CHAPITRE 91 : « PENN » « Damien »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 91 : « PENN » « Damien »


Les paroles de Toshio font mouche et divisent en trois groupes ceux qui participent à la discussion, le premier constitué d’une majorité de l’équipage du vaisseau opte visiblement pour un conflit armé en prenant le risque de déplacer le vaisseau, ce qui n’étonne pas Toshio étant donné leur degré de civilisation.

Le deuxième englobe Thomas et les officiers supérieurs, qui pour leurs parts préféreraient envoyer la fameuse bombe au risque que ce ne soit au final qu’un coup inutile lancé dans l’ocean immense de l’univers.

Le dernier est de loin le moins nombreux puisqu’il n’y a que lui et Damien, ce dernier dénotant d’une étonnante vision qui ne laisse aucune place à la guerre quelle qu’elle soit et qui le rend à part pour Toshio fortement étonné de le voir se mettre de son côté, alors qu’il aurait été plutôt enclin à le voir prendre le parti de la majorité, ayant conscience de l’humeur particulièrement guerrière des Terriens.

Le sourire amical et reconnaissant qu’il lui envoie donne chaud au cœur de Damien qui voit dans le visage de Toshio les traits de son meilleur ami, une idée germe alors qu’il s’empresse de faire connaître et ce sans vraiment réfléchir à comment elle va encore être prise.

- Il y a peut-être une solution beaucoup plus simple, je trouve étonnant de ne pas y avoir pensé plus tôt !!
- Hum !! Je crains le pire mais dis toujours !!

Damien fixe Thomas avec une visible déception qu’il soit aussi réfractaire à ses idées, même si ces dernières sont très souvent dites sous l’effet de l’impulsion.

- Je me disais juste que « l’unique » n’était plus aussi unique que ça, vous oubliez tous qu’il a un fils…
- Deux en fait !!

C’est cette fois Toshio qui lui a coupé la parole.

- Tu m’aurais laissé finir ma phrase, tu aurais compris de quoi je parle !! Je le sais bien qu’il y a également Hoshio, seulement lui est humain sinon il n’aurait pas pu survivre lors de la conception.
- Alors que moi non ??
- Exact ou alors je n’ai pas tout suivi en ce qui te concerne, n’es-tu pas l’essence spirituelle du jumeau qui s’est sacrifié en vampirisant l’autre fœtus qui lui était non seulement viable mais « chromosomatiquement » étonnamment humain.
- Ça existe ce mot ?
- Que cela existe ou pas ce n’est pas vraiment la problématique, il dit bien ce que je voulais vous faire comprendre !! Ton corps est à l’image de celui de ton père, je ne sais pas si artificiel est le bon terme ou pas, mais toujours est-il que tu as le même avec en plus un esprit identique au sien.

Thomas commence à comprendre où son ami veut en venir.

- Tu crois qu’il aurait hérité des mêmes pouvoirs ?
- Avouez tous que c’est plus qu’une possibilité, ce serait même logique et je pense que si Toshio a été envoyé dans un passé si éloigné, ce n’est pas sans raison.
- Lorgan m’a toujours parlé de Toshio ou plutôt de celui qu’il appelait le gardien des âmes comme d’un haut mage très puissant, j’avais donc vu avec cette optique toutes ses prouesses.
- Pourtant il était différent de Voldarian qui lui s’épuisait très vite et devait refaire « le plein » régulièrement de magie, Toshio n’en a jamais éprouvé le besoin et c’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille. S’il n’éprouvait pas le besoin de se recharger c’est sans doute parce qu’il n’utilisait pas la même magie que Voldarian, ne connaissant qu’une seule autre magie qui elle par contre me semble inépuisable, le lien vient juste de m’apparaître que « Tosh » ait les mêmes pouvoirs que son père.
- Je m’en serais rendu compte, tu ne crois pas ?

Damien lui pose la main sur l’épaule en le secouant amicalement.

- Comment aurais-tu bien pu le faire alors que tu ignorais tout de ton père, tu as juste copié ceux sur « PENN » qui utilisent la magie en pensant qu’il en va de même pour toi. J’ai vu comment Voldarian te regardait quand tu utilisais tes pouvoirs devant nous, c’était un regard qui montrait bien combien ce que tu réalisais alors lui semblait extraordinaire.

