8 - JE TE DÉTESTE (partie 2/2)

8 minutes de lecture

Au bout d’un grand couloir, ils débouchèrent dans une pièce exiguë et encombrée, mais lumineuse. Lyra dut se frayer un chemin entre les étagères et les établis tout en prenant soin de ne rien bousculer. Les yeux levés, elle contempla les rayonnages chargés de choses plus étranges les unes que les autres. Tout était rangé au millimètre près. S’exposaient des bocaux remplis de plantes, d’animaux séchés et de mixtures suspectes. La forgeronne glissa un doigt sur l'un des plateaux et celui-ci revint dépourvu de poussière.

« Un maniaque de la propreté, sans aucun doute », constata-t-elle avec un sourire en coin.

Elle grimaça ensuite de dégoût à la vue de certains ingrédients peu ragoûtants tels que des araignées ou de curieux insectes. Toutefois, une agréable odeur d'essences végétales flottait dans l'air, et lui rappela celle que l'on sentait dans une herboristerie.

Au fond de la pièce, un jeune homme vêtu d’une tunique grise et d’un pantalon bouffant se tenait debout, de dos. Il concoctait un breuvage à base de plantes. La forgeronne écarquilla les yeux quand elle aperçut ses deux grandes oreilles en fourrure argentée pointer sur sa tête et sa jolie queue touffue.

« C’est un Vulpian ! Hormis Loki, c'est la première fois que j'en vois un autre ! » pensa-t-elle avec un sourire.

— Salut, Hayato. J'aurai un service à te demander, annonça Kyle.

Le Vulpian releva un œil et interrompit sa tâche. Un regard étonné s'afficha sur son visage tandis que son oreille gauche s'agitait dans un mouvement qui fit fondre Lyra comme une guimauve.

« Il est trop mignon ! »

— Salut, Kyle ! Tiens ? C'est qui cette fille ?

— Oh, personne d'important. C'est juste la forgeronne du bled voisin.

Hayato sourcilla, incrédule.

— Une forgeronne ? Vraiment ?

— Oui. Bon, je ne suis pas là pour te la présenter, mais pour savoir si tu pourrais m'aider au sujet de mon épée.

Le Vulpian bouda, mais s'intéressa à la demande de son ami.

Lyra s'installa sur un siège et attendit la suite des événements avec attention. Elle doutait de la capacité de ce semi-humain à annuler un sort d'aussi haut niveau sur une arme. Elle écouta Kyle narrer toute l'explication que son père avait faite au sujet de l’épée et apercevait par moment la belle oreille d'Hayato bouger ou tressauter selon ses réactions. Un sourire béat étira ses lèvres, sous le charme du sympathique Vulpian dont la voix de velours mélodieuse contrastait avec celle plus grave et parfois rauque de Kyle.

— Qu'est-ce qui prouve qu'elle tiendra sa parole ? Ça se trouve dès que tu auras le dos tourné elle en profitera pour te reprendre le pendentif ! grogna soudain Hayato.

Lyra sursauta face à ce changement de ton et déglutit, mal à l'aise, quand Kyle se retourna vers elle avec un air à la fois sévère et narquois.

— Si elle recommence, je l’emmène aux flics. Mais elle tient trop à sa liberté pour enfreindre notre accord. Pas vrai, Lyra ?

La jeune fille le fixa d'une mine renfrognée et se contenta de rester silencieuse. Elle aurait aimé l'insulter et lui dire à quel point elle le détestait, mais elle s'abstint. Sa précédente mésaventure à la forge lui laissait encore un souvenir froid et amer. Elle n'avait aucune envie de se retrouver à nouveau prisonnière et grelotter sous la magie glaciale de Kyle.

— Bon, très bien. Je vais essayer, mais je ne promets rien, se décida Hayato.

Kyle détacha le fourreau en tissu de son dos et déballa l'épée. Hayato s’en saisit et la contempla un instant avec un sifflement d'admiration.

— Wow, elle est magnifique ! J'ignorai que tu possédais une telle merveille !

— Je croise les doigts pour que tu réussisses…

— On verra bien...

Le Vulpian recula dans un recoin libre de la pièce et intima le silence à ses deux invités. Il posa l'épée en équilibre sur ses deux paumes ouvertes, puis ferma les yeux pour se concentrer. Lyra bouillonnait d'impatience et de curiosité, ses jambes ne tenaient plus et s’énervaient toutes seules. Elle se leva et s’approcha de Kyle pour observer de plus près le sort que s'apprêtait à invoquer Hayato.

