CHAPITRE 66 : « Centre hospitalier De Bierne » « Hiroki »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 66 : « Centre hospitalier De Bierne » « Hiroki »

« Chambre de Keisuke et d’Hiroki, après le dîner du premier soir »

La chambre respire bon les senteurs exotiques venant de la jungle, la décoration coquette sans être excessive plaît beaucoup aux deux garçons qui discutent tranquillement, installés confortablement sur le canapé en cuir de buffle.

La climatisation garde une fraîcheur douce qui leur permet une tenue décontractée, aussi c’est sans honte ni fausse pudeur qu’après la douche ils se retrouvent vêtus d’un simple slip qui reçoit chacun de longues œillades, dans l’attente des premiers signes d’excitations qu’ils reculent le plus longtemps possible d’un commun accord.

La conversation passe d’un sujet à l’autre sans réelle trame, allant du plaisir ressenti aux nouvelles saveurs découvertes lors du dîner, à la visite de l’immense centre hospitalier mais surtout de cette luxuriance qui l’entoure.

Malgré tout ils en arrivent fatalement à cette conversation que Keisuke a eue dans l’avion avec Hayato, Hiroki n’y tenant plus d’en savoir plus mais surtout comment envisager la suite si suite il y aura.

- Tu penses qu’il lui a pardonné ?

Le fait de sauter du coq à l’âne déstabilise quelques secondes Keisuke, pourtant il ne cherche pas à lui faire préciser sa question quand il lui répond.

- Sans doute, cela fait trop longtemps qu’il pense à lui, pour rompre dès les premiers jours.
- C’est un peu aussi ce que je pensais, reste à savoir comment il nous voit nous.
- Tu veux dire s’il envisage d’avoir des rapports autres qu’amicaux avec nous deux ?
- Hum !!! Oui !!

Le silence soudain de Keisuke alerte son copain qui cherche alors à lire sa pensée sur son visage.

- Et toi ? Tu en aurais envie ?
- C’est justement la question que je me posais, tu crois qu’une fois loin de Toshio nous continuerons à avoir ces pulsions quasi irrépressibles d’avoir d’autres partenaires sexuels ?
- Takuma est vraiment adorable, j’avoue sans honte que la nuit que nous avons passée tous les trois, compte parmi les meilleures que j’ai jamais connues.
- Peut-être oui !! Mais Hayato n’est pas de la même veine, j’avoue que j’aurais un peu plus de mal à faire quelque chose devant ou avec lui.
- Il ne te plaît pas ?
- Tu n’y es pas du tout, cela n’a rien à voir avec le fait qu’il me plaise ou pas.
- Alors qu’est-ce que c’est ?

Hiroki cherche visiblement à mettre des mots sur ce qu’il ressent.

- Comment t’expliquer ça ? En fait c’est toi qui m’as toujours plu et ce qui est arrivé avec « Tak » s’est fait sans qu’il y ait eu à réfléchir. N’oublie pas qu’il a déboulé tout nu dans notre chambre, alors que nous étions en plein boum, l’excitation faisant je l’ai accepté sans vraiment y réfléchir.
- Si c’était à refaire maintenant, tu ferais quoi ?
- Tu veux vraiment que je te réponde honnêtement ?
- Bien sûr !!
- Alors non, je…
- Pourtant tu ne disais pas ça dans l’avion ?
- Parce que nous étions sans doute encore sous l’emprise de la présence de Toshio mais ne va pas croire que je sois contre avoir un ou plusieurs petits copains réguliers pour venir s’amuser avec nous.
- Pffttt !! Tu es difficile à cerner, tu le sais au moins ?
- C’est juste que je fantasme sur d’autres personnes et en aucun cas cela n‘est arrivé avec Hayato, du coup je préfère qu’on laisse tomber avec « Tak » pour ne pas être le grain de sable dans sa relation avec son chéri… tu comprends ??

Keisuke ne répond pas de suite, faisant le point sur ce qu’il vient d’entendre et qui n’est vraiment pas loin de son ressenti, déçu malgré tout de reconnaître que son copain a raison et qu’ils doivent mettre un terme au début de relation avec Takuma pour le propre bien de ce dernier.

- Je reconnais que tu n’as pas tort… je n’aimerais pas être la cause de leur séparation et je pense qu’il est raisonnable de ne plus donner suite, même si « Tak » nous relance, ce qu’il ne manquera sûrement pas de faire.
- Nous lui expliquerons alors nos raisons et qu’il n’y est pour rien.

Le silence emplit de nouveau la chambre jusqu’à ce que Keisuke revienne sur les paroles de son copain.

