Mort d'un traitre

de Image de profil de Alain PaulAlain Paul

Apprécié par 2 lecteurs
Image de couverture de Mort d'un traitre

Dressé sur ses étriers, le cavalier solitaire parcourait du regard la ligne sombre des sommets pyrénéens, dont certains étaient encore blanchis par une neige tardive, qui étincelait au soleil de cette chaude après-midi. L’été commençait et on pressentait déjà sa moiteur. Un léger vent porteur d’humidité agitait mollement la crinière et la queue du cheval, ainsi que la cape de celui qui le montait et qui restait immobile à contempler le paysage.

###

Tout en cet homme dénotait le grand seigneur : le cheval fin et nerveux, le harnachement de prix de cette monture, les éperons d’or, l’épée au côté, les vêtements brodés et chamarrés, les cheveux et la barbe visiblement taillés et soignés. Mais, par-dessus tout, ce qui proclamait son rang, c’était ce mélange de morgue et d’orgueil qu’il affichait, l’attitude de ceux qui se placent dans l’élite de la société, bien au-dessus du commun des mortels.

###

Bref, il était facile de comprendre que cet homme faisait partie de l’entourage direct de Charlemagne. Dans le pays, tout le monde savait que l’empereur séjournait ici, au pied des Pyrénées, pour se reposer des combats en Espagne. Il lui fallait surtout attendre le reste de l’armée, qui n’avait pas encore fini de passer les cols. Le monarque franc languissait particulièrement de revoir Roland, son neveu.

###

Roland, le paladin, celui qui porte haut les couleurs de la monarchie franque, s’est vu confier, dans cette armée qui regagne le versant nord des Pyrénées, un poste d’importance, celui de l’arrière garde, la partie la plus exposée des forces franques. Dans le chatoiement de la cour impériale, les intrigues se faisaient et se défaisaient. Les jalousies et les rancœurs étaient monnaies courante, ainsi qu’il en va dans tous les cercles du pouvoir.

###

Le cavalier solitaire, Ganelon le traître, ne se lassait pas de contempler sans fin les crêtes, les vallons et les pics. En son for intérieur, il jubilait profondément. Ce soir, il savourerait enfin sa vengeance. Le matin même, son valet, son âme damnée, lui avait dit que le piège tendu par les basques était en place. Roland le preux, le plus grand ennemi de Ganelon en ce bas monde, ne pouvait manquer de tomber dans cette nasse mortelle.

###

Ganelon faisait entière confiance à la férocité des combattants basques, qui avaient bien des humiliations et beaucoup de morts à venger. Il imaginait avec délice, là-haut dans la montagne, Roland, cerné de toutes parts, combattant désespérément pour sa survie. Ici, plus bas, juché sur son cheval, Ganelon le félon, celui qui avait fait don de la mort à Roland le paladin, regardait avec une joie mauvaise ces montagnes hostiles aux Francs.

###

Ganelon aussi avait des humiliations à venger. Seulement il ne voulait pas exposer sa précieuse vie, ni mettre en danger sa position privilégiée à la cour impériale. Il connaissait l’immense affection de Charlemagne pour Roland son neveu. Non, tout bien considéré, c’était bien plus pratique et beaucoup moins dangereux pour le traitre de laisser le soin de la mise à mort aux guerriers basques, qui partageaient si bien avec lui la haine de Roland.

###

Le traitre n’avait eu simplement qu’à leur fournir, par l’entremise de son valet, la composition et l’ordre de marche de l’armée, en leur précisant où se trouvait le paladin. Ganelon savait que Roland ne manquerait pas, dans un geste de bravoure dont il était coutumier, de se porter le premier au devant des assaillants. Il suffisait ensuite de compter sur la loi du nombre et sur le temps pour venir à bout de la vaillance du neveu de Charlemagne.

###

Et, comble de jubilation, le matin même, l’empereur l’avait brusquement désigné, lui, Ganelon, pour surveiller l’arrivée des derniers contingents et amener Roland au camp impérial. C’était pour savourer seul ce plaisir de ne pas le voir arriver à bon port, que Ganelon avait refusé toute escorte et s’était perché à cheval sur ce mamelon dominant l’arrivée de la route d’Espagne. Il savait que cette journée verrait la fin de celui qu’il haïssait.

