CHAPITRE102 : « PENN » « Thomas »

5 minutes de lecture

CHAPITRE102 : « PENN » « Thomas »

Damien prend Thomas à part pour lui parler.

- Tu crois que…
- Comment veux-tu que je le sache ?? Mais si c’est le cas il faut faire des recherches en urgence, l’unique seul sait où il aurait pu atterrir !!

Damien revient vers Toshio, sa mine soucieuse est tout de suite remarquée par ce dernier qui s’en inquiète.

- Pourquoi tu fais une tête pareille ? Ce n’était qu’un rêve après tout… rien d’autre !!
- Je veux bien te croire, seulement le risque est trop important pour que nous nous en contentions sans rien faire.
- Mais de quoi tu parles à la fin !!
- De la possibilité qu’Alexandre soit sur « PENN ».
- Arrête de dire n’importe quoi !!
- Damien a raison, c’est une possibilité et si je vais dans ce sens, c’est tout simplement parce que j’ai connu une situation similaire avec Florian.

Thomas raconte alors l’aventure qu’il a vécue juste avant de retrouver sa mémoire quand Alan et Mickaël sont apparus sur Terre et que Florian qui niait toujours mordicus sa véritable nature, avait lui aussi fait un rêve étrange où l’imperium tout entier disparaissait, créant ainsi une autre réalité où plus rien ne viendrait contrarier cette petite vie tranquille qu’il aimait alors tant.

Son auditoire reste suspendu à ses lèvres jusqu’à ce qu’il ait terminé toute l’histoire, n’en revenant pas visiblement d’un pouvoir aussi puissant que celui d’éradiquer tout ou presque de ce qui vit en une seule pensée.

- Wouah !! Vous ne nous l’aviez jamais racontéé celle-là !!
- Cela n’a duré heureusement que quelques minutes, quand nous nous sommes rendu compte de la disparition des deux envoyés, disparition qui corrélait parfaitement le souvenir du rêve de Florian.
- Il a fait quoi ensuite ?
- Tout remis en ordre j’imagine puisque nous sommes tous là.
- Et si justement ce n’était pas le cas ?

Thomas se tourne vers Mathis qui pour une fois a pris la parole.

- Que veux-tu dire par là exactement ?
- Rien d’autre que ce que j’ai dit, rien ne prouve qu’il ait remis tout exactement comme ça l’était.
- Je ne vois pas pourquoi tu penses une chose pareille ?
- Florian a toujours voulu avoir une vraie famille, ce « rêve » ou plutôt ce cauchemar qu’il a fait ce jour-là n’était-il pas déjà lié avec la peur de perdre tous ceux qu’il aimait sur Terre.
- Sans doute oui, je ne me rappelle pas des détails non plus mais où veux-tu en venir à la fin ?
- Qu’il aurait pu se créer un chez lui quelque part, un univers ou un monde avec des gens comme lui.

Damien éclate de rire en venant prendre son chéri par le cou.

- Wouah !! Tu as dû abuser de l’ambroisie servie par nos hôtes pour trouver une idée pareille !!
- Mais non enfin !! Plus j’y pense et plus je me dis que c’est possible, du coup la présence ou plutôt l’existence d’Alexandre deviendrait plus crédible.
- Nous lui en parlerons quand monsieur daignera enfin se montrer, pour l’instant concentrons-nous sur la possibilité que Toshio ait fait venir Alexandre sur « PENN ».

Thomas reprend l’interrogatoire de Toshio.

- Tu te rappelles à quel endroit tu le déposais… dans ton rêve je veux dire !!

Toshio revisualise les quelques instants où il croyait pourtant mordicus ne s’être qu’assoupi quelques brèves secondes.

- Près du vaisseau il me semble.
- De quoi !! Pourquoi là ?? Tu voulais le faire mourir ou quoi ??
- Qu’est-ce que j’en sais pourquoi, n’oubliez pas que je ne voyais pas cela comme de la réalité !! Sans doute était-ce l’endroit le plus sûr ou un truc comme ça !!
- Il faut que tu nous emmènes là-bas tout de suite, nous allons prendre quelques provisions et surtout un paquet de cette crème que Lorgan m’a donné à mon arrivée pour me protéger du « soleil ».
- Ne serait-il pas plus simple de le faire venir ici ?
- Hum !!! Non… vérifions déjà que Toshio l’a bien amené ici, après tout rien ne dit non plus que ce que nous pensons se soit réellement passé.

***/***

« À l’intérieur de la grotte près du vaisseau. »

Florian s’apprête lui aussi à aller obtenir des explications en se rendant à la cité Elfe, n’ayant aucune idée de ce qui se trame à l’intérieur du vaisseau, quand il capte des sons de voix venant de l’extérieur.

***/***

Le transfert se fait sans encombre, l’habitude aidant à mieux ressentir le vide d’estomac lié à la dématérialisation de leurs atomes, c’est du moins l’idée qu’ils se font sans en connaître comme il se doit la véritable nature du « don » utilisé.

La vision à trois cent soixante degrés ne leur montre que du sable autour d’eux, aucun être humain ne pourrait passer inaperçu et ce même si le jour n’est pas encore tout à fait levé.

Thomas va pour donner sa pensée comme quoi ils se sont fait une montagne d’un simple rêve en laissant leurs imaginations faire le reste, quand Damien pousse un cri en pointant le doigt sur une zone non loin d’eux.

- Venez voir par ici !! On dirait des traces de pas !!

Damien se rapproche pour mieux voir alors que ses amis accourent vers lui à leur tour.

- Les traces sont presque effacées, rien ne dit que ce ne sont pas les nôtres lors de notre première visite.
- Impossible voyons !! Réfléchis un peu tu veux !! Le vent les aurait effacées depuis longtemps si c’étaient les nôtres, celles-ci sont plus récentes et d’ailleurs regardez… là !! Ma parole mais il y a plus d’une personne, j’en vois au moins deux distinctes !!

Damien se tourne vers ses amis avec une idée en tête.

- Faites tous un pas en arrière en marquant bien le sol !!

Une fois chose faite, il s’agenouille en mettant son nez presque sur les différentes traces.

- Celles-ci sont semblables à celles de Thomas, un bon quarante-quatre je dirais et celles-ci sont beaucoup plus petite, semblable à celles de Toshio, donc un petit quarante tout mouillé.

Alors que ses amis sont prêts à éclater de rire à le voir jouer les Sherlock-Holmes, la lumière se fait dans l’esprit de Damien.

- Quelqu’un est venu le sauver avant nous, de plus ils ne devraient pas être loin !! Dirigeons-nous vers les montagnes où ils auront sans doute trouvé un abri pour la nuit.
- Mais enfin c’est qui « ils » ?
- Je vous laisse chercher par vous-même, ça vous fera travailler vos méninges ! Hi ! Hi !

Damien met sa main en porte-voix pour lâcher les décibels de toute la force de ses poumons.

- Alexandre !! Houhou Alexandre !! Tu es là ?? Houhou !!

***/***

Florian tend l’oreille et finit par sourire d’une joie non feinte en reconnaissant la voix à l’extérieur, Alexandre pour sa part l’entend enfin et s’étonne de la reconnaître.

- C’est l’effet de la chaleur ou c’est la voix de Damien Viala ?
- Tu sembles bien connaître mon « Dami » on dirait ??

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0