— Il connait des sorts d'annulation magique ? chuchota-t-elle.

— Oui, en temps normal, il les utilise en combat alors je ne sais pas ce que ça donnera sur une arme.

La brune écarquilla les yeux avec une admiration non dissimulée.

— En combat ? Vous chassez, tous les deux ?

— Oui, c'est mon équipier.

— Vous ne pouvez pas la fermer ? les coupa soudain le Vulpian sur un ton colérique. J'arrive même pas à me concentrer !

Kyle et Lyra se turent aussitôt et Hayato réitéra sa méditation. Il marmonna quelques mots dans un dialecte inconnu de la forgeronne et son corps s'illumina d'une aura étincelante. Ses cheveux voletèrent autour de sa tête et tout en restant impassible, il formula son sort.

— Pentacle d’Annulation !

Sous le regard impressionné de Lyra, une étoile à cinq branches se dessina sur le sol autour de lui. Elle sentit le flot d'éther bienfaisant qui en émanait et en éprouva des frissons.

— Ce... C'est de la magie blanche ? bégaya-t-elle, encore abasourdie. Mais il est quoi au juste ?

— Hayato est un chaman, expliqua Kyle avec un sourire.

Lyra haussa un sourcil d'incompréhension.

— Un chaman ?

— Tu ne sais pas ce que c'est ?

La forgeronne secoua la tête.

— C'est l'équivalent d'un mage guérisseur ou d'un médecin.

— Ah, d'accord.

Au bout de quelques minutes, le rayonnement lumineux faiblit, puis s'estompa et Hayato retrouva son apparence normale. Il ouvrit les yeux et contempla un instant l'épée d'une mine dépitée.

— Le sort qui la protège dépasse mes compétences. Le niveau est bien trop haut pour un mage de mon grade, je n'ai pas pu l'annuler. Désolé.

— Merde. Et ton grand-père, tu crois qu'il pourrait le faire ? l'interrogea Kyle.

— Aucune chance. Cette invocation est la plus puissante qu'il m'ait apprise donc je doute qu'il puisse nous aider.

Kyle lui reprit l'épée et se remit à l'inspecter sous tous les angles. De son côté, Lyra jubilait. Le jeune homme avait échoué et il n'aurait alors pas d'autre choix que de rompre leur accord. La forgeronne retrouverait sa liberté et sa tranquillité.

— Bon, vu que l'annulation du sort a été un échec, tu vas bien devoir admettre qu'il est impossible de réparer cette épée. Et donc, tu ne peux plus obliger ni mon père ni moi à le faire, clama Lyra avec assurance.

Kyle se retourna vers elle avec un regard mauvais. Son humeur s’était rembrunie face à cette défaite. Lyra sentit un léger frisson parcourir son échine. Elle redouta sa réaction et recula d’un pas.

— Ah oui ? Tu crois que ça marche comme ça, toi ? On va chercher une autre solution et tu viendras avec moi, que tu le veuilles ou non.

— Hors de question ! protesta-t-elle.

Kyle ricana devant Hayato qui écoutait la conversation, d'un air ennuyé.

— Très bien, alors il ne me reste plus qu'à t'emmener en cellule !

Lyra blêmit et sentit tous ses muscles se tendre.

— Non ! S'te plaît ! Tu avais promis de ne pas le faire si j'acceptais tes conditions !

La détresse de la jeune fille fut si grande qu'elle se lut dans ses prunelles d'un magnifique rouge rubis. Kyle sembla le déceler et finit par se radoucir avec une expression plus neutre.

— Ok, et que comptes-tu faire pour m'amadouer ?

Lyra tentait de retrouver son calme et d'apaiser ses tremblements, mais rien n'y faisait. Elle était bien trop tendue. Toutefois, une idée lui vint en tête. La jeune fille savait que les chasseurs, et surtout les exterminateurs, étaient friands de combats en tout genre. Elle voyait là peut-être sa chance.

— J'ai une proposition à te faire ! déclara-t-elle d'une voix éraillée.

Kyle et Hayato la dévisagèrent tous les deux et attendirent sa requête.

— Je veux ma revanche !

Kyle s'esclaffa.

— Quoi ? Tu n'en as pas eu assez ?

— Je n'ai pas ton niveau en magie, alors je te propose un duel à l'épée. Je suis plutôt bonne dans le domaine.

