Souvenirs 

Moins d'une minute de lecture

Papillon qui fuit hors de portée

Balayé par les regrets,

Souvenirs

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
J-T150901

- Tout le monde en rang ! crie la maîtresse.
Elle tape dans ses mains pour nous calmer mais on est trop contents de faire une sortie. Sauf Claire qui pense qu’on aura une évaluation surprise sur la visite.
Moi je m’en fiche. J’aime bien les tableaux. C’est joli. Y’a plein de couleurs et parfois on peut voir des gens. Une fois, j’ai même vu une dame toute nue ! Maman m’a expliqué qu’on appelait ça "un Nu". Je vois pas pourquoi puisque c’était une dame et non un monsieur.
Claire attrape ma main et secoue nos bras liés.
- Si tu me lâches la main, je jette ta chaussure sur le toit.
Je souris. J’suis grave amoureux de Claire. Elle est jolie avec ses petites couettes et ses robes bizarres. Je crois qu’elle à un problème avec les chaussures parce que les jeter sur le toit c’est sa menace préférée.
Quand on s’est rencontré, Maxime m’avait fait tomber et elle m’avait vengé en jetant la chaussure de Maxime sur le toit. Depuis on est marié elle et moi.
La maîtresse nous dit de rester sage et silencieux alors qu’on s’arrête dans la file du musée de notre petit village. On passe devant tout le monde et Claire tire la langue à un bébé dans une poussette. Tout le monde rigole. Sauf la maman du bébé qui nous fait les gros yeux.
J’aime pas les gens qui font les gros yeux. Ma maman le fait quand je casse des trucs par terre. Je fais pas exprès mais ma maman est très en colère. Elle m’a dit que pour la visite, je ne devais toucher à rien sinon ça pouvait tomber et casser. Et je finirais au coin !
On entre et la Maîtresse nous dit de rester bien accroché à notre voisin alors je lâche pas Claire. En plus, j’ai pas envie de repartir qu’avec une seule chaussure.
Le musée a que trois salles mais on est tous trop contents. C’est la première fois qu’on peut faire une visite comme ça. D’habitude, on va visiter une ferme mais on la connaît par cœur à force. Le directeur est trop gentil de nous avoir envoyé ici. C’est trop beau.
Claire me tire pour qu’on aille à droite. Je veux aller à gauche mais je la laisse guider. C’est une fille et maman dit que si je veux qu’une fille soit gentille avec moi, faut que je la laisse faire ce qu’elle veut.
Je m’arrête quand je vois une statue d’une jolie fille. Elle est toute blanche et elle s’est enroulée dans un drap. On dirait un rouleau de printemps.
- Plus tard, j’serais comme elle ! dit Claire en la montrant du doigt.
- Tu seras la plus belle, je réponds.
- J’suis déjà la plus belle ! s’énerve t-elle.
Je sais qu’elle est énervée parce qu’elle retrousse son petit nez recouvert de taches oranges. Je lui fais un petit bisou sur la joue.
- Tu as raison. T’es déjà la plus belle.
Elle se calme et me broie la main quand elle me tire vers un tableau.
- C’est une "nature morte", je dis à Claire.
- Pourquoi ?
- J’sais pas. C’est marqué là.
Je lui montre la petite plaque argentée. Elle se penche pour essayer de lire. Normalement, elle a des lunettes rouges. Mais elle aime pas le rouge. Alors elle met pas ses lunettes. Du coup, elle voit rien.
- J’vois pas, grimace t-elle.
Je la tire vers la deuxième salle avant qu’elle recommence à tordre son nez. On croise la maîtresse sur notre chemin.
- Claire, Matéo, comment ça va ? Vous vous amusez ?
- C'est trop beau ! s'exclame Claire.
- Tant mieux. Vous perdez pas, surtout !
- Non ! on répond en chœur.
Je tire Claire et on entre dans une salle avec une armure de chevalier dans une vitrine.
- Wow ! Moi, j’aurais ça, plus tard ! dis-je en lâchant Claire et en posant mes mains sur les vitres.
- Hahaha bien sûr, petit bonhomme. Plus tard, tu peux être tout ce que tu veux et avoir tout ce que tu veux.
Je me tourne vers une dame avec son prénom sur une étiquette. C’est un fruit. Je baisse les yeux, intimidé.
- Comment tu t'appelles ?
- Matéo.
- Et bien Matéo, si tu veux, tu pourras travailler dans un musée plus tard et tu verras des tas de belles choses. Si tu travailles dur à l’école, tu pourras tout faire une fois grand.
Je me tortille, gêné. Puis, je remarque que Claire est plus là. Je dépasse la dame sans rien dire et commence à chercher Claire. Je l'appelle plusieurs fois mais je ne la trouve pas. Alors je me mets à pleurer. C’est la maîtresse qui me relève alors que je suis par terre dans une salle.
- Voyons, Matéo, pourquoi tu pleures ?
- J’ai perdu Claire !
11
6
13
10
Maze-Runners
Voilà ce que j’aimerai lui dire, à cette personne qui m‘a menti.

Pour plus de détails, lisez : Huit mois ( en cour d’écriture )
0
0
0
1
Lulu la tortue
Ceci est une fan fiction sur le thème d'Harry Potter que j'ai commencé à écrire il y a longtemps. Elle n'ai pas terminé, mais si jamais vos avis sont positifs, pourquoi pas.

Soyez indulgent, je l'ai commencé il y a de nombreuses années.
0
0
0
7

Vous aimez lire Lëowenn ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0