19 - AFFRONTEMENTS (3/3)

7 minutes de lecture

Les détonations dues à la magie explosive de Loki firent sursauter Lyra. En se retournant vivement, elle repéra non loin d’elle Sid, le mage aux lianes de constriction qui avait emprisonné Kyle et Hayato. Il gisait au sol, une flèche plantée dans le dos au niveau du cœur. Son visage s’était figé en un rictus de douleur. Désormais, il ne causerait plus aucun ennui à qui que ce soit.

Lyra se ressaisit. Séréna était encore dans les parages et avait usé de sa magie d’illusion pour la duper. Elle devait absolument la retrouver et la vaincre. La forgeronne fit le vide dans son esprit et aiguisa ses sens. Elle repéra bien vite une présence derrière elle. La jeune fille feignit de ne rien remarquer et invoqua à son tour le même sort que son adversaire.

Au moment où Séréna réapparut pour la transpercer de sa lance, Lyra s’était déjà téléportée derrière elle en laissant un clone matérialisé grâce à son éther.

— Et maintenant, le coup de grâce ! clama Séréna sur un ton victorieux.

La mercenaire abattit son arme, mais sa cible se désagrégea sous ses yeux écarquillés. Lyra jubila devant cette stratégie. Elle avait réussi à améliorer les caractéristiques de la téléportation résiduelle pour créer un double d’elle-même plus vrai que nature. Il était temps d’en finir. Tous ses muscles se contractèrent et dans un geste souple et précis, elle transperça son adversaire.

Séréna poussa un cri de surprise mélangé à un gargouillis inintelligible. Ses mains laissèrent échapper son trident et elle constata, les yeux exorbités de terreur, la lame rougie de sang qui dépassait de sa poitrine. Lyra retira sa lance d’un coup sec et Séréna tomba à genoux avant de s’effondrer au sol avec un dernier hoquet.

Épuisée, la forgeronne se laissa choir à côté de son ancienne cheffe prise de soubresauts. Elle la dévisagea avec une étrange amertume. Ôter la vie était un geste impardonnable, mais pourquoi avoir des regrets ? Séréna l’avait faite torturer et n’aurait pas hésité une seconde à la tuer. Elle attendit que le corps de son ennemie se raidît, puis s’agenouilla pour fouiller ses poches. Elle en ressortit le pendentif et se redressa aussitôt sur ses jambes tremblantes.

Elle devait le rapporter à Kyle. La jeune fille survola du regard la pièce, où régnait un véritable capharnaüm. Des corps mutilés jonchaient le sol, d’autres encore en vie rampaient jusqu’à la sortie pour s’enfuir. Désemparée, Lyra constata que Kyle et Hayato étaient tous les deux en difficulté. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Ils l’avaient soignée et libérée, elle se devait de leur rendre la pareille. La jeune fille se retrouva toutefois confrontée à un cruel dilemme. Elle devait venir en aide à l’un ou l’autre et son choix aurait peut-être de terribles conséquences.

Hayato était dans une bien triste situation. Paralysé, il essayait de bouger une de ses mains pour effectuer un sort de soin, mais celle-ci restait engourdie. Le vulpian grogna un juron exaspéré devant ses vaines tentatives. Il finit enfin par faire le lien entre cette attaque et la précédente, comme lorsque Kyle et lui s’étaient retrouvés ligotés, quelques heures auparavant. Le responsable de leur capture n’était autre que Loki. Il grinça des dents de rage et le fusilla du regard.

— Alors c’est toi qui nous as attaqué ?

Loki hocha la tête.

— En effet, c’était bien moi. Vous étiez sur notre territoire, il était de mon devoir de vous neutraliser.

— Espèce de sale traître ! Pourquoi avoir rejoint une guilde aussi malfamée ? Ton clan doit avoir honte de toi ! cracha le chaman avec colère.

— Mon clan ? Je n’ai pas de clan. Je n’en ai d’ailleurs aucun souvenir. J’ai grandi parmi les humains et dame Séréna s’est occupé de moi après m’avoir acheté, voilà tout. Et aujourd’hui, je suis un mage accompli.