- Tiens oui au fait, tu peux me dire sur qui tu fantasmes alors que tu m’as tout à toi ? À moins que tu ne sois toujours sous l’emprise de Toshio en m’en parlant ?
- Ne fais pas ton père la morale, je vois bien que tu regrettes de laisser tomber Takuma.
- J’avoue que je le kiffe bien mais ce que tu as dit m’a convaincu que c’était pour son bien, alors de qui parlais-tu ??
- Sûrement des mêmes que pour toi.
- Xiao ??
- Hum !! Oui aussi… mais ce n’est pas lui que j’avais en tête.
- Tomoya ?? Impossible !!
- Comment ça impossible ??
- Ce n’est pas faute d’avoir essayé crois-moi, sur parole, « Tom » n’est attiré que par un type de garçon.
- Le genre petit, fluet avec une bouille d’ange !!
- Exact et ni toi ni moi ne faisons partie de cette description.
- Le hic c’est qu’il est tombé sur un os puisque c’est Xiao qui le lui a soufflé, quant à l’autre je n’en parle même pas avec tout ce qu’on a entendu sur lui il va droit dans le mur s’il s’y essaie.
- Pas forcément, tu oublies que Xiao et Toshio, se sont envoyés en l’air avec leurs voisins de chambre. De plus j’ai bien vu les regards de « Tom » sur Xiao alors que pourtant il est assez loin du gabarit fluet auquel tu faisais référence.
- Reste Shun !!
- Là aussi c’est mort, ce gars n’a aucune attirance pour les mecs.
- D’où tu tiens ça d’abord ?
- De l’année dernière, de tous ceux qui s’y sont essayés et qui sont revenus avec le visage en compote, tu as la mémoire courte il me semble.
- Pourtant laisse-moi te dire que ce n’est pas forcément pour ça que tu as raison, j’ai cru comprendre qu’il avait subi des attouchements et plus étant jeune, c’est sans doute la raison de son agressivité devant ceux qui y vont à lui faire du rentre-dedans avec leurs gros souliers.

Hiroki voit bien l’air soudainement à la fois songeur et visiblement intéressé marquer les traits de son copain, il décide alors de lui faire une plaisanterie en lui dévoilant un faux scoop tout en essayant autant que faire se peut de garder son sérieux.

- Tu n’as jamais remarqué comment il te mate dès que tu as le dos tourné, moi si !!
- Ne dis pas n’importe quoi tu veux !! Shun qui me mate en douce ?? C’est loin du personnage crois-moi !!
- Pourtant c’est un fait avéré, parles-en autour de toi si tu ne me crois pas.
- Pffttt !!

Hiroki n’insiste pas, sentant bien que le poisson mord à l’hameçon qu’il a lancé et insister lui mettrait la puce à l’oreille qu’il se moque ouvertement de lui, pourtant Hiroki n’aimerait qu’avoir raison car bien avant Tomoya et Xiao, nouveaux à Shanpaï, Shun faisait lui aussi partie de ses gros fantasmes.

Seulement il n’a jamais tenté sa chance dès qu’il a vu le résultat sur ceux qui avaient osé le faire, de plus son colocataire d’alors qui maintenant est devenu son petit ami officiel, occupait déjà une bien trop grande place dans son cœur.

Du coup pour revenir dans la discussion et sentant bien que la conversation commence à lui faire un effet des plus visibles au-dessous de la petite ceinture du mini-slip, il soupire un bon coup en montrant bien sa déception de n’être tenté que par ceux-là mêmes qui paraissent les plus intouchables.

- Pffttt !! Heureusement qu’il y a nous deux et qu’on s’est trouvé, sinon j’aurais passé encore une année bien longue à n’avoir que ma main et mes fantasmes ! Hi ! Hi !

Keisuke en est encore à ce qu’il vient d’apprendre sur Shun, l’envie lui vient d’aller lui parler histoire de lever quelque peu le voile, aussi se lève-t-il en enfilant ensuite un léger short pour rendre visite à ses deux amis qui ont la chambre juste à côté et du coup sa réponse à son chéri n’est que sur ce qu’il a retenu de sa dernière phrase.

- Dans ce cas je te laisse te soulager tout seul, surtout prends ton temps ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
688
613
0
569
Guetta Mercury
Recueil de quelques poèmes en tout genre avec des thèmes diverses et variés.
Il y en a 5 :
Le roi du monde (déjà sorti)
Ricochet (déjà sorti)
Pourquoi, messieurs de l'Académie (déjà sorti)
Fini la poésie, bonjour la vulgarité (déjà sorti)
Haiku no Sakura (déjà sorti)
20
19
2
1
poolp
Asseyez-vous au bar et venez m'écouter vous conter ces histoires sombres.
Sont-elles vraies ou non ? A vous de le deviner !
1
2
161
8

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0