2 - UNE ÉTRANGE DÉCOUVERTE (1/2)

5 minutes de lecture

Kyle, auberge de la Vouivre d'Argent, Camélia.

Arrivé à l'auberge, Kyle ouvrit la large porte en bois avec impatience. Pressé de retrouver le moelleux de son matelas, il se dirigea directement vers les escaliers menant à l'étage. L'établissement était peu fréquenté à cette heure-ci et seules les conversations bourdonnantes des quelques habitués installés devant le grand comptoir en chêne troublaient le silence. Un reste d'effluve de ragoût de bœuf flottait dans l'air et provoqua immédiatement les grognements suppliants de l'estomac du jeune chasseur.

« Finalement, je mangerai bien un bout avant d'aller me coucher. » pensa-t-il, l'eau à la bouche.

Attiré par la faim et les quelques mots échangés entre deux personnes, Kyle changea de direction pour les rejoindre. Derrière le comptoir, sa sœur Angélina s'affairait à scruter la propreté des verres pour le service du soir. Face à elle, Kyle reconnut Alaric Montallac, un vétéran bientôt à la retraite et ancien chef d'une guilde de chasseurs. L'homme aux cheveux poivre et sel ainsi qu'à la barbe grisonnante le salua en levant sa chope. Kyle s'approcha de lui et aperçut parmi les piliers de bar assis juste à ses côtés un garçon à la tignasse argentée surmontée de deux grandes oreilles de renard. Il semblait engagé dans une conversation plutôt sérieuse avec Angélina et cette dernière adressa un sourire radieux en remarquant son frère arriver.

— Oh ! Tiens, mais qui voilà ?

Toutes les têtes se retournèrent vers Kyle qui, en quelques instants, se sentit mal à l'aise. Les yeux noisette d'Angélina pétillèrent de malice et elle s'empressa de l'accueillir.

— Alors, comment ça s'est passé ta mission ?

— Pas trop mal...

— Ça tombe bien que tu sois rentré, tu vas pouvoir m'aider. J'espère que tu n'as pas oublié ?

Le jeune homme crut mal entendre et cligna des paupières, intrigué.

— Oublié quoi ?

— Ranger le grenier bien sûr ! Tu avais promis de me filer un coup de main lorsque tu rentrerais.

Kyle resta interdit et silencieux quelques secondes. Tous ses espoirs de tranquillité s'envolèrent en un instant. Il avait effectivement omis ce détail. Décontenancé, il grimaça avant de chercher à s'esquiver.

— Et le vieux, il ne peut pas le faire lui ? C'est son boulot de ranger les dépendances, pas le mien. En plus, je suis crevé, j'ai presque pas dormi...

— Une promesse est une promesse et si on le fait pas aujourd'hui, Papa va encore nous passer un savon, l'informa Angélina, impassible.

Kyle poussa un soupir exaspéré et, se sentant affamé, il vint s'appuyer à son tour au bar.

— Bon, d'accord... mais avant, sers-moi quelque chose à manger et une bière s'il te plaît...

— Toujours à se plaindre ! railla alors le jeune homme-renard assis juste à ses côtés.

Kyle dévisagea d'une mine amère son meilleur ami Hayato, un Vulpian*.

— Moi, me plaindre ? On voit que ce n'est pas toi qui as passé plusieurs jours à assurer la protection d'une lopette !

En disant cela, Kyle glissa légèrement les yeux sur Angélina pour connaître sa réaction. La blonde lui adressa un regard noir avant de lui poser son assiette et son verre d'un coup sec. Le jeune homme avait tapé dans le mille, sa sœur semblait en pincer pour le coursier et n'appréciait pas qu'il le critique. Elle ne fut pas la seule. Hayato agita son oreille d'agacement, tandis que sa longue queue touffue terminée par un pinceau de poils blancs ondulait d'un mouvement saccadé.

— Faut toujours que tu exagères. Enfin bref... J'aurais aimé t'accompagner, mais il fallait que j'aide Alaric pour une enquête, soupira-t-il.

Kyle le regarda, étonné, et attendit avec intérêt que les deux hommes lui révèlent leurs dernières informations tout en dévorant son repas avec appétit. Alaric but une gorgée de son hydromel avant de darder ses yeux d'un saphir profond sur le jeune chasseur. Ses épais sourcils broussailleux se froncèrent et lui donnèrent un air encore plus sévère.