###

Tous droits réservés
10 chapitres de 2 minutes en moyenne
Commencer la lecture

En réponse au défi

Appel à textes « microStory à la recherche de nouvelles plumes ! »

Lancé par Scribay
Cet appel à textes est terminé.

Vous êtes avide de nouveaux horizons éditoriaux ? Et si vous vous lanciez dans l’écriture d’un feuilleton 2.0 ?

microStory souhaite faire revivre le format feuilletonesque à l’ère numérique et recherche des talents prêts à les suivre dans cette aventure ! Cette application innovante proposera dès 2018 des microstories : des histoires courtes et addictives à lire au rythme d’un chapitre par jour.

Afin de préparer son lancement et pour découvrir de nouveaux talents, microStory lance aujourd’hui un appel à textes en partenariat avec Scribay !

La thématique de ce premier appel à textes est la trahison. Surprenez vos futurs lecteurs ! Toutes les formes de trahison sont acceptées : amicales, amoureuses, professionnelles…

Les auteurs des dix textes sélectionnés se verront proposer un contrat d’édition.

Les auteurs inscrits à Scribay peuvent participer à cet appel à textes en répondant au défi « microStory à la recherche de nouvelles plumes ! » du jeudi 9 novembre au samedi 9 décembre avec une œuvre respectant le format suivant :

  • Chaque œuvre doit comporter au moins dix chapitres
  • Les chapitres peuvent être de longueurs variables mais doivent faire chacun 7000 signes maximum (espaces compris)
  • Chaque chapitre doit être découpé en séquences d’une longueur de 450 signes maximum (espaces compris).
    Les séquences doivent être séparées par trois dièses : ###

Retrouvez un exemple de structure de chapitre en cliquant ici !

Prix

Les auteurs des dix textes sélectionnés par Carole Dupeyron, cofondatrice de microStory, seront contactés à partir du 10 décembre en vue de la signature d’un contrat d’édition.

Foire aux Questions
Qu’est-ce que microStory ?

microStory lance en 2018 une application mobile visant à révolutionner la lecture et innove en créant une expérience de lecture inédite offrant :

  • aux lecteurs des heures de plaisir et de contenus dans un format original
  • aux auteurs la possibilité d’écrire rapidement des « stories » et d’adapter leur art aux formats mobiles et aux usages digitaux.
Est-ce que je garde les droits sur ma nouvelle en participant à cet appel à textes ?
Oui ! Comme toute œuvre publiée sur Scribay.

La principale contrainte posée dans le règlement est que vous ne devez pas proposer votre nouvelle à un autre concours, une plateforme d’autoédition ou une maison d’édition pendant la durée de celui-ci. Cela permet d’éviter des situations embarrassantes !

Seuls les auteurs qui accepteront un contrat d’édition avec microStory devront céder leurs droits.

Que se passe-t-il si mon texte est sélectionné ?

Vous serez contacté par Carole Dupeyron, cofondatrice de microStory, qui vous proposera un contrat d’édition. Si vous rejoignez microStory, vous devrez cependant retirer votre texte de Scribay.

Les droits de reproduction et d’exploitation de l’oeuvre seront cédés pendant 2 ans en échange de l’édition de l’œuvre sur l’application microStory et d’une rémunération basée sur le chiffre d’affaires réalisé par l’application ainsi que sur l’audience enregistrée. Cette rémunération prendra la forme d’un reversement mensuel.

Puis-je publier mon texte et le corriger ou l'étendre par la suite ?

Vous pouvez corriger et réécrire votre texte jusqu'à la fin de l'appel à textes. De la même façon, vous pouvez publier le début de votre récit et le poursuivre jusqu'au 9 décembre afin de le finaliser.

Une autre question ?
Contactez nous par email à l'adresse contact@scribay.com !
Réglement du concours
Télécharger le réglement

Commentaires & Discussions

1.    Le cavalier solitaireChapitre1 message | 1 an
2. L’orageChapitre0 message
3 La masureChapitre0 message
4  Le verratChapitre0 message
5  Le porcherChapitre0 message
6  HlodowigChapitre0 message
7  Guilhem au court nezChapitre0 message
8  GuibourgChapitre0 message
9  CharlemagneChapitre0 message
10  LoupChapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0