Chapitre 17

Une minute de lecture

Sur la route, Élisa sentit son portable vibrer. Pensant qu’il s’agissait d’un appel de François, elle se surprit de découvrir un message vocal de Caroline qui l’invitait à passer dès qu’elle le pouvait, chez elle. Sa voiture était tombée en panne et elle avait besoin d’une personne pour l’aider à faire ses courses pour la semaine. Élisa, gentille, accepta d’aller la chercher en lui répondant aussitôt par SMS. Mais lorsqu’elle arriva chez elle, personne ne répondit. Elle vit même la porte d’entrée de l’appartement entre-ouverte.

Anxieuse, la jeune femme rentra dans l’appartement en appelant sa meilleure amie. Étrange, personne ne répondait.

Elle entendit soudainement des drôles de bruits dans la pièce principale et découvrit avec horreur, sur l’écran, Caroline qui se donnait à fond dans une partie de jambes en l’air avec François. Elle ne voyait pas François puisqu’elle sautillait sur lui, mais elle savait qu’il s’agissait de lui puisque Caroline ne cessait de hurler son prénom à la mort. Élisa en fit tomber son téléphone portable au sol. Jamais, elle n’aurait pu imaginer que tout ceci était une mise en scène, faite par Caroline afin qu’elle en finisse avec François.

À toute vitesse, elle sortit de l’appartement les larmes aux yeux. Elle se mit à courir à en perdre haleine. Des gens qui la croisaient se demandaient ce qu’il se passait quand soudain, elle cria de toutes ses forces :

— Non !!!!!!

À la suite de ce mot, elle perdit connaissance en tombant sur son ventre. Des gens découvrirent du sang qui coulait sur le trottoir. Un inconnu appela les urgences. Élisa venait de perdre son enfant.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Ludovic Kerzic ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0