Champagne (Writober jour 04)

2 minutes de lecture

- Alors comme ça, Madame Champagne est de la soirée ?

- Bonsoir... Mademoiselle ?

- Tequila.

- Ah... Bien. Enchantée. Vous disiez ?

- Je disais que la reine du bal nous faisait l'immense honneur de sa présence...

- Oh, oui, merci. Oh vous savez, je me présente en toute simplicité, sans embage ni fioriture ! Je n'en ai nullement besoin.

- Oui, c'est vrai... parce que je fais tout le boulot pour vous...

- Comment ?

- Non, je disais que comme j'ouvre les festivités à chaque fois, je vous mâche un peu le travail...

- Mais je ne vous permets pas !

- Oh eh... pas à moi, hein... Il viennent vers moi en premier !

- Ah, le prestige !

- Écoute-moi bien. Toi, tu entres en scène pour l'image, pour combler leur envie de prout prout avec tes bulles qui ne font que les engourdir. Moi, je les fais voyager, je les saisis, je les fais vibrer, je les enflamme !

- Comme une bonne bouteille premier prix ! Ils ont été gentils, tu n'es tout de même pas en plastique !

- Elle se prend pour qui, la bouchée du goulot ?

- Moi, je pétille ! C'est plus classe !

- Tu te trémousses.

- Je chante une douce mélopée.

- Ils ne peuvent plus t'écouter, à ce stade.

- Je fais une mousse immaculée.

- Et moi, j'aime le sel.

- On me réserve la verrerie la plus luxueuse.

- Comme toutes les poules de luxe !

- Mieux une poule de luxe qu'une tapin toute rouge qui ne connaît que les shots !

- Oh, mais c'est qu'elle a du vocabulaire, la précieuse !

- Et encore, t'as rien vu ! Tu crois m'impresionner avec tes airs de pouliche dure à cuire, mais j'en ai vues, des comme toi, j'aime autant te le dire ! Et c'est pas vous qui leur laissez les meilleurs souvenirs !

- Ah ça... t'en sais rien...

- Oh mais... mais... Moi, au moins, j'ai un nom !

- Mais dès le lendemain, ils s'en souviennent plus de ton château, arrête de rêver !

- Mais mon ouverture est toujours très attendue, et admirée, je te ferai dire !

- Comme le numéro d'une strip teaseuse, ouais...

- Moi, j'ai un charme désuet et intemporel !

- Ah, c'est sûr que pour ça, je peux pas t'égaler tellement t'es vioque !

- Mais comment ?!

- Ah oui, je vous demande pardon... Mamie...

- Oh mais !

- Mais quoi ? Allez, détends-toi, vas. Je pensais qu'on pouvait peut-être collaborer ensemble. Un petit verre ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Taylor Hide ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0