CHAPITRE 122 : « PENN » « Alexandre »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 122 : « PENN » « Alexandre »

- Comment pourrais-je le savoir à ta place ?

Tancrède reporte son attention sur Alexandre qui à l’évidence commence à craindre le pire pour lui dans les prochaines minutes.

- Eh bien comment dire… il me plaît bien ton copain ! Ha ! Ha !

La tape se voulant amicale qu’Alexandre reçoit sur l’épaule le fait se plier en deux en poussant un cri autant de surprise que de douleur.

- Aïe !!

Tancrède le redresse sans effort apparent avec quand même une légère lueur d’inquiétude dans le regard d’y avoir été trop brusquement, il reprend la parole en s’adressant cette fois à son frère de lait.

- Ils sont tous aussi faibles que celui-là sur Terre ?
- Comment ça ? Explique-toi ?
- Déjà avec les deux autres j’ai bien vu qu’il ne fallait pas trop leur en demander physiquement, en fait tout ce qu’ils ont c’est une belle apparence mais aucune résistance.

- Ils vivent dans une société où la sélection naturelle et la force physique ne sont plus l’atout principal à une bonne et longue vie, de plus reconnais que tu es un peu spécial toi aussi.

Tancrède va pour frimer devant son frère en voulant le soulever comme il vient de le faire avec Lorgan, pourtant tous ses efforts restent vains quand le petit rouquin ne bouge même pas d’un millimètre.

Il a l’intelligence de ne pas insister pour au final se faire ridiculiser par les autres.

- Pffttt !! En parlant de spécial tu te poses là toi aussi !! Bien… entendu !! Je vais m’occuper de l’éphèbe gringalet pour toi mais je suis quand même surpris qu’il te faille intervenir, je pensais qu’il te suffisait de le vouloir pour que les choses aillent dans ton sens ?
- Oui mais la vie ne serait pas aussi amusante si j’utilisais ta façon de voir les choses.
- Hum !! Si tu le dis !! Rends-moi un service alors, envoie-nous directement au château histoire d’éviter deux jours de marche à ton ami.
- Si c’est la seule raison, je ne pense pas que ça lui fasse du mal ! Hi ! Hi !

Tancrède semble soudainement quelque peu gêné, quand il s’approche de son frère pour lui parler à l’oreille.

- C’est que je ne tiens pas trop à dormir seul dehors alors qu’il est dans les parages, tu comprends ?

Bien entendu l’oreille fine d’Alexandre ne rate rien de la conversation, aussi se rapproche-t-il pour piquer au vif ce grand costaud qui il l’a bien compris ne lui fera jamais aucun mal.

- Peur de ne pas pouvoir résister à mon charme peut-être ?

La phrase à peine terminée que déjà ses deux pieds battent l’air alors que son visage se retrouve si près de celui du forgeron qu’il s’en retrouve lui-même fortement ému.

- Il a encore dit quoi l’asticot ?
- Que tu sembles ne pas pouvoir résister à mon charme, peut-être qu’en fin de compte la boutique va rouvrir plus tôt que prévu ! Hi ! Hi !
- De quoi !!

Florian a un bref moment de doute quant à la situation, le ton ne lui semblant plus autant lié à la rigolade et l’insistance d’Alexandre pourrait très vite fâcher réellement Tancrède avec son éducation droite et puritaine d’un autre âge.

Il fait un premier pas pour s’interposer quand il se sent retenu par la manche, se retournant vers Lorgan qui lui fait signe que non de la tête.

- Si tu as l’intention de les laisser quelques jours ensemble, tu ne devrais pas intervenir à chaque incartade et les laisser gérer ça entre eux, je ne pense pas qu’il y ait de quoi s’inquiéter.
- Tu crois ?
- Oui !! Ils vont se chamailler comme ça un moment jusqu’à ce que l’un des deux demande grâce, heureusement Tancrède semble immunisé de l’effet qu’a habituellement le don de ton ami.

Lorgan en disant cette phrase fronce également le front d’une soudaine interrogation.

- Je me demande bien d’ailleurs pourquoi ?
- Tu te poserais moins la question si son épouse était dans le coin crois-moi ! Hi ! Hi !