Hayato serra les dents et trembla, animé par la fureur de se faire battre par ce vulgaire Oméga. Mais son visage vira au blême lorsque Loki ramassa une épée non loin de lui. Le blond observa la lame avec une fascination malsaine avant de s’avancer vers le chaman. Hayato tenta de lutter contre la force invisible qui paralysait ses membres.

« Allez, bouge ! Allez ! »

Impossible. Ses bras refusaient de lui obéir. Loki se rapprochait dangereusement de lui, prêt à brandir l’arme et lui infliger le coup de grâce. Hayato sentit un frisson lui parcourir l’échine tandis que de la sueur perlait sur son front. Il se crispa et ferma les yeux.

« Que quelqu’un me vienne en aide ! Par pitié ! »

— Vous les Alphas avez toujours cru pouvoir dominer les Omégas. Mais aujourd’hui, je crois que la tendance est en train de s’inverser. Passe le bonjour à tes ancêtres de ma pa...

Loki ne termina pas sa phrase. Sa voix se mua en un cri à moitié étouffé quand quelque chose le frappa de plein fouet. L'impact fut d'une telle puissance qu’il se retrouva propulsé à une vitesse considérable contre le mur, qui explosa sur son passage. Hayato releva les yeux et reconnut la masse garnie de pointes qui tournoyait dans la main d’Emmett. Il soupira de soulagement quand son ami accourut et s’agenouilla près de lui.

— Est-ce que ça va ? s'inquiéta le chasseur en armure.

— J’ai connu mieux... Tu peux pousser ma main vers mon corps le temps que j’invoque un soin ?

Emmett acquiesça et aida le vulpian. Lorsque ce dernier put de nouveau se mouvoir, il croisa son reflet dans un miroir brisé au sol. Hayato grimaça de dégoût devant son état pitoyable. Ses cheveux étaient hérissés et informes, sa queue ébouriffée et son visage noirci par la poussière.

Il marmonna un juron tandis qu’Emmett pouffait de rire devant son apparence, puis ses prunelles céruléennes s’écarquillèrent d’une vive frayeur. Le chasseur suivit son regard et eut la même réaction lorsqu’ils constatèrent la fâcheuse posture dans laquelle se trouvait Kyle. Le vulpian allait intervenir, mais la voix de Lyra l’interrompit.

— Hayato !

La jeune fille venait de le rejoindre et tenait son bras. Du sang s’échappait d’entre ses doigts.

— Tu es blessée ?

— Oui, mais c’est rien ! Il faut aider Kyle !

Hayato et Emmett n’hésitèrent pas une seconde et ensemble, ils se lancèrent droit sur Sven.

Kyle n’avait plus la force de réfléchir à une quelconque stratégie. Son esprit commençait à dérailler et son corps se consumait. Ses doigts accrochés au plancher, il tentait avec désespoir de se sortir de son abominable piège. Malheureusement, Météora et le pied de Sven le maintenaient plaqué au sol.

Le dragonien se voyait trépasser alors que ses membres s’engourdissaient progressivement. Cruel destin que celui de mourir à cause de sa propre épée. Quelques années plus tôt, disparaître de ce monde lui aurait été la plus douce des délivrances. Katrine l’aurait accueilli dans l’au-delà pour expier ses fautes, mais aujourd’hui il voulait s’accrocher à la vie... Il refusait de voir sa nouvelle famille et ses amis anéantis devant son cadavre. Des larmes de rage roulèrent sur ses joues.

— Tiens bon, Kyle, on arrive !

Une brève lucidité lui fit relever les yeux pour voir qui avait crié. C’était Karen. Elle accourait dans sa direction, suivie d’Aymeric. Sven se mit sur ses gardes, prêt à les accueillir, mais une deuxième voix retentit derrière Kyle.

Pas Célestes !

