n’arriverai pas à tenir, ce n’est pas ce que tu veux j’imagine ?
- C’est que ta peau est si douce.

Pourtant Toshio prend note de la remarque et poursuit ses caresses, seul mais de façon plus appuyée, recevant bientôt celles de Tomoya en retour et qui à son tour explore les endroits les plus secrets de son anatomie.

Si Toshio se posait la question sur le rôle que souhaite jouer son chéri dans leur relation, il a vite fait d’avoir la réponse en recevant un puis deux doigts dans le fondement.

Du coup il ne peut retenir le léger grognement de plaisir à cette sensation encore nouvelle malgré tout pour lui mais ô combien jouissive apparemment, encourageant son partenaire à poursuivre plus profondément son exploration anale.

- Tu aimes ?
- Hum !! Oui, au début ça surprend mais il se passe vite quelque chose qui donne envie d’en ressentir encore plus.
- Tu voudrais que je te prenne ?
- Quelle question ! Hi ! Hi ! Tu crois que c’est le bon moment pour demander l’autorisation ?

La main exploratrice de Toshio arrive à son tour devant l’entrée de service, faisant subir la même « punition » histoire de se faire une idée sur l’éventualité que lui aussi puisse ressentir les deux côtés de la force.

Le gémissement qu’il reçoit en retour le rassure quant au fait qu’ils ne seront ni l’un ni l’autre limités par un rôle précis dans leur relation encore en construction.

- Tu aimes aussi mon cochon, avoue !
- Avec tes doigts ça va mais j’ai peur que ton sexe ne passe pas, il me semble bien trop gros pour ça.
- Ah oui ?? Tu crois ?? J’en connais deux qui ont dit ça au début ! Je pense que tu vas aimer et en redemander.

Le ton donné par Toshio interpelle Tomoya qui pourtant se fait surprendre par la rapidité qui suit son interrogation, il se retrouve jambes en l’air avec le gland de son petit copain butant devant l’entrée.

Il n’a pas le temps de se crisper d’appréhension que déjà ce dernier pousse lentement en étirant sa corolle qui brusquement se relâche en ayant laissé passer le plus gros sans réelle douleur.

Pourtant Toshio n’insiste pas et n’essaie pas d’aller tout de suite plus loin, conscient qu’il est de ce que peut déjà ressentir son chéri et attendant le bon moment pour poursuivre.

Tomoya a les yeux exorbités sous l’étrange sensation de remplissage qu’il ressent, le début de stress lié à l'acte que beaucoup décrivent comme douloureux passe alors quand il comprend qu’il n’en sera rien et que son chéri fait en sorte qu’il s’habitue, attendant sans doute le feu vert de sa part pour lâcher les chevaux.

La main de Tomoya passe alors entre ses fesses et l’abdomen de son chéri pour reconsidérer le reste à venir, surpris et redevenant subitement inquiet de la longueur restante.

Il prend ça malgré tout à la rigolade quand il lui donne son impression à chaud.

- Wouf !! Je savais que tu étais bien monté, mais là une fois directement concerné j’avoue que ça met la pétoche !

Les deux mains de Toshio écartent les fesses de Tomoya en lui amenant la salive à la bouche, l’anneau rose et imberbe de ce dernier épousant parfaitement sa hampe en lui envoyant des pulsions jouissives qu’il a de plus en plus de mal à refréner.

Pourtant il hésite à se laisser aller de peur d’amener trop de douleurs à son chéri, ne voulant surtout pas qu’il prenne mal cette première en faisant en sorte ensuite de ne plus refaire l’expérience, ce qui serait malheureux pour l’épanouissement de leur couple.

- Tu veux que j’arrête là ?
- Non mais va doucement, je sens bien les pulsations de ton sexe à l’intérieur de moi et j’aime bien l’effet que ça me fait.
- Attends que je te le mette bien comme il faut et tu m’en donneras des nouvelles !!
- Et moi qui pensais que tu étais toujours vierge.
- Mais je l’étais il n’y a encore pas si longtemps, du moins de ce côté-là mais je connais suffisamment l’anatomie et les points de plaisirs pour imaginer ce que cela va te faire quand je vais te masser à…

Un coup de reins souple vient lui plaquer les abdos contre les reins du grand blond qui en perd le souffle mais ressent une chaleur soudaine de bon augure qui le rassure, tandis que Toshio fier de lui en ne constatant aucune réaction de rejets termine sa phrase d’une voix autant excitée qu’ironique.

- … cet endroit ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
688
613
0
569
Guetta Mercury
Recueil de quelques poèmes en tout genre avec des thèmes diverses et variés.
Il y en a 5 :
Le roi du monde (déjà sorti)
Ricochet (déjà sorti)
Pourquoi, messieurs de l'Académie (déjà sorti)
Fini la poésie, bonjour la vulgarité (déjà sorti)
Haiku no Sakura (déjà sorti)
20
19
2
1
poolp
Asseyez-vous au bar et venez m'écouter vous conter ces histoires sombres.
Sont-elles vraies ou non ? A vous de le deviner !
1
2
161
8

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0