CHAPITRE 123 : « Shanpaï » « Xiao »

5 minutes de lecture


Chapitre 123: " Shanpaï" "Xiao"

« Dortoir du Campus. »

Alors que Toshio se trouve dans la salle de bains pour s’habiller avec les vêtements que lui a prêtés son jumeau, Xiao observe avec un pincement de cœur celui avec qui il devra finalement ne se contenter que d’une amitié fraternelle.

Il comprend alors les histoires entendues étant plus jeune, où son « oncle » Mathis ne pouvait cacher cette peine de n’avoir jamais réussi à faire vivre cet amour qu’il éprouvait alors pour Florian.

La cause en est la même que celle qui le rend si triste en ce moment précis, le lien fraternel réel cette fois encore entre deux des quatre parties.

Toshio et Hoshio étaient jumeaux, il lui paraît évident que rien jamais ne donnera l’occasion de plus que ce qu’ils connaissent déjà et quelque part Xiao ne le regrette qu’à moitié, reconnaissant qu’il lui serait des plus perturbants cette connivence sexuelle avec Toshio.

Tomoya fait celui qui ne se rend compte de rien, suffisamment intelligent pour comprendre où se perd l’esprit de son ami rien qu’à voir la tête qu’il fait, agrémentée de regards qui ne trompent pas dirigés sur sa personne.

Il s’approche donc de celui qui malgré qu’il n’en ait fait la connaissance que depuis peu, compte déjà comme un de ses plus proches amis.

- On ne peut pas tout avoir sans contrepartie.

Xiao lève la tête vers lui, étonné par cette phrase dont il a du mal à saisir le sens.

- Mais de quoi parles-tu ?
- De nous deux ! Pourquoi, ce n’était pas à ça que tu pensais tout de suite ?
- Si… mais… comment le…
- Comment je le sais ? Tout simplement parce que j’éprouve la même chose mais je le prends sans doute avec plus de recul que toi, pas que je sois habitué à ce genre de situation, loin de là bien au contraire !! Mais disons que je préfère garder un ami très cher avec qui avoir des conversations disons plus générales, plutôt qu’un amant n’ayant rien d’autre en tête que de s’éclater au lit à chaque rencontre.
- Tu vois ça comme ça toi ! Hi ! Hi ! J’aurais pu aussi être les deux à la fois pourtant ?
- Pourquoi ? C’est ce que tu voudrais ?

Tomoya voit bien l’hésitation de Xiao à répondre, pourtant l’idée lui était aussi venue mais il l’a également très vite écartée sans réellement savoir pourquoi alors qu’il sait très bien qu’il ne faudrait pas grand-chose pour prendre dans ses bras le magnifique garçon se tenant comme en se moment à quelques centimètres à peine de lui.

Hoshio qui jusque-là était resté en spectateur s’avance vers eux pour leur rappeler sa présence.

- Je ne voudrais pas que ce soit de ma faute ou de celle de mon frère si vous avez envie de vous retrouver plus intimement, nous n’en sommes plus à ce genre de jalousie depuis que nous avons partagé notre lit avec nos autres… comment devrait-on les appeler ? Amants ? Sûrement oui !! Enfin avec un autre ami de Xiao qui maintenant compte beaucoup pour moi aussi.
- Un ??

Hoshio se tourne vers son chéri qui le regarde avec étonnement vu qu’il en comptabilisait pour sa part plus d’un.

- Oui… un !! Pas que je n’aime pas les autres, mais ils ont déjà suffisamment de pain sur la planche avec d’autres dont je ne citerai pas les noms. Tu n’es pas d’accord avec moi ?

Tomoya ouvre grand les yeux, surpris d’entendre ce genre de conversation sortant de la bouche d’Hoshio.

- Je le connais ?? Je sais qui il est ??
- Hum !! Ce serait étonnant que tu aies eu le temps de le voir tellement il est rapide ! Au complexe son surnom c’est « Bip-Bip Coyote » alors c’est pour dire !! Hi ! Hi !

