CHAPITRE 92 : « PENN » « Tancrède »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 92 : « PENN » « Tancrède »

Damien retient Mathis qui commençait à s’avancer vers eux, ce dernier le fixe alors avec perplexité.

- Tu n’es donc pas curieux au sujet de Toshio ?
- Ce n’est pas ça, mais je pense savoir qui est le nouvel arrivant.
- Ah oui ?? Et c’est qui ?? Eh !! En voilà des manières, mais…

Mathis se retourne en faisant un tour sur lui-même, constatant au passage l’impossibilité que ce soit son chéri qui lui ait mis une main aux fesses.

Pourtant les personnes les plus proches sont beaucoup trop éloignées pour en être les auteurs et du coup le grand blond ne sait plus que penser.

Il va pour en faire la réflexion à Damien quand cette fois c’est sur son sexe que la caresse se fait, le rendant encore plus perplexe du fait qu’il regardait justement devant lui.

-… mais… que…

Damien a pour sa part bien compris qui s’amuse aux dépens de son copain, cherchant un indice des yeux pour essayer de surprendre le gnome.

Ce sont ses traces de pas qui trahissent Kazbo alors qu’il s’amuse comme un fou avec cet humain qui à l’évidence n’a pas eu connaissance de son existence, il va pour se réattaquer au derrière ma foi des plus appétissant et charnu de ce dernier, quand il se sent stoppé par une poigne forte qui l’attrape par la barbe en lui faisant pousser un cri à la fois de surprise et de douleur, que bien entendu son assaillant ne peut entendre mais qui alerte Voldarian et quelques autres autour de lui.

- Ah !! Je vois que tu as réussi à l’attraper, je ne te demanderai pas comment tu as fait mais ça lui fera les pieds à toujours vouloir plaisanter au détriment des autres.
- Maître !! Demandez-lui de me lâcher, ça fait trop mal !! Je ne les ennuierai plus, promis !!

Voldarian voit bien que Damien ne le brusque pas autant qu’il semble s’en plaindre, aussi il fait apparaître un étrange flacon qu’il tend à la main libre de ce dernier avec un sourire entendu.

- Asperge-le avec ça et il ne sera plus invisible durant un bon moment, tu peux y aller ça n’a aucun effet sur vous les humains.
- Ah !! OK !!

Mathis comme de bien entendu n’y comprend rien, aussi marque-t-il un fort étonnement quand il voit son chéri asperger devant lui le liquide contenu dans le flacon et apparaître un être à la fois horrible, mais aussi étrangement amusant qui il le comprend maintenant a été à l’origine de la plaisanterie menée contre lui.

Damien y va de bon cœur et ne s’arrête que quand le flacon ne contient plus rien, lâchant alors le gnome qui se secoue avec visiblement la honte de s’être fait gronder par son maître.

- C’est quoi ce… cette… chose ??
- Personne n’a pensé à t’en parler depuis ton arrivée, voici le serviteur de Loup qui depuis son départ sert également Voldarian.
- Loup ?? Ah !! Tu veux dire « Flo » ? Je ne savais pas qu’il avait un serviteur, ça ne me semble pas très logique le connaissant !!
- Tu as raison, en fait c’est plus devenu un ami pour lui qu’autre chose.
- Je comprends mieux dans ce cas, que fait-il ici ?

Damien pointe du doigt le nouvel arrivant.

- Il était parti en mission pour faire venir le frère de lait de Loup.
- Tancrède ??
- Attends !! Tu le connais ?
- Florian m’en a parlé plusieurs fois, il disait qu’il regrettait de ne pas l’avoir ramené avec lui mais qu’il savait pertinemment qu’il se serait retrouvé trop dépaysé aussi bien sur Terre que n’importe où dans l’Imperium.
- Oui mais quand même, ne l’aimait-il donc pas comme un véritable frère ?
- Bien sûr que si, pourquoi cette question ?

Damien semble hésiter à révéler la pensée qui lui est subitement venue, il préfère hocher les épaules en signe d’ignorance et venir s’approcher du groupe une fois avoir libéré Kazbo qui s’éloigne alors vite fait d’eux pour ne plus avoir à subir une éventuelle vengeance du grand blond.

Lorgan prend Tancrède par la taille pour le leur présenter, montrant ainsi que pour lui également ce garçon ou plutôt cet homme, est quelqu’un qui lui tient particulièrement à cœur.

- Venez que je vous présente à mon beau-frère !!

Damien tend la main, main que ce dernier prend ou plutôt engloutit dans les siennes, lui faisant ressentir toute la cale de ses paumes démontrant le métier sans conteste manuel de cet homme semblant des plus avenants vu le sourire amical et accueillant qui va avec.

- Heureux de rencontrer enfin le frère de Loup !! Tu es donc en quelque sorte l’oncle de Toshio ?
- On peut dire ça comme ça en effet, quoique ce soit quelque chose que je viens juste d’apprendre ! Ha ! Ha ! Décidément Loup n’en fera toujours qu’à sa guise !!

La voix rauque et puissante donne le frisson à Damien qui bizarrement ne tente pas de retirer sa main emprisonnée avec douceur dans les « battoirs » de ce garçon au physique encore plus impressionnant vu de près.

- Vous êtes forgeron il me semble ?
- C’est vrai oui, ou pour être tout à fait exact je suis maintenant devenu le maître forgeron au domaine de mon ami Sir Gaétan.

Un hoquet de surprise venant de Lorgan fait se retourner Tancrède sur lui avec cette fois un visage montrant bien combien il est désolé d’apporter une aussi triste nouvelle.

- Le seigneur Childebert vient de décéder, je l’ai appris en chemin ainsi que ma nomination avec la demande du jeune seigneur Gaétan de le rejoindre au plus vite avec mon épouse et mes enfants.

Lorgan a un triste sourire en venant de nouveau prendre son ami dans ses bras pour le réconforter, connaissant bien le fort lien d’intimité qui s’est créé entre lui et sa famille, avec les seigneurs du château et surtout ses deux fils ainsi que leurs épouses.

- Comment dame Ada a-t-elle pris la nouvelle ?
- Tristement il va de soi, Sir Perceval accompagne les miens pour que je les retrouve au domaine une fois ma visite ici terminée.
- Il ne fallait pas te sentir obligé dans de telles conditions tu sais !!
- Et rater l’occasion de revoir mon frère ? Tu n’y penses pas sérieusement !!
- Je ne suis pas sûr qu’il viendra ici avant que tu ne doives repartir, viens avec moi et je vais t’expliquer ce qu’il en est de toute cette histoire de fou !!

Damien les voit donc s’éloigner avec la promesse de les retrouver tous pour le repas du soir, la même pensée que tout à l’heure lui revient alors encore plus impérieuse, aussi retient-il Thomas, Mathis, Toshio et Eldarian, pour la poser à voix haute avec peut-être sans doute l’espoir que l’un d’entre eux saura lui répondre.

- Vous êtes certains que Florian tient tant que ça à lui ?
- Bien sûr quelle question !!
- Hum !! C’est bizarre tout de même.

Thomas l’observe avec un soupçon d’agacement, comme à chaque fois que son ami tourne comme il le fait autour du pot à ne pas aller droit au but.

- Parle enfin !! Qu’est ce qui te fait penser que Florian n’aimerait pas son frère de lait, c’est absurde enfin !!
- Alors pourquoi est-il comme nous ?
- Comme nous ??
- Non pas comme vous…

Il montre Mathis et lui avant de reprendre.

- Comme nous, à avoir la quarantaine… ou presque !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0