Thomas reprend la main sur la conversation, déjà vu l’heure avancée qui n’est pas loin de celle prévue pour rentrer et l’idée qu’il a de mettre Toshio au défi d’explorer cette nouvelle vision de lui.

- Rentrons au camp, nous discuterons de tout ceci avec nos amis restés là-bas à nous attendre et j’aurais ainsi la version de Voldarian sur ce qu’a dit Damien.

Il se tourne vers le commandant et le reste de l’équipage toujours présent dans le poste de pilotage.

- On se voit demain, j’espère d’ici là avoir pu prendre une décision sur nos prochaines actions. Toshio !! Tu peux nous ramener s’il te plaît ?

***/***

Damien ne fait déjà quasiment plus attention au trouble qu’il ressentait lors des premiers voyages instantanés et ouvre les yeux avec le plaisir de voir la forêt Elfique et ces myriades de couleurs.

Il se sent enlacé et sourit en reconnaissant celui qui le tient avec amour tout contre lui.

- On ne t’a pas beaucoup entendu sur le vaisseau ? J’ai même pensé un moment que tu étais reparti !!
- Tu sais bien que je n’aime pas parler pour ne rien dire et en plus de ça le sujet de la conversation m’était complètement inconnu, que ce soit les moyens du vaisseau ou les connaissances comme les intentions de ceux qui nous attirent je ne sais où.
- Moi non plus mais cela n’empêche pas de donner son avis.
- J’ai entendu ça ! HI ! Hi !
- De quoi ?? Dis que je suis une pipelette pendant que tu y es !!
- Je n’oserais pas, juste que je ne voyais pas quoi dire d’autre alors autant se taire. De toute façon ce que j’en ai retenu c’est que nous n’en savons pas plus au final, alors c’est ce que j’appelle parler pour ne rien dire.

Mathis voit bien que ses paroles viennent de blesser son chéri, aussi le resserre-t-il un peu plus contre lui pour lui donner sa dernière pensée sur la question.

- Par contre ton idée sur Toshio me semble correcte, il va juste falloir qu’il trouve de lui-même comment arriver à avoir les mêmes pouvoirs que son père. J’ai suivi ton raisonnement et je me suis souvenu des paroles de Florian quand il nous racontait l’époque où il n’était qu’un pur esprit, c’était exactement ce qu’était Toshio dans le corps de son jumeau. Florian s’est ensuite créé un corps tout comme il en a créé un pour son fils et le connaissant, je ne pense pas qu’il l’ait fait autrement que le sien propre.
- Comment ça ?
- Plus faible, je veux dire !!
- Ah ça !! Je ne sais pas trop !! Ce n’est pas son genre sauf s’il a quelque chose à craindre, après tout il ne connaît pas plus que ça Toshio pour lui faire entièrement confiance au point qu’il soit égal à ce que lui est.
- Il aurait volontairement limité ses capacités, tu le crois vraiment ?
- Non pas vraiment mais je sais que moi je l’aurais fait, pourquoi ? Pas toi ?
- Hum… si sans doute, mais je ne suis pas Florian.

Mathis voit le regroupement autour de Thomas de leurs autres amis venus les retrouver, il entraîne alors Damien avec lui pour les rejoindre.

- Thomas n’a-t-il pas l’intention de tester Toshio à ce sujet, voyons voir déjà ce que ça donne avant de se faire les pires scénarios.

Quel n’est pas leur étonnement de voir un nouveau personnage jusque-là complètement inconnu d’eux au milieu de leurs amis, s’il y a une chose qui est une certitude c’est qu’il n’est pas issu du peuple Elfe.

Sa carrure impressionnante montre un homme habitué aux travaux demandant de la force, son visage quant à lui démontre qu’ils ont affaire à un homme d’âge mûr autour de la quarantaine tout comme Damien et ce dernier cherche dans ses souvenirs des derniers jours s’il en a déjà entendu parler, c’est un coup donné dans sa cheville alors qu’il n’y a personne à part Mathis près de lui qui lui remet en mémoire le Gnome invisible et la mission donnée par Voldarian en lui faisant quitter le groupe.

Damien se souvient qu’il était parti chercher quelqu’un qui avait un lien avec Florian, la mémoire lui revient alors et du coup il observe avec encore plus d’attention le personnage, s’étonnant quand même de son aspect physique s’il est bien celui qu’il est censé être.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0