Lyra savait qu'elle commettait peut-être une erreur en provoquant Kyle. Elle allait défier l'un des meilleurs épéistes de Camélia. Il la fixa droit dans les yeux d'un regard étonné et railla d’un ton sarcastique :

— Un duel pour quoi faire ?

— Pour ma liberté.

Kyle se remit à rire.

— Tu m'as l'air un peu trop sûre de toi !

— Ne me sous-estime pas ! grogna Lyra. Voilà le marché : je perds, je te suivrai où bon te semblera et je réparerai ton épée sans faire d'histoire. En revanche, si je gagne, tu me fous la paix et tu m'oublies.

Le regard de Kyle oscilla entre elle et Hayato. Le Vulpian haussa les épaules, puis leur tourna le dos pour retourner à son établi.

— Ce sont vos affaires, je ne m'en mêlerai pas ! souffla-t-il avant de se concentrer de nouveau sur sa tâche précédente.

Kyle hésita, mais un sourire se dessina sur ses lèvres et l’or de ses prunelles chatoya telle une flamme incandescente. Pour la énième fois, Lyra admira, malgré elle, ses yeux et un feu involontaire lui monta aux joues.

— C'est d'accord, j'accepte le défi ! clama Kyle.

Lyra soupira, soulagée, mais son futur adversaire la mit toutefois en garde.

— Avant que tu ne partes, je tiens à te prévenir que je ne fais aucune différence entre un homme ou une femme lors d’un combat. Je serai sans pitié.

— Aucun souci. Je m'entraînerai sans relâche pour te faire ravaler ta fierté, renchérit-elle avec un sourire crispé.

— Hâte de voir ça !

— Rendez-vous dans une semaine sur la place des marronniers à dix-neuf heures précises.

Kyle hocha la tête et d'un pas hâtif, Lyra s’empressa de quitter l’atelier. Elle se retourna en cours de chemin pour vérifier que le jeune homme ne la suivait pas, mais il semblait être resté auprès de son ami. Elle traversa ensuite la grande salle encore déserte au pas de course, franchit la porte qu'elle referma d’un geste brusque, et courut en direction de Dabéorn. Elle s'arrêta au bout de quelques minutes pour reprendre son souffle, la main posée contre un tronc d'arbre.

Ses jambes tremblèrent et se dérobèrent sous elle. Ses doigts glissèrent sur l’écorce rugueuse et sous l'émotion, Lyra tomba à genoux. Elle laissa échapper un hoquet de douleur lorsque ses rotules cognèrent le sol dur et caillouteux. Sa respiration saccadée mit plusieurs minutes à retrouver un rythme plus soutenu. Son cœur se serrait sous d’étranges contradictions sentimentales. La peur, la haine, la fascination et l’attirance se bousculaient dans son esprit. Elle finit par se redresser et soupira profondément pour chasser ce poids. Elle reprit sa route avec la ferme intention de s’entraîner et regagner sa dignité.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
495
95
1
6
Cœur de Lune
Lynn, une jeune sorcière, reçoit sa lettre d'admission à Poudlard et malheureusement, elle rejoint la maison Serpentard, que les autres élèves n'apprécient guère. Comment se faire apprécier d'autant plus que certains Serpentards complotent encore pour Lord Voldemort ? Lynn va apprendre bien des choses et rencontrer bien des alliés pour percer ce mystère.
21
24
3
23
Wergelde
Les portes de l'enfer se sont ouvertes et ont déversé sur le monde le Chaos, grouillant de garmes, harpies et démons. La seule et unique chance pour les humains d'y survivre est de se terrer dans les sept dernières villes existantes et protégées par des Divins, remplaçant des véritables Dieux disparus.
Aspen vit à Saint-Pétersbourg, l'une de ces villes protégées, et travaille pour le Wioletta, la dernière mafia russe encore existante. Malmené par ses membres, il n'obtient que des tâches dégradantes et insultes. Alors qu'il devait simplement livrer une valise dans un quartier ravagé par le Chaos, un démon va s'insérer dans sa tête. Il s'appelle Vassily et proclame être un humain datant du monde précédent l'apocalypse. Mensonge ou vérité ? Aspen a encore beaucoup à apprendre pour survivre au Wioletta et à ce monde qui se referme petit à petit sur lui.
5
7
27
112

Vous aimez lire Erika_Rbn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0