CHAPITRE 120 : « PENN » « Alexandre »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 120 : « PENN » « Alexandre »

- Du genre qui crée toujours des problèmes dans notre ou plutôt mon propre univers, comme le vaisseau toujours sur « PENN » et son équipage, ou encore les liens qui se créent entre mes fils et ceux de Thomas avec leurs amis sur Terre, ce genre de chose tu comprends ?

Florian sourit en lui faisant un clin d’œil, hésitant à lui faire reprendre le chemin inverse alors qu’il a bien vu dans quel désarroi cela l’a mis.

Pourtant ils ne peuvent pas rester ici pour l’instant sans avoir au préalable réglé les autres affaires citées juste avant et demandant son arbitrage.

Le regard d’Alexandre semble avoir changé et le petit rouquin voit bien qu’il hésite à lui parler, cherchant à son tour ce qui peut bien lui passer par la tête soudainement.

- Quelque chose te pose souci ?

Le grand blond change d’expression en montrant cette fois une réelle inquiétude.

- Mais non allons !! Enfin… si... peut-être !!
- Dis ce que tu as à dire, je sens bien que quelque chose dans mes paroles t’a brusquement amené une pensée déplaisante pour toi.

Alexandre hésite, pourtant il n’est pas prêt à lui parler ouvertement de ce qui l’attriste et il sait très bien que sa demande arracherait encore plus le cœur de Florian qui a sans doute déjà retourné maintes fois cette idée sans en trouver la solution miracle.

Le fait qu’il aime Raphaël, Éric et Yuan, mais aussi depuis peu Damien et Mathis, lui amène forcément la conscience de devoir les perdre maintenant qu’il connaît sa condition.

Quelque chose se brise en lui et le fait fondre en larmes, rendant son compagnon encore plus inquiet sur ce qui peut bien le rendre aussi visiblement malheureux subitement.

- Tu crois que j’acquerrai bientôt toutes ses facultés qui sont les tiennes ?
- Bien sûr que oui puisque nous sommes semblables !!
- Combien de temps ça prendra d’après toi ?

Florian comptabilise dans sa tête en prenant pour base qu’Alexandre en était à la création déjà bien avancée de son identité.

- Hum !! Je ne sais pas au juste mais sans doute encore quelques milliers voire quelques millions d’années !!
- Hein !! Dis-moi que tu plaisantes là !!
- En fait oui et non, il a fallu pour moi que je rencontre Thomas avec la peur de le perdre pour que je prenne conscience des pouvoirs que j’ai. Avant ça j’étais comme toi à vivre le temps d’une vie, errant d’une planète à l’autre sans me souvenir de la précédente ni avoir conscience qu’il y en aurait une suivante. Tu as déjà dépassé ce stade bien malgré toi donc cela pourrait être beaucoup plus court.
- Comment ça, j’ai déjà dépassé ce stade ? Je n’ai aucun souvenir d’avoir vécu une autre vie que celle dans ce moment, ni la croyance qu’il y en aura d’autres après celle-là !! En fait pour être honnête je pensais vivre cette vie avec mes compagnons et partager leur quotidien jusqu’à la fin.

Le déclic de compréhension se fait alors dans l’esprit de Florian, comprenant ce qui a amené cette tristesse à Alexandre et que lui-même a et ressent toujours à les voir prendre de l’âge.

- Si c’est ce à quoi je pense, dis-toi bien que je me sens prêt à les laisser partir si une solution se présente à eux !! Je ne serais pas celui qui bloque par pur égoïsme de vouloir les garder auprès de moi jusqu’à la fin. En fait j’ai déjà pensé à une solution qui ne dépend que de toi, enfin… un peu de moi aussi.
- Tu parles bien de Raphaël et des autres ?
- Pour être plus généraliste je dirais de tous ceux sur Terre à qui je tiens, mais pour ça il faut qu’on retrouve le chemin de ton univers et à ce que j’ai pu comprendre dans l’esprit de l’ancien, ce n’est pas gagné d’avance.

