CHAPITRE 101 : « PENN » « Toshio »

4 minutes de lecture

CHAPITRE 101 : « PENN » « Toshio »


« Cité Elfe, quelques heures plus tôt. »

Alors que Damien avec son chéri continue de faire connaissance avec Tancrède qui semble lui aussi particulièrement attiré par ces deux quadras aux manières plutôt bizarres, Toshio ouvre les yeux en souriant de façon confuse à Thomas et Lorgan, restés tous deux près de lui alors qu’il testait son éventuel pouvoir hérité de son père.

- Alors ça a donné quoi ?
- Heu… je suis désolé mais je pense m’être endormi !!

Lorgan lève les yeux au plafond de la hutte en soupirant.

- Pffttt !! Décidément on ne peut pas te faire confiance !!

Thomas le tempère de la main.

- Nous lui demandons l’impossible, alors sois patient !!

Il vient s’asseoir au bord du lit près de Toshio et l’observe avec attention, lui envoyant ensuite un sourire encourageant.

- Excuse-nous de vouloir te presser comme ça mais la situation pourrait vite dégénérer, tu n’as vraiment rien ressenti en te concentrant sur toi ?
- Juste une espèce de rêve bizarre en fait, rien d’autre !!
- Un rêve ?? Comment ça, explique-nous ??
- J’étais devant un bâtiment immense comme je n’en avais jamais vu, au centre il y avait une tour d’une hauteur invraisemblable.

Lorgan pose une main tremblante sur le bras de Thomas, ce dernier l’observe alors en cherchant à comprendre ce qui vient de l’émouvoir à ce point dans les paroles de Toshio.

- Tu comprends de quoi il parle ?
- Heu… je… comment était cette tour ? Ne serait-elle pas tout en baies vitrées avec deux serpents entrelacés au sommet ?

Toshio le regarde maintenant avec un ahurissement qui pourrait en d’autres circonstances paraître comique.

- Tu connais ce lieu ?
- Oh que oui !!

Thomas a également compris de quoi parlait Lorgan, seulement l’incompréhension reste pour lui totale que Toshio ait pu décrire le complexe De Bierne alors qu’il ne l’a sans doute jamais vu de près.

- Peut-être un souvenir qu’il te reste de l’époque où tu vivais sur Terre ?

Toshio ne peut pas renier que peut-être Thomas a raison, pourtant cette vision était des milliers de fois plus claire que les rares souvenirs qu’il a datant d’un passé si lointain, à part bien entendu ceux mettant en scène celui qui depuis toujours lui ramène des sentiments qu’il pensait ne plus avoir.


- C’était trop… comment dire… réel !! Oui c’est ça réel et il y avait aussi ce garçon qui m’attirait, il m’a vu, de cela j’en suis quasiment convaincu et mon cœur a failli traverser ma poitrine, je…
- Ouah !! Ce n’est pas du chiqué, j’aimerais avoir ce genre de rêves ! Hi ! Hi !

Thomas marque sa désapprobation en fronçant les sourcils devant Lorgan qui du coup se sent comme un enfant pris en faute.

- Désolé, je vais me taire !!

Thomas relance alors Toshio pour entendre la suite de ce qui pour un rêve semble pourtant encore étrangement présent dans son esprit.

- Comment était ce garçon, tu pourrais nous le décrire ??
- Je… oui !! En fait c’était plutôt un homme qu’un garçon quoique encore assez jeune, plus que Damien et Mathis en tout cas !!
- Tu pourrais nous le décrire plus précisément ?
- Facilement oui, ce n’est pas le genre d’homme qu’on oublie après l’avoir vu une fois.

Toshio détaille un instant Thomas avant de sourire et de reprendre sa description.

- Il est de même taille que toi, peut-être un peu plus musclé et les cheveux moins blonds, mais sinon il émane de lui quelque chose que je n’ai encore jamais ressenti.

Alors que Thomas puise dans sa mémoire pour trouver une similitude avec des personnes qu’il aurait déjà croisées, Lorgan le devance de quelques secondes.

- Alexandre !!

Thomas hoche la tête en allant dans son sens.

- Possible en effet, j’ai dû le croiser une fois ou deux il y a quelques années, mais la description lui ressemble assez !!
- C’est simple, demandons à Damien et à Mathis de nous le confirmer.

Il va fouiller dans un tiroir et en sortir une feuille de parchemin avec une plume et de l’encre, tendant le tout à Toshio.

- Si tu nous le dessinais de mémoire ??
- Je ne sais pas si je saurais !!

Thomas se dit que c’est l’occasion ou jamais de voir si Toshio a ou non hérité des dons de son père.

- Essaie toujours, je te promets qu’on ne rira pas de toi si ça ne ressemble à rien !! En attendant je vais de ce pas chercher Damien et Mathis, qui sauront nous dire si c’est lui ou pas mieux que moi du peu que je m’en souviens.

« Une dizaine de minutes plus tard. »

Quand Thomas entre de nouveau dans la hutte accompagné de ses deux amis, il voit tout de suite à la tête de Lorgan fixant le portrait que ce dernier l’étonne au plus haut point.

- Comment va notre peintre visagiste ?
- C’est bluffant !! Aussi réaliste que les photos que j’ai découvertes sur Terre.

Thomas lui prend la feuille des mains et jette un œil sur ce qui ma foi ne saurait faire honte au talent de son père, sentant le même regard surpris derrière son dos venant de ses deux amis.

- C’est bien Alexandre !!
- Je confirme !!

Thomas donne alors sa pensée sur le soi-disant rêve de Toshio.

- Ce que tu as pris pour un rêve était donc la réalité, il semblerait que tu aies le même pouvoir que ton père à déporter ton esprit n’importe où dès l’instant que tu le veuilles.
- Tu lui as parlé au moins ?

La question de Damien ramène l’intérêt sur le sujet principal, Toshio fermant un instant les yeux pour revivre ce bref instant et finalement les rouvre avec une expression nouvelle de fort étonnement.

- Pas vraiment non !!
- Quoi alors ?
- Juste que je voulais qu’il me rejoigne !!
- Heinnn !!!

Le cri de surprise venant des quatre amis est donné dans un tempo parfait, n’osant pas comprendre l’incidence ou plus exactement l’implication des paroles de leur ami.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0