Moi ? Jalouse ?

2 minutes de lecture

La sonnerie retentit et tous les enfants laissèrent leur atelier pour courir dans le couloir prendre leurs manteaux. La maîtresse, Amélie Netombe voulu les réprimander mais les petites bouilles des grandes sections la faisait fondre d'amour.

La petite Lilou courrait comme une folle le long du couloir. Elle aimait être la première. La petite fille était encore la première à attendre l'ouverture de la porte pour aller en récré. Elle s'arrêta, essoufflée et se retourna. Mattéo arrivait, suivit de tous les autres. Mattéo était toujours le deuxième. En même temps, il était super fort et super rapide ! Elle lui sourit et quand il arriva, elle lui fit un bisou sur la joue. Mattéo était l'amoureux de Lilou depuis la rentrée de moyenne section, et cela ne risquait pas de changer ! Il lui attrapa sa petite main potelé et quand la maîtresse ouvrit la porte, ils courèrent tous les deux vers le tobogan-cabane.

  • Vite... on doit être... les premiers ! Souffla Lilou en serrant sa main dans la sienne. Mais cette fois-ci, ils ne furent pas les premiers.

Une jolie fille dans une robe bleue les devança. Elle courrait très vite et une seconde avant les amoureux, bloqua l'entrée. Surprise, Lilou s'arrêta au dernier moment et Mattéo fonça dans la fille sans pouvoir freiner. Il lui tomba dessus et elle bafouilla :

  • Oh... tu m'écrases !

Mattéo se releva et donna sa main à la fillette pour la relever. Elle lui sourit. Comme elle était belle ! Ses cheveux crêpus entouraient son visage noir. Ses yeux bleus clair tranchaient avec le foncé de sa peau. Elle le remercia et Mattéo lui demanda, le rouge aux joues :

  • Comment tu t'appelles ?
  • Clarence et toi ?
  • Moi c'est Mattéo. Et si tu jouais avec nous ?

Avant que Clarence puisse répondre, Lilou brisa ce moment en s'interposant.

  • Stop ! Cette fille a pas le droit de jouer, on n'est que tous les deux, il faut qu'une seule princesse, et c'est déjà moi !

Elle poussa Clarence en dehors de leur tobogan-cabane et d'un regard noir, lui murmura :

  • T'approche pas de Mattéo, compris ?

La petite Clarence eut les larmes aux yeux mais réussit à répondre la voix tremblante :

  • Oui... promis !

Elle partit en courant se cacher derrière un arbre pour pleurer et Lilou se moqua :

  • Pff, quel gros bébé !
  • Hé, arrête de l'embêter ! C'est pas sa faute, tu sais.

Furieuse, Lilou se retourna vers son amoureux et lui cria :

  • Attends, tu l'aimes ?
  • Je ne sais pas...
  • Mais... mais tu avais promis ! moi et toi pour la vie !
  • Tu es jalouse ? J'ai le droit d'avoir deux amoureuses, non ?
  • NON ! Moi, rien que moi ! Et je ne suis pas jalouse ! Maintenant, suis-moi, ça va bientôt sonner et on n'a toujours pas commencé de jouer. N'oublie pas de me sauver cette fois, la dernière fois, j'ai attendu trop longtemps...

Elle le tira par la manche en mauddissant l'horrible Clarence.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Opale Encaust
Les tribulations de Laurent et Opale, face au terrible homme en costume de cheminée.

(Ce récit ne m'appartient pas. Il est le résultat d'une rocambolesque collaboration et fut presque intégralement rédigé par une poète ianconnue.)
150
132
0
48
Défi
TeddieSage
Ce recueil contient des questions en tous genres. Qu'elles soient légères, en rapport à la foi, la politique et j'en passe. Ceci est dans le but de communiquer avec vous et d'échanger entre auteurs. Je me réserve le droit de ne pas répondre à certains commentaires pour éviter les conflits. Ceci vous permettra de discuter entre vous, si vous le souhaitez. Si une question vous gêne trop, passez par-dessus. Ceci n'est pas un examen, vous pouvez répondre comme vous voulez. Qui sait ? Peut-être que ça vous permettra de vous faire quelques amis.
3477
5925
25
49
bbnice
La découverte d'un monde ancestral aux paysages vallonnés, coutumes immémoriales et créatures imaginaires à plumes va marquer l'existence de six âmes emportées par les flots écumants d'un univers merveilleux, mélancolique et voyageur. Son charme poétique et profond les transportera en terres inconnues où règne l'imprévisible ; confrontées à elles-mêmes, celles-ci goûteront à la vie, à l'espérance et à la naissance d'une amitié inébranlable.

Artiste de la couverture : Jessica Roux
389
746
1227
520

Vous aimez lire Lilas bookine ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0