CHAPITRE 113 : « PENN » « Florian »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 113 : « PENN » « Florian »

- Où tu vas chercher un truc pareil !!
- Pourtant je t’assure qu’on aurait bien dit !!
- De quoi vous parlez les gars ?

La question de Tancrède fait rougir ses deux nouveaux amis.

- Rien !! Rien !! Juste des bêtises entre nous deux.
- Ah !! D’accord !! Je vais vous laisser, j’ai remarqué combien l’ambiance s’était subitement chargée de sous-entendus et vous avez sans doute envie de vous retrouver dans l’intimité.

Tancrède n’attend visiblement aucune réponse de leur part puisqu’il est déjà debout prêt à partir, un petit signe d’au revoir amical et les deux Terriens se retrouvent maintenant seuls.

- Je suis sûr qu’il nous a entendus !!
- Et alors quoi ? On n’a rien dit de mal !!
- Hum !! Si tu le dis, c’est peut-être moi qui ai mal compris mais s’il te plaît évite ce genre d’allusion surtout en présence de celui qui est concerné.

Damien observe Mathis avec un petit sourire en coin qu’heureusement ce dernier ne voit pas et qui pourrait passer pour un foutage de gueule en règle.

- Si on passait à la phase réconciliation ? En plus il ne reste plus longtemps avant qu’on ne retourne sur le vaisseau.
- J’avais cru comprendre que Florian s’était occupé de tout et qu’il n’était plus nécessaire de s’en faire.
- Il reste quand même quelques points à régler, ne serait-ce déjà qu’au niveau de l’équipage.
- Et tu penses que tu vas régler ça à toi seul ?

Damien dirige alors son attention vers Toshio qui jusque-là se contentait d’écouter sans intervenir.

- Toshio est là pour nous aider, surtout maintenant qu’il a été prouvé que ses pouvoirs étaient quasiment les mêmes que ceux de « Flo ».

***/***

« Pendant ce temps dans la chambre où se trouvent Florian et ses deux chéris. »

Le dernier râle d’orgasme de Lorgan à peine terminé que déjà Florian se lève et s’habille, Thomas fronçant les sourcils d’une telle hâte de déjà devoir les quitter.

- Qu’est-ce que tu fais ?
- Comme tu le vois, je m’apprête à mettre en œuvre la suite de notre plan.
- Et donc ??
- Je vais devoir m’absenter un moment avec Alexandre.
- Tu veux aller là-bas ?
- Il n’y a que comme ça que je saurais à quoi m’en tenir.

Thomas semble pourtant avoir un doute qui le tarabuste, Lorgan lui aussi ne semble pas aussi serein qu’il devrait l’être depuis le retour de « l’unique ».

Bien entendu cela n’échappe pas au regard perspicace du petit rouquin.

- Qu’est-ce qu’il y a encore ?

Thomas hésite mais se décide finalement à crever l’abcès.

- Tu fais quoi pour Toshio ?
- Ah !! Je vois maintenant pourquoi vous me semblez aussi bizarres tous les deux.
- Il y a peut-être de quoi tu ne crois pas ? Imagine qu’il lui vienne à l’esprit un truc de fou et les conséquences derrière qui en découleront.
- Je dois donc selon vous l’emmener avec moi pour le surveiller ? Ce n’est plus un enfant vous savez ? Il a au moins ton âge Thomas, enfin… à quelques millénaires près.
- Pourtant le coup d’Alexandre n’était pas si réfléchi que ça.
- Qui est-ce qui parle là ? Le Thomas Louvain ou l’empereur Thomasss premier ?
- Les deux sont liés jusqu’à preuve du contraire !! Pourtant c’est l’empereur qui se fait le plus de soucis, parce qu’il n’a pas que lui à penser et a du mal à accepter que quelqu’un joue avec autant d’insouciance avec la vie de l’imperium.

Florian le fixe un moment en se sentant également visé par la réflexion.

- Tu parles de moi là, pas de mon fils !!
- Je parle de ceux qui s’autorisent à plaisanter alors que le moment est grave, cela s’adresse donc autant à toi qu’à tes fils.

Lorgan s’approche de Thomas pour lui prendre un bras, sentant bien que les prochaines paroles ne seront pas particulièrement tendres à entendre.

- Allez !! Allez !! Ce n’est pas la peine de revenir sur ce qui est fait, dis-nous plutôt où tu veux en venir !! Je pense que Loup a compris le message.
- Déjà qu’il nous ramène là où nous devrions tous être, le temps des vacances est terminé. Je te laisse t’occuper du vaisseau et de son équipage, pour le reste, tu fais comme tu l’entends du moment où tu ne nous impliques plus sans avoir eu notre accord au préalable.
- Tu ne trouves pas que tu vas un peu loin là ?

Thomas lance un regard courroucé à Lorgan, regard qui démontre cette fois l’autorité de celui qui en est l’auteur mais surtout que ces paroles dites sur un ton sec ont été mûrement réfléchies et non lancées sur un simple coup de tête.

Cela n’échappe pas à Florian qui sait reconnaître quand il est mieux pour lui de tenir compte de l’avis des autres, surtout en plus quand cet avis vient de Thomas.

Le poids écrasant qu’il a sur les épaules depuis des temps immémoriaux ne pouvant être supporté par n’importe qui dans l’univers, seule une personne au caractère bien trempé peut gérer sur un aussi long terme une pareille situation.

- Mathisss se débrouille très bien si ça peut te rassurer.
- Nomme-le à ma place dans ce cas, je pourrais alors à mon tour passer du bon temps là où je veux et quand je le voudrais, comme quelqu’un que je connais… tu vois à qui je fais allusion… pas vrai ?

Florian a bien compris qu’il doit faire profil bas le temps que la tempête se calme, reconnaissant qu’il y a beaucoup de vrai dans l’analyse qui vient d’en être faite.

Il joue alors la carte de l’amusement pour détendre suffisamment l’atmosphère qu’il sent particulièrement tendue et orageuse.

Il fait alors mine de chercher autour de lui avant de retrouver le regard de Thomas d’un bleu qui depuis toujours lui amène des frissons sur tout le corps.

Malgré tout c’est d’un ton ingénu marquant la surprise qu’il répond.

- Non… c’est qui ??

Trop tard pour Thomas qui déjà est pris dans les filets de ce regard vert émeraude si particulier, sa riposte est coupée net tout comme le sentiment précédent d’avoir été joué contre son gré.

Un geste de la main signifiant qu’il laisse tomber une fois de plus.

- Allez !! Allez !! N’en rajoute pas et contente-toi d’exaucer mon vœu, après tout j’ai bien compris que tu n’en feras qu’à ta tête.
- Votre Majesté !! Comment dois-je comprendre vos paroles ??

Thomas ouvre les yeux qu’il avait un instant fermés un peu par dépit, se retrouvant avec surprise dans la salle du trône sur Imperia en vêtements d’apparat.

Le domestique lui ayant adressé la parole s’étant agenouillé, le front contre le marbre du sol en signe du respect qui lui est dû.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0