Nouvelle vie

Une minute de lecture

J'ouvre les yeux, elle dort encore dans notre lit.

Qu'ils semblent loin mes jours heureux. Je me souviens : cet été dans cette villa de milliardaire et puis tout à coup les impôts qui me tombent dessus. Ils me demandent la source miraculeuse de mes revenus et comme je ne peux rien prouver, ils me prennent pratiquement tout. Et puis viennent les taxes sur mes biens immobiliers et sur mes véhicules, le style de vie, les caprices de ma femme, et voilà qu'on m'attribue des revenus que je n'ai pas, on m'imagine des comptes cachés aux îles Caïmans.

Je ne sais pas me défendre, je n'ai jamais été riche, eux ils ont des combines, ils savent comment s'y prendre. Et je n'ai pas non plus d'amis dans le milieu pour me conseiller alors je finis ruiné, on saisit tous mes biens et mon compte est à sec.

Retour à la case départ, je sors de l'immeuble, le même qu'avant, toujours aussi terne et mal fréquenté, de nouveau au RMI et chercheur d'emploi, toujours fauché, il pleut, une voiture m'éclabousse, je commence mal ma journée.

J'ai pas envie de rentrer, on va encore s'engueuler, quand elle me voit, elle me maudit de l'avoir condamnée à cet enfer humain et passe son temps à me hurler dessus.

Ça dérange les voisins. Mon petit génie a pris 20 kg en six mois, son teint s'est terni, les premières rides, la peau d'orange, le bide et les cheveux gras. Et puis elle se néglige et fait une dépression, passant ses journées devant la télé. D'ailleurs elle ne sait rien faire et n'ose même plus sortir.

J'ai pas envie de rentrer, c'est une journée pourrie dans une ville pourrie d'un pays pourri.



Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Mickaël Glenn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0