One-Shots

de Image de profil de Ombreux PompeuxOmbreux Pompeux

Apprécié par 16 lecteurs
Image de couverture de One-Shots

5 janvier

Ça recommence. Encore. Comme chaque jour, j’ai fait semblant de ranger mes affaires pendant cinq minutes pour être la dernière à sortir et ne croiser personne. Quand j’ai traversé la cour, j’ai entendu des chuchotements. Des regards posés sur mon sac trop vieux, sur mon visage trop laid, sur mon col roulé « trop ringard ». Des « pétasse », arrivant jusqu’à mes oreilles qui voudraient ne plus entendre.

A part ça, la journée s’est déroulée normalement.

11 janvier

Un groupe de filles est venu aujourd’hui. Mes doigts ont serré la couverture du livre que je lisais. J’avais le vague espoir qu’elles s’intéressaient à ce que bouquinais.

Comment je peux être aussi naïve ? Je ne suis vraiment qu’une cruche.

Elles m’ont pris le livre des mains et l’ont jeté par terre. Ensuite, ça a été comme d’habitude: les coups de pieds, les insultes. Tout le monde a rigolé, mais certains avaient l’air désolés. Ils jouent bien la comédie.

Qui pourrait être désolé pour moi ?

13 janvier

J’écris ces lignes juste avant de partir en cours. Je profite de ces derniers moments de répits avant que l’enfer ne commence. Je ne veux pas y aller. Je me demande si j’ai fait du mal à quelqu’un, et si je le paye aujourd’hui.

Je me répète mes consignes dans ma tête: quand ça arrivera, respire. Surveille bien ton sac. Ferme tes oreilles, encaisse. Retiens tes larmes.

2 février

Je n’ai pas eu le temps d’écrire ces derniers temps. La situation est critique.

Maintenant, je me réfugie dans les toilettes à chaque récréation. Si je peux rendre quelques poignées de minutes de ma vie supportables, alors je le ferais.

Pendant ce temps, je compte les secondes, je réfléchis à ce que serait ma vie si j’étais quelqu’un d’autre. Je voudrais être ailleurs. Je voudrais être écrivaine. Faire rêver les gens, les faire voyager, coucher mes mots sur le papier. Je souris.

3 février

J’ai sûrement un problème. Non, il est certain que c’est moi le problème. Ils ne peuvent pas tous être mauvais. Ils ont forcément raison.

Mais que faire ? Pleurer, comme toutes les semaines ? Disparaître de leurs vies définitivement ?

6 février

J’ai parlé à ma professeure de mon calvaire. Elle m’a regardé de travers, puis m’a dit de faire des efforts. De changer.

Elle a raison.

1 mars

J’ai décidé d’épargner au monde de subir plus longtemps mon existence pathétique. J’ai soufflé trop de « Tout va bien » à mes parents, mon visage ne sent même plus les semelles dures des chaussures et les bouts pointus des talons tellement il s’en ai pris dans la figure. Ça ne durera que quelques secondes. Il me suffira d’ouvrir la fenêtre, et tout ira bien pour la première fois de ma vie.

Ferme tes yeux, respire et laisse toi tomber.

One shot
Tous droits réservés
Contenu sensible
4 chapitres de 2 minutes en moyenne
Commencer la lecture

Commentaires & Discussions

Laisse-toi tomber (One-Shot #1)Chapitre26 messages | 4 mois
La colère (One-Shot #3)Chapitre2 messages | 4 mois
J'arrive (One-Shot #2)Chapitre8 messages | 4 mois
Un esprit hors-normes (One-Shot #3)Chapitre3 messages | 5 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0