20 - ÉTRANGE RÉVEIL (2/2)

5 minutes de lecture

Karen apparut dans l’encadrement de la porte, talonnée de près d’Hayato. Sa supérieure affichait un sourire soulagé, mais le visage contrarié du vulpian indiquait à Kyle que quelque chose clochait. Et c’était peu dire. Contrairement à lui, ses deux partenaires portaient encore les stigmates de leurs batailles contre leurs ennemis. Le dragonien les fixa avec un regard incrédule. Il comptait sur eux pour tout lui expliquer.

Angélina se redressa et se dirigea vers la porte.

— Je vais vous laisser. En attendant, je vais aller te chercher à manger. Tu dois avoir faim, Maman a préparé des beignets au chocolat. Tes préférés.

Kyle acquiesça avec un sourire lorsqu’un horrible grondement provint de ses entrailles. Il n’avait rien avalé depuis le duel avec Lyra et son estomac hurlait famine. Le jeune homme tapota gentiment le crâne de sa nièce, encore accrochée à lui, et celle-ci releva ses grands yeux rougis de larmes.

— Va avec Angélina. Je dois parler de choses sérieuses avec ta mère.

La petite secoua la tête et resta ancrée à lui comme une moule à son rocher. Kyle se sentit gêné, mais se fit plus persuasif.

— Millie, si tu fais ce que je te dis, je te promets de t’emmener demain pour manger une glace. Rien que toi et moi.

Kyle connaissait la gourmandise de Millie : il savait qu’elle ne refuserait pas une telle invitation. Les prunelles chocolat de la gamine étincelèrent de bonheur et un croissant de lune radieux rehaussa ses pommettes parsemées de taches de rousseur.

— D’accord, mais c’est promis hein ?

— Promis, lui assura Kyle d’un hochement de tête.

Millie serra une dernière fois son oncle de toutes ses forces tandis que le dragonien déposait un baiser sur le sommet de ses cheveux, puis elle sauta du lit pour rejoindre Angélina dans le couloir.

Enfin seuls, les trois chasseurs se dévisagèrent dans une ambiance tendue. Kyle, impatient d’en savoir plus, brisa le silence.

— Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Pourquoi suis-je ici ?

Hayato se gratta la tête nerveusement tandis qu’une de ses oreilles frémissait.

— Et bien... il s’est passé un truc bizarre.

Karen bouscula le vulpian d’un coup de hanche et s’avança vers Kyle avant de s’appuyer contre son bureau et croiser les bras sur sa poitrine.

— Commençons par le commencement. Ce sera plus simple !

Hayato la gratifia d’un regard noir, mais la jeune femme l’ignora et reporta son attention sur Kyle.

— Lors de ton combat contre Sven, tu as été gravement blessé à la cuisse par cette épée, avoua-t-elle en désignant Météora du menton. On s’est rendu compte que la lame était toxique et que tu étais en train de mourir à petit feu.

Kyle observa l’arme à son tour et frémit. Un frisson lui parcourut l’échine face à cet horrible souvenir.

— Oui, j’avais l’impression que mon corps se consumait de l’intérieur. La douleur était effroyable... mais cela n’explique pas la disparition de ma blessure.

— J’y viens. Hayato a désespérément essayé de te soigner, mais pour une raison inconnue, ses sorts de guérison ne fonctionnaient pas. On a vraiment cru que tu allais y rester... hoqueta Karen en s’essuyant une larme.

Le dragonien se tourna vers le vulpian avec un sourcil haussé.

— Mais alors, si tu n’as pas réussi à me guérir, qui l’a fait ?

Hayato et Karen se dévisagèrent en silence, puis après un moment d’hésitation, lui annoncèrent en chœur :

— Lyra.

La bouche de Kyle s’arrondit de surprise. Il ne pouvait imaginer une telle hypothèse. Quel intérêt aurait eu la forgeronne de le sauver alors qu’elle aurait été sans doute heureuse de se débarrasser de lui ? Le jeune homme resta muet et abasourdi par cette réponse.

— Je me doute que tu as du mal à y croire... pourtant c’est la vérité, continua Hayato.

Le dragonien dévisagea ses amis l’un après l’autre avant de bredouiller :

— Mais... elle m’a fait quoi ?

— On en a aucune idée, mais la magie qu’elle a utilisée n’avait rien en commun avec la mienne. On n’avait encore jamais vu ça.

Karen acquiesça aux dires du chaman.

— Tu n’as aucune cicatrice sur le corps. Un sort de guérison, quel qu’il soit, ne soigne jamais complètement une blessure. Il reste toujours des séquelles, ajouta-t-elle, le regard sombre avant de conclure sur une théorie : C’était comme si... elle t’avait fait remonter le temps.

