CHAPITRE 121 : « PENN » « Tancrède »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 121 : « PENN » « Tancrède »

« Cité Elfe. »

Tandis que Voldarian avec Kazbo s’en sont retournés à leurs activités et responsabilités, Tancrède quant à lui passe son temps avec Lorgan et Eldarian, heureux de les retrouver tous ensemble alors qu’il ne les avait plus revus l’un comme l’autre depuis au moins deux « doubles lunes ».

La mort soudaine de Sire Childebert et l’avènement au titre de seigneur de leur ami devenu depuis Sire Gaétan, les ramènent à des souvenirs heureux de cette « double lune » si spéciale qui a été celle de la naissance de cette amitié indéfectible qui les lie depuis lors.

Lorgan relance la conversation sur les choses plus présentes.

- Perceval doit avoir subi un sacré choc en l’apprenant, à sa dernière visite il ne semblait pas au courant de la maladie de son père.
- Faudra le demander à Sire Gaétan, pour ma part je ne l’ai appris que par faucon courrier en même temps que ma promotion comme grand maître de guilde.
- Et pour Conrad ? Ça va changer quoi ?

Tancrède ricane gentiment à la pensée de ce couple pour le moins atypique.

- N’aie pas d’inquiétude pour lui, jamais son chéri ne le laissera tomber.
- Ce n’était pas ma question, mais plutôt quel poste il va prendre pour rester proche de son amoureux.
- Je me rappelle en avoir fait cas un jour avec Gaétan, il m’avait répondu qu’il remplacerait le magicien de la cour devenu inutile avec le poste de haut conseiller.

La conversation se prolonge durant encore une bonne heure, quand Tancrède pousse un gros soupir de frustration en regardant l’astre du jour disparaître à l’horizon.

- Pffttt !! J’étais venu pour profiter un peu de mon frère et je m’aperçois qu’il n’est jamais là !!

Eldarian cherche autour de lui la silhouette de Loup, alors que les habitants de la cité commencent à se regrouper pour le repas communautaire.

- C’est vrai que ça fait un moment qu’il a disparu !!
- Il ne devrait pas tarder, rassurez-vous.

Tancrède et Eldarian se tournent vers Lorgan qui s’amuse de leur surprise en se tapotant la tempe d’un doigt.

- La communication vient de reprendre ! Hi ! Hi ! Il me prévenait justement de son arrivée avec un invité.
- C’est qui ? Encore un nouvel ami à lui venu de la Terre ?
- Vous verrez bien, ils arrivent !!

***/***

En se rematérialisant sur la place principale de la cité Elfe, Florian a juste oublié que celui qui l’accompagne ne gère toujours pas sa particularité sexuelle.

Son apparition à la vue d’une grande partie des habitants de la cité amène de suite un changement de comportement de ces derniers peu ou prou habitués à un tel ressenti d’excitation soudaine.

Heureusement Lorgan s’en aperçoit rapidement du simple fait de l’attitude devenue non équivoque de son frère aîné, Aerandir, montrant une déformation soudaine des plus visibles du devant de sa légère toge de toile.

Il connaît l’extrême sensibilité psychique de ceux de son espèce, aussi profite-t-il de sa liaison mentale avec Florian pour l’avertir afin qu’ils s’éloignent rapidement.

C’est donc sans trop de « casse » qu’ils se retrouvent tous finalement à la sortie de la cité près de l’arbre centenaire devenu rapidement si cher à Thomas.

Florian prend les remontrances de son frère de lait en baissant la tête de honte de ne pas lui avoir porté suffisamment d’attention depuis son arrivée, se doutant bien qu’il n'a fait tout ce chemin que pour le voir.

Il s’en excuse donc tout en sachant qu’il va devoir le quitter de nouveau, aussi minimise-t-il au mieux son manque d’attention en énumérant rapidement et succinctement, les tâches qu’il lui reste à accomplir.

- Je te promets que nous aurons du temps pour nous à mon retour, j’aimerais également revoir Morin, mes sœurs et mes parents, en attendant je te propose de prendre soin d’Alexandre.
- Je ne sais pas trop si je dois !!
- Pourquoi donc ?

Tancrède dirige brièvement son regard sur le sieur Alexandre qui depuis les présentations n’a pas arrêté d’avoir le regard braqué sur lui.

- Je n’ai rien comme tu le sais contre les « drôles » puisque mes meilleurs amis et mon frère en sont, mais ton copain me regarde comme s’il voulait acheter le fonds de commerce et tu sais que ce n’est pas du tout mon truc.

Florian s’amuse visiblement alors qu’Alexandre n’ayant pas compris l’allusion mate justement les fesses de Tancrède.

- Bah !! Tant que la boutique reste fermée et n’est pas à vendre ! Hi ! Hi !

Lorgan veut jouer lui aussi, s’approchant du fameux « fonds de commerce » pour y passer la main quand il se sent soulevé de terre comme un fétu de paille sous la poigne énorme du maître forgeron.

- Hep là mon garçon !! Je n’aime pas non plus les cambrioleurs ! Ha ! Ha !
- Mais enfin de quoi vous parlez depuis tout à l’heure ?

Florian envoie un clin d’œil à Alexandre tout en mettant un léger coup de tête vers le postérieur de son frère de lait.

- De ta façon indiscrète de mater les fesses de « Tanc » !!

Alexandre voit alors tous les regards le fixer avec attention, sentant son visage s’enflammer de honte d’avoir été pris en flagrant délit de matage du beau quadra.

Il comprend alors la signification de toutes ces paroles dites avec humour.

- Je regardais juste la devanture, je n’avais pas l’intention de rentrer à l’intérieur !! C’était juste pour le plaisir des yeux, vous comprenez ?

Tancrède s’avance vers lui après avoir relâché Lorgan qu’il tenait décollé du sol sans effort apparent, se positionnant à quelques centimètres à peine d’Alexandre qui en avale difficilement sa salive tellement de près la carrure du forgeron l’impressionne.

- De quoi, de quoi !! Tu peux répéter moucheron !!

La voix grave de Tancrède ne prête pas à s’en amuser, pourtant quelque chose d’indéfinissable convainc Alexandre que ce n’est que la continuité de la plaisanterie et qu’il n’a aucunement l’intention d’être brutal envers lui, aussi sans réfléchir il en rajoute une couche.

- Si vous préférez cette solution je peux vous prêter mon « fonds de commerce », il est sans doute moins…

Son regard se baisse vers le fessier large et tout en muscle du forgeron pour poursuivre ensuite.

- … comment dire… moins… imposant !! Oui c’est ça… imposant mais tout aussi accueillant, rassurez-vous messire !!

Tancrède fronce les sourcils en cherchant un instant Florian du regard, le trouvant pétillant d’amusement alors qu’il a bien compris qu’il n’était pas fâché.

- Tu sais quoi frangin ?

Son poing se serre à en faire craquer les phalanges, amenant une grimace de doute à Alexandre qui maintenant commence à ressentir la peur au ventre d’avoir été trop loin avec cet homme simple et entier.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
688
613
0
569
Guetta Mercury
Recueil de quelques poèmes en tout genre avec des thèmes diverses et variés.
Il y en a 5 :
Le roi du monde (déjà sorti)
Ricochet (déjà sorti)
Pourquoi, messieurs de l'Académie (déjà sorti)
Fini la poésie, bonjour la vulgarité (déjà sorti)
Haiku no Sakura (déjà sorti)
20
19
2
1
poolp
Asseyez-vous au bar et venez m'écouter vous conter ces histoires sombres.
Sont-elles vraies ou non ? A vous de le deviner !
1
2
161
8

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0