Chapitre 1 - Partie 1

7 minutes de lecture

Liam se réveillait en sursaut, balayant d'un coup de pied les draps alors qu'il se redressait haletant. Couvert de sueur et les muscles tremblant, le jeune homme observait avec incertitude sa chambre de peur d'être plongé de nouveau dans son cauchemar. A son plus grand soulagement sa chambre n'avait pas changé. Son lit était toujours contre la fenêtre, son bureau face à son lui était toujours aussi ordonné mise a part la pile de livre de cours posé sur sa chaise. Son armoire était dans le même état que la veille, tout comme sa table de chevet et son téléphone.


Il savait que c'était idiot de rêver encore de ça, des mois après les derniers jours d'été. Mais cela l'avais marqué plus qu'il ne l'aurait voulut. La douleur était de nouveau là, et l'obscurité l'absorbait dans son étreinte glaciale. Le plus troublant était que dans ses rêves personnes ne le remarquer disparaitre. Il savait que ses amis se soucier de lui, au moins un peu même si les évènements ne leur avait pas laissé le temps. Mais dans son cauchemar ce n'était pas le cas. Liam disparaissait juste, remplaçai par cette autre chose et personne ne remarquait l'imposteur. La chose avec son visage les blessaient et personne ne le voyait. Personne ne remarquait non plus dans la réalité l'imposture qu'il était. Pourtant on n'avait pas besoin de miroir pour voir qui n'était pas le vrais Liam.


Cela lui donné envie de vomir. Il n'était plus qu'une aberration à visage humain, un visage humain qui se forcait à enfilé chaque jour. Liam pouvais voir son regard briller dans son reflet sur sa fenêtre, la ville brillante de lumières artificielles semblant si bien allait avec lui et ses yeux violet surnaturel, non plutôt aussi artificiellement que les lumières des immenses tours d'acier.


Liam se mordit la lèvre en se détournant le regard de son reflet, refusant de voir plus. Sa lèvre se fendit mais aucune goute de sang ne tomba. Une faible lueur violette brillait juste à l'endroit de la blessure qui se réparait alors que le jeune homme enlevait tout les draps sur lui.


Le sommeil disparut, Liam se levait avec hésitation vers son bureau. Ses devoirs étaient fait, sans doutes parfait ou presque comme à chaque fois. Cela était si facile d'avoir de bonne note quand on devenait incapable d'oublier, quand on devenait une immense base de donné. Liam observais dégouté les feuilles, se sentant comme un menteur et un tricheur pour réussir son année scolaire sans le moindre travail. Il l'avait caché aux autres, comme beaucoup d'autres choses sur lui.


Qui dirait à ses amis qu'il doit faire semblant de se trompé dans ses contrôle car il est capable sans effort de se souvenir de tout? Liam n'avais pas la force ou le courage de révélé à ses amis qu'il est encore moins normale qu'eux. Liam avait juste l'impression d'être une machine pourvut d'une âme. Il doutait même d'avoir encore une âme.


C'est d'ailleurs pour ça qu'il a rompu hier avec Merry. Liam avait l'impression que l'amour avait disparut depuis longtemps, depuis qu'ils avaient reçut des pouvoirs et que Rebecca avait décidé que leurs pouvoirs devaient être utilisé pour aider les autres. Peut-être que ses sentiments se sont fanés quand il a perdu la chance d'être fait de chair et de sang, peut-être qui lui était impossible d'aimer une femme qui lui prête plus aucune attention en préférant devenir des héros.


Elle avait raison, ils avaient raisons de vouloir aider, de vouloir faire le bien mais Liam détesté ça. Toujours dans le journal ou le journal téléviser, utilisé ses pouvoirs sans cesses avec la peur d'être démasquer. Espérait qu'une simple capuche et qu'un peu de maquillage cachera son identité. Espéré qu'un immeuble ne s'écroulera pas sur vous encore une fois ou qu'un méchant ne vous arracherait pas le bras. Il n'était pas à sa place et malgré ses plaintes, les rares plaintes qu'il avait osé dire, ses amis ne semblaient que se soucié de leurs vie scolaire et de sauvé Nirvana tout les possibles problèmes.


Sans doute Rebecca voulait empêchait à d'autre enfant de perdre ses parents à cause d'un monstre. Luis voulait rendre justice à toutes les personnes qui voyaient leur vie détruite dans des choses qui les dépassent. Sora ne voulait pas être seul et protéger le monde lui donné une raison de se sentir mieux. Et Merry, la douce Merry qui aimé juste rendre les autres heureux.


Lui faisait juste défaut à leurs photos si parfaite. Et personne ne voulais se rendre compte que les bords de la photo avait brulé. Il suffisait juste de mettre un beau cadre et on ne voyait plus les vilaines taches de cendres.


Au moins il n'avait pas à avoir peur que ses parents le découvrent. Ils étaient là, mais Liam sentait qu'ils auraient préféré ne par avoir d'enfant et maintenant qu'il était assez grand pour vivre seul, sa présence devenait invisibles. Cela ne datait pas d'hier mais à l'époque ses amis étaient avec lui pour l'aider à vivre ça. Maintenant ce n'était plus le cas. Cela lui manquait horriblement.


