mon cancer(2)

de Image de profil de léonie.grnléonie.grn

Avec le soutien de  Atlanto Nat 
Apprécié par 1 lecteur
Image de couverture de mon cancer(2)

2 la période difficile

Quand je compris ce qui m'arrivait j’étais ... Je ne sais même pas comment le dire tellement que c'était fort. Beaucoup d’émotions se mélangeaient en moi, la peur de mourir, la tristesse d’apprendre ça, la colère : pourquoi tout ça m’arrive t-il à moi .Mes parents mon dit une phrase que jamais je n'oublierais. ..Ils m'ont dit :''on t'aime et ça ne l'oublie jamais quoi qu'il arrive ...''je devais dormir à l'hôpital mais mes parents n'avait pas le droit et ne pouvaient pas alors ils sont resté le plus tard possible et m'ont laissé le téléphone de papa quand ils sont partis .

Le lendemain matin, à la première heure ils sont venus me chercher pour me ramener à la maison. J’étais traumatisé de me faire à l’idée que j’allais ....mourir, je ne parlais pas ne mangeais presque pas, enfin bref je n’étais vraiment pas bien. Mes parents avaient pris leur journée et m'avaient demandé: ‘ou veux tu aller ?

''Et je leurs avait répondu qu’on n’avait pas besoin de la voiture pour y aller car je voulais juste aller à mon endroit préféré c'était dans notre petit village aux éboulis (c'est un endroit très nature avec une rivière où l’on entend le bruit de l’eau qui coule, le sifflement des arbres avec le vent, les feuilles multicolores, les oiseaux dans leurs nid avec leurs petits, les vaches qui meulent au loin, l’herbe qui frisonne.

Cette sensation d’être seul au monde...)ils n'étaient pas surpris que ce soit un endroit simple comme ça car ils savaient que quand je n'allais pas bien j’allais la bas pour me ressourcer et tout oublier, alors on y est allé et on a discuté de tout et de rien, on a rigolé mais aussi pleuré...Et puis, au bout d'un moment il fallait rentrer alors je leurs ais dit d'avancer et que je les rejoindrais après. Quesque je voulais faire ?

Rien juste vivre pleinement ces derniers moments parce que je me suis rendu compte que dans la vie on ne profite pas des choses les plus simples alors que pourtant ce sont les meilleures .Une fois rentrer à la maison, on n'a mangé des pates à la carbonara, mon plat préféré et puis on a joué au Monopoly, j’étais HEUREUSE. Et je voyais que ça rendait mes parents heureux de me voir heureuse. Le soir ils m'ont demandé si je voulais qu’ils prennent un autre jour pour moi ?

Et je leurs ai répondu que je voulais essayer de faire comme si je n'avais rien même si ça allait être compliqué me sachant mourante et ne voulant rien dire car je refusait la pitié des autres. Je leurs ai dit aussi que je voulais aller au collège dès le lendemain malgré leurs réticences que je comprenais parfaitement afin de me protéger....

Ils m'ont dit qu’ils étaient d'accord mais que je n'étais pas obligé. .. Mais c'était mon choix. Je suis retourné au collège. .. Et le TOUT LE MONDE est venu me voir pour me demander ce que j'avais. Au début j'arrivais à mentir sans rougir ni raconter de bourde mais il y a une personne qui est venu me voir elle avait une grande importance pour moi ... C'était Mathis.

A ce moment là j’étais perdue et la il ouvre la bouche et me dis : « Salut, à ce qui parais tu t'es évanouis lundi soir ? »Et la je lui réponds : « oui » .Mais évidemment il me posa la question qui ne fallait pas poser ...: « et du coup t'as quoi ? »Et la je me mis à pleurer et lui dit la vérité: « Je vais mourir Mathis... »Après cette phrase je couru dans les toilettes car c'est le seul endroit où je pouvais être seule .La journée passa et je ressentis que Mathis avait changé... Il était.... triste mais aussi inquiet car il ne savait pas pourquoi je lui avais dit ça...

Tous droits réservés
1 chapitre de 3 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

Commentaires & Discussions

2 la période difficileChapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0