Xiao sourit de l’allusion tout en observant Tomoya qui semble des plus curieux, ce qui n’est habituellement pas dans sa nature s'agissant d'affaires de coeurs.

- Pourquoi cet intérêt si soudain pour mon ami d’enfance ?
- En fait si j’ai bien compris il est toujours célibataire, sinon vous auriez parlé d’un couple ?
- C’est exact, pour tout te dire il ne savait même pas qu’il était homo ! Hi ! HI ! Un peu comme moi en fait avant que je rencontre Hoshio.
- Et que Shun qui ne s’en est rendu compte qu’au moment de quitter le complexe.
- De quoi tu parles là !!

Devant les têtes d’ahuri venant autant de Xiao que d’Hoshio, Tomoya éclate de rire au même moment que la porte de la salle de bains s’ouvre sur Toshio curieux d’un tel raffut.

- Ça a l’air marrant, je peux savoir ce qui se passe ?

Un bref résumé sur la conversation en cours qui ne semble pas affecter plus que ça l’humeur joyeuse de Toshio, bien au contraire puisqu’il se met lui aussi à rire ouvertement.

- Nous devons être issus d’une planète où les hommes se reproduisent entre eux, ce n’est pas possible autrement ! Hi ! Hi !
- Tu parles de vous deux et de Florian ?
- Oui plus Alexandre, à tout du moins si j’ai bien tout compris de ce que le paternel a sous-entendu avant que je quitte « PENN » pour retrouver « Tom ».

En parlant de son chéri, Toshio éprouve l’irrésistible envie d’aller se pelotonner dans ses bras, passant ensuite son regard de Xiao à son frère avec une moue assez comique.

- N’y pensez même pas, si vous êtes en manque de beau gosse il reste Shun puisqu’il paraît que lui aussi soit comme nous, ce qui je l’avoue me déconcerte un peu en ayant eu connaissance de la vie qu’il a eue étant plus jeune.

Toshio fronce les sourcils car une pensée lui revient subitement.

- Je dois voir grand père pour le prévenir de mon retour, je pense qu’il comprendra mieux que quiconque ce qui m’est arrivé.
- Tant que tu y es, demande-lui aussi s’il a déjà résolu le problème lié à Shun !!

Hoshio explique en quelques phrases à son frère la demande qu’il a faite à son grand-père quand il lui a donné des nouvelles sur lui et lui a révélé qu’il avait obtenu de Florian la réintégration de son corps.

- S’il est déjà au courant de ça, ce sera encore plus facile pour moi à me faire reconnaître. Pour ce qui est de ta demande, je me pose la question à savoir si tu as eu raison ou pas de lui en parler, tu sais très bien comment il est pourtant !
- Il m’a promis de ne pas être trop « expéditif » en ce qui concerne la punition.
- Hum !! Tu aurais déjà dû en causer deux mots à Shun avant de prendre des décisions à sa place.
- Je reconnais là bien ton côté « Peace and love », en ce qui me concerne je ne ferais pas de cadeaux à des pourris pareils !!

Toshio hausse les épaules avant de disparaître soudainement, laissant sur le cul les trois amis restant dans la chambre.

Quand il a dit je dois voir grand-père je pensais qu’il l’appellerait au téléphone, pas qu’il s’y rendrait en personne et de cette façon qui plus est.

Xiao tout comme Tomoya le voient éclater de nouveau d’un rire suffisamment expressif pour les entraîner avec lui en se serrant le ventre des deux mains, sans pour autant savoir ce qui l’a déclenché.

Heureusement Hoshio les renseigne entre deux hoquets.

- J’aurais aimé voir sa tête à grand-père, alors qu’il va avoir droit à un… deuxième… Isanagi en face de lui ! Hi ! Hi ! Depuis le temps qu’il en parle !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0