Aucune cicatrice. Remonter le temps. Ces mots interpellèrent Kyle qui, aussitôt, glissa sa main sur sa joue, là où Lyra avait réussi à le blesser lors de leur duel. Quelle ne fut pas sa stupéfaction de constater l’absence de l’entaille. Ses doigts ne trouvèrent que le contact lisse et doux de sa peau. Intrigué, le dragonien se leva d’un bond de son lit et se hâta en direction de son miroir. Il examina son reflet sous toutes les coutures pendant un long instant, interdit et sidéré. Toutes les blessures qu’il avait encaissées depuis son combat avec la forgeronne avaient disparu.

­— Comment est-ce possible ? balbutia-t-il, sous le choc, avant de se retourner vers ses deux partenaires avec des yeux ronds. Où est Lyra ?

Karen décroisa ses bras et regarda brièvement par la fenêtre avec un air navré.

— Peu de temps après que Sven ait été vaincu, mon père est arrivé avec des renforts. Les forces de l’ordre ont arrêté tous les membres des Red Skulls encore présents sur les lieux. Lyra y comprise. Elle est actuellement incarcérée à la citadelle pour y être interrogée et sûrement mise en détention.

Kyle ne savait plus quoi penser de toute cette histoire. Pantois, il réfléchit un long moment avant de prendre une décision et arpenta de long en large sa chambre d’une démarche traînante. Il se massa le menton, les yeux perdus en direction du plancher. Lyra lui avait sauvé la vie, c’était indéniable, et il allait lui être redevable. Encore rancunier envers elle pour tout ce qu’il s’était passé, le dragonien hésitait. Il était partagé entre son envie de la voir croupir en prison pour ses mauvais actes et celle de lui venir en aide.

— Nous avons essayé de convaincre les forces de l’ordre de lui donner une chance, mais j’ai bien peur qu’elle se retrouve condamnée pour un temps indéterminé au pénitencier de Lyumara. Et je te laisse imaginer ce que peut subir une jeune fille dans cet horrible endroit. Si elle ne finit pas vendue avant sur un marché aux esclaves... soupira Karen, les lèvres pincées.

Kyle avait déjà entendu parler des rumeurs sur cette ignoble prison. Les femmes y étaient bien souvent battues, violées et maintenues dans des conditions des plus insalubres. Lyra méritait d’être punie pour l’avoir entraîné dans cette sinistre situation, mais pas de subir de telles horreurs. Le souvenir de la flagellation que lui avait infligé Sven revint le hanter. Il en déglutit de dégoût et ses poings se resserrèrent.

— C’est vrai qu’elle a mal agi et l’influence de cette guilde n’a rien arrangé. Mais je suis sûr qu’elle pourrait nous être utile si on lui laisse sa chance, proposa Hayato avec un léger embarras. De plus, on lui a promis d’examiner son père...

Kyle n’écoutait plus ses compagnons. Sa décision était prise. Il s’empara de ses vêtements et s’habilla d’une traite avant de se diriger vers la porte, mais Karen l’intercepta en lui empoignant le bras.

— Attends ! Si tu comptes lui demander ce qu’il s’est passé, ce sera peine perdue.

— Et pourquoi ça ?

Le regard de Karen se rembrunit.

— Parce qu’elle n’a aucun souvenir de la bataille ni de sa torture…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
495
95
1
6
Cœur de Lune
Lynn, une jeune sorcière, reçoit sa lettre d'admission à Poudlard et malheureusement, elle rejoint la maison Serpentard, que les autres élèves n'apprécient guère. Comment se faire apprécier d'autant plus que certains Serpentards complotent encore pour Lord Voldemort ? Lynn va apprendre bien des choses et rencontrer bien des alliés pour percer ce mystère.
21
24
3
23
Wergelde
Les portes de l'enfer se sont ouvertes et ont déversé sur le monde le Chaos, grouillant de garmes, harpies et démons. La seule et unique chance pour les humains d'y survivre est de se terrer dans les sept dernières villes existantes et protégées par des Divins, remplaçant des véritables Dieux disparus.
Aspen vit à Saint-Pétersbourg, l'une de ces villes protégées, et travaille pour le Wioletta, la dernière mafia russe encore existante. Malmené par ses membres, il n'obtient que des tâches dégradantes et insultes. Alors qu'il devait simplement livrer une valise dans un quartier ravagé par le Chaos, un démon va s'insérer dans sa tête. Il s'appelle Vassily et proclame être un humain datant du monde précédent l'apocalypse. Mensonge ou vérité ? Aspen a encore beaucoup à apprendre pour survivre au Wioletta et à ce monde qui se referme petit à petit sur lui.
5
7
27
112

Vous aimez lire Erika_Rbn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0