Florian jette un œil en direction de ses deux amis qui semblent partis pour un moment dans une joute verbale dont le ton est manifestement revenu à la plaisanterie, preuve que le jeune prince Elfe a eu raison dans son analyse.

L’heure est maintenant bien avancée, il hésite alors à se mettre aux tâches qu’il s’est données et un coup d’œil sur Lorgan qui se mordille les lèvres en le dévorant du regard, lui amène un sourire empreint d’une excitation montant en lui crescendo.

- En parlant d’épouse et de couple en plus général, je vais devoir te demander l’hospitalité pour cette nuit… si tu n’y vois pas d’inconvénient bien entendu ?
- Oh ! Oh ! Oh ! Tu parles d’une excuse bateau !! Comme si tu n’avais pas déjà quelque chose en…

Lorgan perd alors toute cette timidité qui lui est propre quand sa main vient attraper de façon possessive la fameuse chose déjà dure comme l’acier.

- … tête !! Oups !! Wouah !! Allons vite voir ça de plus près et en toute intimité, je connais une méthode radicale pour soigner ce genre de tension.
- C’est vrai docteur ? Allons-y vite alors, ça me gêne énormément, vous savez ?
- Allons-y !!

Les premiers mètres sont assez comiques à regarder à la façon dont l’un tient le sexe bandé de l’autre tout en essayant de presser le pas sous l’excitation qui le tenaille également.

- Lâche l’affaire, tu la reprendras quand nous serons arrivés !! On a l’air de deux clowns là !!

Lorgan s’y résout avec une évidente mauvaise volonté, mais reconnaît très vite que ça lui fait gagner du temps quand il ferme en la claquant la porte de sa hutte derrière eux.

Le déshabillage n’aurait été qu’une question de secondes si Florian ne l’avait pas arrêté quand le jeune Elfe commençait à baisser son pagne.

- Reste un peu comme ça, tu veux, c’est trop excitant de te regarder.

Le regard de braise qu’il reçoit pour réponse amène un long frisson dans l’épine dorsale du petit rouquin, son sexe maintenant à l’air libre se retrouvant pris de soubresauts n’annonçant rien de bon quant à l’arrivée d’une jouissance cérébrale prématurée.

Lorgan la voit bien venir, aussi ne perd-il pas plus de temps en jérémiade, mais vient-il s’agenouiller aux pieds de son chéri et lui engloutir le sexe tressaillant sans demander son reste.

Florian serre les dents en pensant à des choses immondes pour tenter de faire refluer ce qu’il sent pourtant inexorablement arriver, encore pire maintenant qu’une chaleur humide lui recouvre une bonne partie et que la douceur des lèvres de son amant s’active à amorcer la pompe pour recevoir son dû.

Il sait bien qu’il n’aura aucune peine à remettre ça dans la foulée, cherchant juste à se prouver qu’il peut résister et garder le contrôle, mais l’excitation devient vite incontrôlable devant la vision de son blondinet d’amant tentant de l’engloutir au maximum de ses possibilités.

Un tremblement nerveux le prend alors de la tête aux pieds quand il sent la remontée de sève vaincre son barrage mental et lui traverser le sexe pour venir arroser de plusieurs jets puissants la gorge du jeune prince qui tente en vain de ne rien laisser perdre alors que déjà une partie s’échappe de ses lèvres.

L’orgasme de Florian est fulgurant tandis que des lèvres du jeune prince s'échappe maintenant en abondance la manne epaisse et gouteuse , Lorgan ayant visiblement déclaré forfait quant à son intention de ne rien en laisser perdre.

- Ce n’est pas possible… comment tu fais pour qu’il y en ait autant !! Wouah !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
688
613
0
569
Guetta Mercury
Recueil de quelques poèmes en tout genre avec des thèmes diverses et variés.
Il y en a 5 :
Le roi du monde (déjà sorti)
Ricochet (déjà sorti)
Pourquoi, messieurs de l'Académie (déjà sorti)
Fini la poésie, bonjour la vulgarité (déjà sorti)
Haiku no Sakura (déjà sorti)
20
19
2
1
poolp
Asseyez-vous au bar et venez m'écouter vous conter ces histoires sombres.
Sont-elles vraies ou non ? A vous de le deviner !
1
2
161
8

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0