19 - AFFRONTEMENTS (2/3)

8 minutes de lecture

Juste en-dessous de la mezzanine, Hayato aperçut une dizaine de brigands courir droit sur lui et évita de justesse quelques rayons lumineux qui vinrent percuter le mur derrière lui. Les Red Skulls possédaient des mages plutôt bien expérimentés dans leurs rangs et ce n’était pas le moment de se retrouver blessé par l’un d’eux.

Il s’apprêtait à quitter sa cachette quand Emmett surgit et leur barra la route. Le petit groupe l’observa, d’abord surpris, puis le toisa avec des rictus narquois avant de se ruer sur lui. Hayato sourit avec malice et son oreille gauche frémit quand les malfrats se jetèrent sur son allié sans réfléchir.

« Mauvaise idée... » songea-t-il avec un petit rire.

Le vulpian ne se trompait pas sur leur destin : Emmett brandit son poing et lança une invocation. Un cercle d’éther argenté d’une puissance colossale émergea à ses pieds et ses opposants se heurtèrent à un mur invisible. Le choc fut tel qu'ils se retrouvèrent à moitié assommés.

— Quelle bande d’imbéciles ! On ne juge pas un adversaire sur son apparence, grogna le jeune homme.

Hayato confirma ses dires d’un hochement de tête amusé. Le physique frêle d’Emmett était vraiment trompeur et nombreux était ceux qui en avait fait les frais. Une horde plus importante accourut pour prêter main-forte aux vaincus. Le vulpian était sur le point de sauter par-dessus la rambarde pour aider son ami quand celui-ci l’arrêta.

— Couvre plutôt les arrières de Kyle et de la petite demoiselle, je m’occupe d’eux ! Je ne risque rien, gronda le brun.

Hayato acquiesça et se concentra de nouveau sur son objectif. Pendant ce temps, le chasseur invoqua la transformation du grand fourreau attaché dans son dos. L’artefact scintilla d’un halo blanchâtre, puis se disloqua pour venir s’assembler autour de lui en une lourde et puissante armure d’acier platiné. Plus rien ne pouvait atteindre Emmett sous cette carapace blindée. Sous son heaume, ses yeux brillaient d’une lueur farouche. Il fit tournoyer une imposante masse garnie de pointes aiguisées et l’écrasa contre ses ennemis. En quelques minutes, le chasseur terrassa ses assaillants et le sol disparut sous un liquide rouge et poisseux. Emmett était un guerrier redoutable, et il ne fallait pas se fier à son apparence trompeuse.

Une telle efficacité enhardit le vulpian, l’incitant à poursuivre ses tirs, mais quelque chose le frappa en pleine tête. Il s’écroula sur le côté et laissa échapper son arc. Sa vue se brouilla momentanément et ses oreilles bourdonnèrent.

Les survivants qui avaient eu la chance d’échapper à l’attaque meurtrière d’Emmett préférèrent s’enfuir pour sauver leur peau et abandonnèrent leurs compagnons, occupés à combattre Karen et Aymeric. Le couple se démenait avec brio, l’un protégeant les arrières de l’autre. Malgré son petit gabarit, Karen n’était pas du genre à être désavantagée dans une bataille. Grâce à l’éther de lumière émanant de son épée, elle repoussait aisément les assauts. Nombreux étaient ceux qui se retrouvaient propulsés contre les murs ou le sol. Aucun ennemi ne pouvait s’approcher de la jeune femme avec Aymeric qui la secondait comme son ombre, ses gestes calqués sur les siens. Sa hallebarde tournoyait entre ses mains avec agilité et renvoyait les diverses attaques magiques à leurs agresseurs.

Plongé dans la mêlée, ce dernier ne remarqua pas tout de suite le groupe qui tentait de les prendre à revers.

— Aymeric, derrière toi ! hurla Emmett.

Le chasseur réagit promptement et invoqua sa magie sismique juste à temps en frappant le sol de son arme. Dans un grondement brutal, un séisme secoua tout le bâtiment.

Sonné, Hayato retrouva assez vite ses esprits, mais en se redressant, il ressentit une présence dans son dos. Guidé par son instinct, il bondit et évita de justesse une botte qui faillit l’atteindre au visage et qui s’écrasa dans le bois de la rambarde. Il roula sur les planches avant de faire volte-face en position de défense, les poings fermés et les oreilles basses. Sa queue ébouriffée ondulait avec nervosité tandis qu'il jaugeait l’individu qui lui faisait face.

