Retour

3 minutes de lecture

Trente ans se sont déjà écoulés. L’Alliance Temporaire n’est plus qu’un lointain souvenir. Aujourd’hui, les Immortels, les Mortels et les Vengeurs sentent la fin proche. Cela fait deux milles ans que leurs clans respectifs ont pris possession de ce monde. Durant ses longs millénaires, ils se sont affrontés pour plaire aux divinités les ayant amenés jusqu’ici. Ils ont tout fait dans l’unique promesse de posséder ce monde où ils seraient à leur tour dieux et déesses. Dans cette unique pensée, pour cette précieuse récompense, le sang ne cesse de couler. Et, aujourd’hui, la fin approche.


Les affrontements restent à la même place. Des décisions doivent être prises pour créer une rupture dans cet étrange équilibre chaotique. Les Immortels, fiers de la réussite de l’Armée des Bannis, se décident à réitérer ce plan chez les Mortels. Le clan de la Mortalité, lui, savoure déjà sa suprématie sur l’Éternité. Il se laisse envahir par cette armée secrète faite dans la sueur des leurs. Les Vengeurs, quant à eux, attentent un geste de leur souveraine. Alors qu’il y a trente ans ils étaient juste un millier face à des centaines de milliers, ils sont désormais aussi nombreux que leurs ennemis.


Âgée de 58 ans, la valkyrie s’est enfermée depuis bientôt un mois dans ses appartements. Allant jusqu’à refuser la visite d’Askima et de Tin. Elle est toujours prisonnière de sa Nubes. Ses rêves, toujours aussi violents et cauchemardesques qu’à l’époque du Choc des Prochains, ne cessent de lui permettre de rejoindre son aimée. Chaque seconde où ses yeux sont clos, elle revient à ses côtés, retrouvant les braises de son humanité. Elle oublie qu’elle n’est qu’une guerrière qui guide les hommes et les femmes morts au combat jusqu’au Walhalla.


Dans le monde d’Hypnos, le dieu si cher à sa défunte amie, elle la retrouve et peut de nouveau, comme avant La dernière Bataille, la serrer dans ses bras. Les deux femmes ne cessent de parler. Pourtant, des sujets comme la mort ou la guerre sont oubliés. Il n’existe plus que leur enfance et leur bonheur passé. Caressant le visage fatigué et marqué par la vie de Svanhilde, malgré qu’elle soit une valkyrie, Nubes l’embrasse.


– Mon amour, l’Oracle ne t’est plus utile. Les dieux ont repris ses pouvoirs, ce n’est plus qu’une vielle folle qui se meurt. Tu dois reprendre ce qu’autrefois tu as laissé ici. Après, de nouveau, tu devras choisir entre deux chemins différents. Je ne peux t’en dire plus… Svanhilde, fais-moi confiance une dernière fois.

– Il y a trente ans, j’ai abandonné mes sentiments pour toi. Tu voulais que je les garde. Mon armée serait morte, Nubes.

– Svanhilde, pour père, j’ai renié mon amour, mais, jusqu’à la fin, il est resté intact. Tu en as besoin !


En sursaut, Svanhilde se réveille. D’habitude, ses rêves semblent disparaître et rester intouchables lors de son retour, cependant, elle se rappelle encore des mots de l’humaine. Rouvrant les portes de sa chambre, elle y découvre la naine et le druide endormis devant. Ses yeux se troublent alors que, quittant de sa cage trentenaire, un cri d’impuissance lui échappe. Son désespoir, dévoilé par ses larmes et ses hoquets, surprennent ses amis. L’enlaçant, les deux compagnons centenaires s’interrogent du regard. Puis, les ailes de la valkyrie, de coutume ternes et grises, s’agitent. Quelques plumes tombent tandis qu’un blanc éclatant prend le dessus sur la teinte sombre.


Svanhilde a récupéré ses sentiments. Ce n’est plus qu’un guide servant la mort pour les guerriers. Elle redevient Svanhilde, la femme brisée par la vie et l’amour. La naine et le guérisseur la laissent soulager son cœur malmené. Effondrés au sol, les trois compagnons de fortune s’entraident. Les Vengeurs, inquiétés par le puissant cri, les rejoignent. Les sanglots de leur chef les interpellent, mais, les plumes d’un blanc aussi pur que les larmes cristallines de la valkyrie leur rappellent que, malgré les combats, la guerre et la mort, elle a toujours été là pour eux.


Un épais silence s’abat sur Jugement. Le deuil est enfin accordé à ceux qui ont aimé un Banni. Les scripts du clan préparent des messages pour Svanhilde. Installés dans la bibliothèque rénovée, ils convoquent les Vengeurs liés à la mort…

Annotations

Vous aimez lire Komakai ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0