Le jeune homme la reconnut et au moment où Karen et Aymeric s’approchaient de leur but, un éclair blanc jaillit juste devant eux. Sven n’eut pas le temps de parer l'attaque et se retrouva propulsé contre un mur avec fracas. Le chauve perdit connaissance sous la puissance du choc et se laissa glisser au sol. Il ne se relèverait pas de sitôt.

Toujours cloué à terre, Kyle laissa choir sa tête, meurtri et épuisé. Un bruit métallique retentissant sur le plancher lui indiqua que quelqu’un avait retiré l’épée et bientôt, deux paires de bras le soulevèrent pour le hisser sur une table. En sueur, il haletait et suffoquait sous la douleur. Même retirée de sa chair, Météora le dévorait toujours de sa cuisante morsure. Le jeune homme frissonnait, comme frigorifié et sa respiration devint sifflante.

Des mains puissantes se posèrent sur ses joues tandis qu’un visage rond et fort, parsemé d’une légère barbe, lui criait dessus. Sa vue se brouillait et il distingua difficilement les traits familiers de son frère. Seule sa voix tremblante lui parvenait comme un lointain bourdonnement tandis qu’il le secouait pour le garder éveillé.

— Kyle ! Kyle ! Bon sang, reste avec nous ! s’égosillait Aymeric, les larmes aux yeux.

Kyle aperçut bientôt deux autres têtes penchées au-dessus de lui. Peut-être Karen et Emmett ? Il n’en était plus très sûr.

— Hayato, vite ! Fais quelque chose ! Je t’en prie ! suppliait la jeune femme d’une voix rauque.

— Tout de suite ! bredouilla ce dernier.

Le dragonien reconnut un visage flou dont la silhouette surmontée de deux oreilles pointues lui évoqua celle de son compagnon. Il aurait aimé dire à ses amis à quel point il était désolé de les avoir tous menés dans ce traquenard, mais aucun son ne voulait sortir de sa gorge. Il resta ainsi, muet, à contempler à travers les regards bouleversés de ses proches, sa lente agonie.

Alors que la sensation de feu dans son corps s’amoindrissait pour devenir de la plénitude, Kyle eut l’impression de tomber dans un immense matelas de coton. La mort était-elle aussi agréable ?

Quelqu’un lui tint la main et, bientôt, une infime chaleur se propagea dans tout son être. Cette fois, plus douce et bienfaisante. Ses prunelles, dont le doré s’était terni, glissèrent en direction de la frêle silhouette proche de lui. Malgré sa vue de plus en plus floue, il discerna à travers la brume deux étoiles d’un rouge éblouissant avant de fermer les paupières.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
495
95
1
6
Cœur de Lune
Lynn, une jeune sorcière, reçoit sa lettre d'admission à Poudlard et malheureusement, elle rejoint la maison Serpentard, que les autres élèves n'apprécient guère. Comment se faire apprécier d'autant plus que certains Serpentards complotent encore pour Lord Voldemort ? Lynn va apprendre bien des choses et rencontrer bien des alliés pour percer ce mystère.
21
24
3
23
Wergelde
Les portes de l'enfer se sont ouvertes et ont déversé sur le monde le Chaos, grouillant de garmes, harpies et démons. La seule et unique chance pour les humains d'y survivre est de se terrer dans les sept dernières villes existantes et protégées par des Divins, remplaçant des véritables Dieux disparus.
Aspen vit à Saint-Pétersbourg, l'une de ces villes protégées, et travaille pour le Wioletta, la dernière mafia russe encore existante. Malmené par ses membres, il n'obtient que des tâches dégradantes et insultes. Alors qu'il devait simplement livrer une valise dans un quartier ravagé par le Chaos, un démon va s'insérer dans sa tête. Il s'appelle Vassily et proclame être un humain datant du monde précédent l'apocalypse. Mensonge ou vérité ? Aspen a encore beaucoup à apprendre pour survivre au Wioletta et à ce monde qui se referme petit à petit sur lui.
5
7
27
112

Vous aimez lire Erika_Rbn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0