Il reconnut Loki, le vulpian qui accompagnait Sven et Séréna lorsque Kyle et lui avaient été faits prisonniers. Ses cheveux dorés mi-longs lui arrivaient au bas du cou, autour duquel était attaché un collier semblable à celui que portaient les esclaves dans les grandes villes de l’empire. Contrairement au beau pelage gris argenté du chaman, la fourrure noir ébène de Loki paraissait négligée.

Hayato le dévisagea d’un air décontenancé, une oreille redressée, alors que son rival dépêtrait sa chaussure de la rambarde en bois avec difficulté.

« Mon Dieu, il a beau manier la lumière, il ne doit pas l’avoir à tous les étages… » remarqua-t-il avec des yeux ronds.

Le nez d’Hayato frémit et, en humant l’air, il reconnut alors l’odeur de son adversaire. Un sourire carnassier étira ses lèvres.

— Un Oméga... ça va être du gâteau !

Toutefois, le chaman restait étonné devant l’apparence de Loki. Son visage n’émettait aucune émotion. Impossible d’y déceler de la joie, de la tristesse ou de la colère. Il gardait la même expression, et ce, peu importait la situation.

— Ma parole, ce mec est aussi expressif qu'une moule ! s’étonna Hayato.

Loki réagit à peine, mais un inquiétant sourire en coin dévoila ses crocs.

— C’est un honneur pour moi de combattre un Alpha. Voyons voir si tu auras encore l’audace de me comparer à un mollusque après ça ! clama-t-il tandis que plusieurs cercles magiques jaunes apparaissaient au-dessus de lui.

Hayato se tint prêt à riposter et invoqua sur lui-même une magie de soutien. Un symbole blanc lumineux apparut à ses pieds et aussitôt, le chaman sentit son corps se couvrir d’une armure d’éther invisible. Loki passa à l’attaque et de chaque cercle jaillit des comètes qui fonça droit sur le vulpian.

Il les évita sans difficulté et en repoussa une du revers de la main. Loki agita son index.

— Dommage pour toi, il ne faut pas les toucher…

Hayato haussa un sourcil, mais n’eut pas le temps de réagir. La sphère explosa et le projeta en bas de la mezzanine. Il atterrit lourdement sur le dos, le souffle coupé. Son bras gauche souffrait de brûlures légères et nécessitait des soins, mais son adversaire avait déjà plongé pour le rattraper. Hayato roula sur le côté pour éviter l'attaque. Il aperçut son arc non loin de lui et bondit pour l'atteindre avant d'invoquer de nouveaux sortilèges.

Deux cercles magiques, cette fois jaune et rouge, apparurent et se superposèrent à ses pieds. Grâce à sa vitesse et sa force d’attaque améliorées, Hayato para avec aisance les assauts du vulpian ennemi. Il décocha une flèche et annihila l'une des boules d'énergie que Loki s’obstinait à lui lancer. Celle-ci explosa et entraîna la destruction en chaîne de toutes les autres. Profitant de l'épaisse fumée, Hayato se rua droit sur son adversaire. Ce dernier n’avait pas anticipé l’attaque du chaman et se fit percuter par un puissant coup de poing. Loki se retrouva projeté quelques mètres plus loin et retomba sur le parquet dans un bruit sourd.

Hayato le pensait inconscient quand, à sa plus grande déception, ce dernier se redressa en se massant la joue.

— Bien joué… mais tu n'aurais pas dû me toucher… lui avoua-t-il avec un rictus.

Hayato fronça les sourcils, dépité, mais comprit bientôt où voulait en venir son rival quand, sur son poing droit, un étrange symbole noir s'illumina d'une lueur inquiétante.

— Qu'est-ce que… ?

Il n'eut pas le temps de réaliser ce qu'il se passait qu’un feu le brûla de l'intérieur. Hayato hurla quand il sentit son corps se briser de part en part, foudroyé par la magie qui le meurtrissait. Il retomba au sol telle une poupée de chiffon, paralysé.