Liam attrapa son téléphone, voyant qu'il était trop tard pour tenter de se rendormir. Il pourrait juste se balader dans la ville avant que la fac n'ouvre ses portes. Il ne voyait de toute manière pas se qu'il pourrait faire chez lui en attendant. Jouer sur son ordinateur ? Autant le faire à la fac en compagnie d'une foule d'anonyme agréablement animé et une tasse de chocolat chaud et un paquet de biscuit sortie d'un des distributeurs trouver en route.


Aussi rapidement qu'il l'avait décidé, Liam prit une douche rapide avant d'enfilé rapidement un jean et un t-shirt au motif délavé d'une série populaire. Il fourra rapidement mais non sans soins ses livres et cahiers dans son sac et partie sans hésitation. Il ramassa sans un mot l'argent qui avait été déposé sur la table du salon pour lui et quittait la maison sans être vue.


L'air frais agita ses cheveux, la lumière de la rue éclairant ses cheveux blancs. Liam aimé les grandes villes, il aimait cette sensation de paraitre aussi anonyme malgré ses cheveux blancs. Personne ne semblait le remarquait dans les rues en partie vide la nuit et étouffante le jour, personne ne faisait attention à lui à la fac non plus.


Il passait pour quelqu'un de banale et Liam aimait ça. Il passait sa journée comme une personne de normale, et la journée fut aussi banale qu'il le pouvait. Achetait son repas dans un konbini, un simple sandwiche et un désert sucré et avec trop de crème pâtissière, errait au hasard dans les rues avant que sept heure ne sonne dans un des grands gratte-ciels de la ville. Liam se dirigeait alors vers la fac, achetant au distributeur un paquet de biscuits et un chocolat chaud comme promit. La journée commença enfin, comme toutes les autres depuis des moins.


Assit une heure dans la salle de détente devant son ordinateur et jouant à n'importe quel dernier jeu sortie et populaire avec quoi il pourrait jouer avec des inconnues dans la salle sans avoir à se dévoilé. Puis les cours commençaient. Merry venait le saluer avant de partir vers son cours d'économique avec Sora qui l'attendait devant leur salle de cours. Luis courait en retard comme chaque matin vers sa classe d'histoire en esquivant les autres étudiants. Rebecca le saluait de loin avant de partir pour ses cours littéraire en saluant les autres.


Liam disparaissait pour toute la matinée parmi les étudiants, disparaissant derrière un cahier de note jusqu'à la pause de midi. Le groupe se réunissait pour la première fois de la journée pour partager leur repas dans un coins pas trop bondé du campus.


Une sonnerie retentissait et il partait pour une après-midi de travail. C'était la seule chose qui n'avait pas changé et c'est sans aucun doute son moment préféré de la journée. Et toute bonne chose avait une fin.


Des que la cloche sonnait, les cours se finissaient dans un boucan désagréable signifiant qu'il était tant de rentré chez soi. Liam voyait ses amis partir chacun de leurs coté après un rapide geste de la main, pressé de retrouver le confort de leurs maison et de faire leurs devoirs.


Parfois il les enviés pour pouvoir toujours donné l'impression d'être des personnes normales avec la même joie de vivre qu'autrefois. Liam lui rentrait chez lui avec l'envie de partir au plus vite. Sa mère était partie chez une de ses amies, ne laissant qu'un mot pour le prévenir qu'il y avait des restes à finir. Son père se reposait dans son bureau. Par moment Liam avait l'impression qu'il était de trop dans cette famille.


Liam se jetait sans hésitation dans son lit après avoir retrouvait la sécurité de sa chambre. Son sac jetait sur sa chaise de bureau, il se laissait aller dans le confort de ses draps et de ses coussins. Le jeune homme n'avait qu'à lever les yeux pour voir le ciel rosâtre depuis sa fenêtre et tous ses malheurs partaient. Ce n'était que temporaire mais cela était sans aucun doute son occupation favorite. C'est ce qu'il faisait en partant de chez lui, et c'est ce qu'il faisait une fois à l'abri dans sa chambre. Observait la ville, observait le ciel était relaxant.


Calme et détendu, Liam se laissait aller au sommeille pour une courte sieste avant le repas du soir. Le repas du soir était simple suite à cela. Réchauffer le repas au micro-onde, manger en faisant ses devoirs puis regarder des vidéos sur son ordinateur portable ou à rechercher des sujets aléatoirement sur wikipédia. Une soirée parfaite à ses yeux jusqu'au moment de se coucher.


Liam regardait avec hésitation son téléphone sonner. La musique était agréable même si elle avait était fournie avec le téléphone mais Liam connaissait sa signification. Rebecca l'appelais pour jouer aux héros et se mettre en danger. Et comme à chaque fois il hésitait à partir, jouait à un personnage qu'il détester en risquant de blesser pour des inconnues qui lui cracheront dessus le lendemain dans leurs magasines en quête de drame.


Mais comme à chaque fois il ne pouvait pas laisser ses amis seuls alors qu'ils avaient besoin de lui.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Allen-Kune ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0