Florian voit bien qu’il a mis la machine à questions en route et que son compagnon est du même genre qu’un autre de ses amis, qui lui aussi est facilement insatiable face aux mystères qu’il représente pour lui.

Il stoppe donc la question suivante d’un geste de sa main devant la bouche du grand blond.

- Plus tard !! Comme je te le disais juste avant nous devons régler chaque chose en son temps, retournons déjà sur « PENN ».
- On va devoir retraverser tout ce néant ?
- Ce n’est pas drôle pour moi non plus tu sais, j’ai toujours moi aussi le souvenir bien présent du temps que j’y ai passé à presque en perdre la raison. Tu t’y habitueras comme je commence moi-même à le faire, surtout en sachant qu’il y a un autre côté qui nous attend, j’avoue que ça aide bien ! Hi ! Hi !

Alexandre sourit timidement, de voir son ami le prendre aussi bien lui remonte quelque peu le moral, aussi c’est avec une angoisse moins forte qu’il se sent reprendre dans les filets du néant absolu.

Le retour sur « PENN » lui amène un énorme soupir de soulagement, se retrouvant dans la même caverne près de la stèle servant de couchage.

Pourtant quelque chose a changé et c’est en se tournant vers le petit rouquin quand ce dernier lui lâche enfin la main, qu’il comprend ce que c’est.

L’envie de faire l’amour avec lui semble avoir complètement disparu, son regard porté sur Florian il le sent bien n’est maintenant plus que fraternel.

- Qu’est-ce qui nous arrive ?
- De quoi tu parles ?
- Je ne te vois plus pareil qu’avant !!
- Tu me trouves sans doute encore plus beau ! HI ! Hi !
- Sois sérieux pour une fois tu veux bien ?

Florian comprend de quoi il parle car lui aussi ne le voit plus sous le même regard.

- Sans doute depuis qu’on a compris qu’on était semblable !
- Je ne vois pas ce que ça vient faire là-dedans !! Non… il y a autre chose !!
- Peut-être parce que je te vois maintenant plus comme un frère qu’un amant ?
- Nous voilà bien ! Hi ! Hi !

Florian sourit de le voir prendre ça à la rigolade, pourtant sa réponse qu’il lui a faite va entièrement dans le sens de sa pensée et depuis ce voyage dans un autre univers il ressent le même lien de fraternité que celui que lui a toujours eu avec les fils Viala, que ce soit pour ceux sur Terre ou pour les élus dans l’imperium.

- Je dois m’occuper de mes affaires, y a-t-il un endroit où tu voudrais que je t’envoie en attendant ?
- J’aimerais mieux connaître ton frère ?
- Eldarian ?
- Non, l’autre !!
- Tancrède ??
- Oui, j’aimerais passer un peu de temps avec lui et en apprendre un peu plus sur votre enfance, Damien m’a dit qu’il était très sympa et super-baraqué !!

Florian le fixe ouvertement avec dans le regard une lueur fortement marquée de malice, ce qui ne manque pas de piquer au vif Alexandre.

- Quoi encore !!
- Je me trompe ou c’est aussi parce qu’il t’a mis l’eau à la bouche ? Je sais combien tu kiffes les beaux quadras ! Hi ! Hi !
- Tu crois que j’aurais une chance ?
- De t’en prendre une ? Oui sans doute et là je ne parle pas de bite, alors ne bave pas déjà à t’imaginer la prendre où je pense. « Tanc » est hétéro de chez hétéro. Déjà gamins ce n’était pas gagné à tous les coups de se faire une « tite » branlette fraternelle chacun de son côté en plus, si nous avons le temps je te présenterai à deux de mes amis d’ici et qui sont de la même génération que mon frère mais qui eux ne te diront sûrement pas non.
- Faudra encore qu’ils me plaisent, je me demande pour qui tu me prends des fois ?
- Pour un gros queutard qui n’en a jamais assez ?
- Comme toi alors ?
- N’ai-je jamais prétendu le contraire ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0