« Merde, je peux plus bouger... qu'est-ce qu'il m'a fait ? »

Kyle se tenait prêt à esquiver l’attaque de son ennemi, les muscles tendus. Mais au moment où Sven s’élança sur lui, le sol trembla et se déroba sous leurs pieds. Sven perdit l’équilibre et s’affala de tout son long tandis que le dragonien chutait avec une chance inouïe juste à côté de son épée. Il la récupéra d’un geste vif avant de rouler sur le côté pour se remettre en garde. Non loin de sa position, une faille profonde d’une quinzaine de mètres éventrait le plancher et il aperçut quelques malheureux chuter dedans avec des cris de terreur. Des débris commencèrent à tomber du plafond et certaines poutres ne tarderaient pas à céder si Aymeric continuait à se servir de sa magie.

Kyle ne contempla pas cette scène davantage. Sven s’était de nouveau rué sur lui et il eut juste le temps de le parer. Les deux armes se rencontrèrent dans un crissement sauvage. Le dragonien lutta autant que ses forces le lui permirent pour repousser son assaillant qui, toutes dents serrées, jouait de son poids afin de le faire fléchir.

Ce fut à cet instant qu’un curieux détail attira l’attention de Kyle. L’une de ses lances de glace invoquées plus tôt avait réussi à déchirer la manche droite de Sven. À travers le tissu en coton, sa peau bronzée se parsemait de taches noires. Le dragonien blêmit, les yeux rivés sur cette inquiétante découverte tandis que Sven le raillait avec un rictus en coin.

— Ben alors, qu’est-ce que tu as ? Je te fais peur ? On dirait que tu as vu un fantôme !

Kyle réagit bien trop tard. Ce moment d’inattention lui fut fatal. Sven réussit à le dominer et le repoussa avec force. Le dragonien recula, le visage crispé sous l’effort, et trébucha sur une table retournée. Il chuta et échappa de peu à une lame qui siffla à quelques centimètres de son oreille. Le jeune homme roula sur le côté d’un mouvement vif pour se redresser, mais se retrouva soudain cloué au sol, le souffle coupé.

Un épouvantable brasier se déversa dans son corps et lui arracha un hurlement. Sven s’était emparé de Météora juste après que le dragonien fût tombé et le lui avait profondément planté dans la cuisse jusqu’au parquet. La souffrance fut telle que ses yeux s’embuèrent de larmes alors que l’épée meurtrissait ses chairs comme si on le brûlait vif. Un liquide chaud se répandit le long de son pantalon.

Sven le maintint fermement à terre, la lame fichée dans le bois, et ramassa la deuxième épée avant de ricaner d’un ton sinistre.

— Il paraît que le dragonium est toxique voire mortel pour les dragons et vous, les dragoniens. C’est quand même con de mourir tué par les os de sa propre espèce ! Je suis curieux de savoir combien de temps tu vas tenir.

Kyle hoqueta de douleur et ses yeux survolèrent la pièce à la recherche de son partenaire guérisseur. Avec un sentiment de désespoir sans nom, il l’aperçut non loin de lui, mais ce dernier était lui aussi dans une situation compliquée.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
495
95
1
6
Cœur de Lune
Lynn, une jeune sorcière, reçoit sa lettre d'admission à Poudlard et malheureusement, elle rejoint la maison Serpentard, que les autres élèves n'apprécient guère. Comment se faire apprécier d'autant plus que certains Serpentards complotent encore pour Lord Voldemort ? Lynn va apprendre bien des choses et rencontrer bien des alliés pour percer ce mystère.
21
24
3
23
Wergelde
Les portes de l'enfer se sont ouvertes et ont déversé sur le monde le Chaos, grouillant de garmes, harpies et démons. La seule et unique chance pour les humains d'y survivre est de se terrer dans les sept dernières villes existantes et protégées par des Divins, remplaçant des véritables Dieux disparus.
Aspen vit à Saint-Pétersbourg, l'une de ces villes protégées, et travaille pour le Wioletta, la dernière mafia russe encore existante. Malmené par ses membres, il n'obtient que des tâches dégradantes et insultes. Alors qu'il devait simplement livrer une valise dans un quartier ravagé par le Chaos, un démon va s'insérer dans sa tête. Il s'appelle Vassily et proclame être un humain datant du monde précédent l'apocalypse. Mensonge ou vérité ? Aspen a encore beaucoup à apprendre pour survivre au Wioletta et à ce monde qui se referme petit à petit sur lui.
5
7
27
112

Vous aimez lire Erika_Rbn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0