— Le fléau commence à se propager un peu partout. Un village plus au nord s'est vu attaqué par l'un de ses propres habitants.

— Diagnostic ? demanda Kyle en portant sa chope à ses lèvres.

— D'après les témoignages, le même que les spécimens déjà abattus. Apparition de taches noires, forte fièvre, modification de l'humeur, troubles du comportement et une soudaine agressivité qui pousse le sujet atteint à menacer son entourage jusqu'à tuer, expliqua Hayato. Le mal contamine même les humains à présent, mais c'est très aléatoire.

— Comment ça, aléatoire ?

— On sait pas si la maladie se transmet comme un virus normal... poursuivit le Vulpian. Elle apparaît sans raison dans des zones considérées comme saines.

— Si ça continue comme ça, nous ne serons plus assez nombreux pour endiguer ce problème. Je crains le pire... marmonna Alaric en fourrageant dans sa barbe.

Kyle déglutit silencieusement devant ces aveux. Les cas comme celui de la vouivre précédemment vaincue se multipliaient de plus en plus et maintenant, les humains étaient touchés eux aussi. La situation devenait vraiment préoccupante. Même s'il était le meilleur dans son domaine, et malgré ses capacités magiques, il savait au fond de lui qu'il peinerait à contenir une vague épidémique de cette ampleur. Il remarqua les deux prunelles bleu azur d'Hayato fixées sur lui. Le Vulpian semblait inquiet et posa une main sur son épaule.

— Je suis sûr qu'on trouvera une solution. Il doit exister un remède quelque part dans le monde pour soigner cette chose.

Kyle esquissa un léger sourire et hocha la tête, toutefois peu convaincu.

Il avait une immense confiance envers son compagnon. Ensemble, ils formaient un formidable duo. Quelques années auparavant, ils s'étaient rencontrés par hasard alors qu'ils chassaient et Kyle avait fini par nouer une forte amitié avec ce curieux semi-humain. Ils étaient finalement devenus inséparables et Hayato l'avait rejoint pour faire équipe. Âgé de dix-huit ans et très beau garçon, Hayato était quelqu'un de loyal sur qui Kyle pouvait compter malgré son caractère un peu lunatique.

Un raclement de gorge se fit entendre et le jeune homme remarqua Angélina qui le fixait d'un regard insistant.

— Bon, on y va ? Il ne va pas se ranger tout seul ce grenier !

Il la dévisagea en levant les yeux au ciel avant de boire d'une traite ce qui restait de son verre et terminer son assiette. Hayato se contenta de l'encourager avec un sourire pincé.

— Bon ben, à plus tard et amusez-vous bien !

Kyle ne préféra même pas répondre. Il suivit Angélina, résigné, et grimpa les escaliers en chêne en bougonnant.

************************************************************

*Vulpian : Race semi-humaine et semi-animale de type renard.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 10 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
495
95
1
6
Cœur de Lune
Lynn, une jeune sorcière, reçoit sa lettre d'admission à Poudlard et malheureusement, elle rejoint la maison Serpentard, que les autres élèves n'apprécient guère. Comment se faire apprécier d'autant plus que certains Serpentards complotent encore pour Lord Voldemort ? Lynn va apprendre bien des choses et rencontrer bien des alliés pour percer ce mystère.
21
24
3
23
Wergelde
Les portes de l'enfer se sont ouvertes et ont déversé sur le monde le Chaos, grouillant de garmes, harpies et démons. La seule et unique chance pour les humains d'y survivre est de se terrer dans les sept dernières villes existantes et protégées par des Divins, remplaçant des véritables Dieux disparus.
Aspen vit à Saint-Pétersbourg, l'une de ces villes protégées, et travaille pour le Wioletta, la dernière mafia russe encore existante. Malmené par ses membres, il n'obtient que des tâches dégradantes et insultes. Alors qu'il devait simplement livrer une valise dans un quartier ravagé par le Chaos, un démon va s'insérer dans sa tête. Il s'appelle Vassily et proclame être un humain datant du monde précédent l'apocalypse. Mensonge ou vérité ? Aspen a encore beaucoup à apprendre pour survivre au Wioletta et à ce monde qui se referme petit à petit sur lui.
5
7
27
112

Vous aimez lire Erika_Rbn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0