Chapitre Neuf : De découvertes en découvertes écrit par Florian Pierrel

Une minute de lecture

John m’observa. Suis-je sous le charme ? Oui.

Nous montons dans le bus, nous discutons.

Il m’interrogea sur mes élèves.

« Oui, ils se débrouillent.

—Vous adorez la culture nippone, m’a-t-on dit.

—Exact »

Une de mes étudiantes japonaises avec une de ses amis ricanèrent.

« わたし わ かれら が こい に おち て いる と おもう ! « je crois qu’ils sont amoureux ! »

Arrivé à l’école après vingt minutes de route, John vit les étudiants qui défilèrent et m’accompagnèrent.

« Bienvenue à l’école de Castle Goring.

Les étudiants anglais se levèrent avec un respect monumental.

« Bonjour madame Strechwitch.

—Hello miss Athéna.

—Hello.

—Welcome ! Dirent en cœur les étudiants anglais.

—Continuons la visite, ajouta John.

—Voici les toilettes, euh ça c’est Livia qui dégobille comme à son habitude, ce n’est pas très élégant. »

Les étudiants japonais rirent doucement.

« Chut ! M’exclamais-je.

—Voici la cour, et voici le surveillant monsieur James Walker. »

En fin de journée, tout le monde fut fatigué.

John voulut regarder les étoiles. Il me proposa.

J’acceptais.

Nous étions allongés sur l’herbe sèche.

« Cela fait combien de temps que tu enseignes ?

—Depuis peu, je me suis reconvertie maintes fois, c’est difficile de trouver du travail.

Je rougissais à nouveau.

—Sympathique cette journée ?

—ça va John ; demain l’expérience commence vraiment. »

Ils retournèrent à l’hôtel.

J’allais commencer à annoncer les noms de qui sera avec qui, un élève anglais avec un japonais dans sa famille.

John m’avait laissé une liste.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Anaïs Sieffert ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0