3.4

4 minutes de lecture

>>> 20/02/2551 01h35 <<<


De retour – encore une fois – dans le conteneur aménagé qui lui servait de chambre, Ash passa les heures qui suivirent la découverte de son ancien comlink à jouer machinalement avec celui-ci, allongée sur son lit.

Un tas de choses lui trottait dans la tête. Elle repensait à sa précédente vie, se demandant notamment comment avaient pu se dérouler ses derniers instants, ce qu’elle avait vécu avant de mourir, enfin ce genre de trucs.

Elle ne fut tirée de ses pensées que par la sonnerie personnalisée qui résonnait dans son esprit.

— Tu dors pas ? demanda Keren lorsque la spectre se connecta.

— Non… soupira celle-ci avec lassitude.

— J’en étais sûr. Bon, écoute, poursuivit-il sur un ton grave. J’ai fait quelques recherches sur les ID des comlinks que t’as retrouvés chez Winsman.

— Alors ?

— Ils appartenaient tous à des filles, sans famille et sans proches connus. Deux n’ont pas été signalées disparues, mais ne donnent plus signe de vie depuis plusieurs mois. Quant aux autres…

Keren marqua une pause.

— Dis-moi, voulut savoir Ash en craignant le pire.

— Leurs corps ont pour la plupart été retrouvés dans les environs de Yankton City, abattue d’une balle dans la tête. Tous présentaient des traces de sévices sexuels. Aucune n’avait d’assurance résurrection.

— Merde…

Ash ne put s’empêcher de jeter un regard aux comlinks posé sur la table à côté de son lit. Elle en avait la nausée.

— Alors quoi ? Winsman était en fait un putain de prédateur sexuel et on est simplement tombé dans ses filets ?

— On dirait bien, répondit tristement Keren. J’imagine que son job lui permettait de contrôler les allées et venues dans Whiteopia. Il avait moyen de repérer les filles qui avaient le bon profil et de les mettre à l’écart pour des “vérifications complémentaires”…

— OK, ça explique pourquoi j’ai plus donné de signes de vie après être entré dans la station-bulle, admit la Spectre après un court moment de réflexion, mais pas pourquoi il est mort, ni comment on s’est retrouvés en montagne…

— Ni pourquoi quelqu’un a fait croire aux enquêteurs que vous étiez en couple, reconnu Keren. Sans compter que ton autopsie n’a révélé aucun signe de maltraitance, de blessures ou de rapport sexuel récent sur ton corps, contrairement aux autres filles.

— Ah, tu vois ! triompha la spectre. Je peux pas m’être fait avoir comme ça, il y a forcément autre chose. En plus, je suis resté plus longtemps que lui en montagne. Y a aucune raison qu’il soit revenu là-bas de lui-même pour y crever…

Elle s’arrêta, songeuse, comme si elle venait de penser à quelque chose, puis ajouta sans trop y croire :

— Enfin, sauf si ça avait été un nécrophile, ce qui expliquerait la position dans laquelle on nous a retrouvés, mais là ça devient franchement sordide…

— Tu te trompes, reprit Keren après un moment.

— Quoi, tu ne trouves pas ça glauque ? s’étonna la spectre en levant un sourcil.

— Non mais si, mais je parle pas de ça… tenta d’expliquer son ami. Tu dis qu’il est mort après toi, pourtant, je viens de reparcourir ton rapport d’autopsie et c’est bien indiqué que tu t’es éteinte le même jour que lui, à peu près à la même heure.

— Sérieux ?

— Oui. Le rapport est très clair sur ce point… affirma le hacker.

Puis il comprit et ajouta d’un air dépité :

— Tu l’as lu en diagonale, c’est ça ?

— Mais c’est super chiant à lire ! se défendit la jeune femme. En plus j’y bite que dalle avec leur jargon à la con… En tout cas, Stur m’a bien confirmé que j’étais là depuis plus longtemps que Winsman et c’est lui qui a trouvé les corps…

— Alors ça voudrait dire que le rapport d’autopsie a été falsifié. Remarque, ça expliquerait pourquoi la légiste a ordonné l’incinération des corps si rapidement. Ça me semblait bizarre aussi.

— Tu penses qu’elle voulait éviter une contre-expertise ? demanda Ash.

— J’en ai bien l’impression. Reste à savoir ce que cachait réellement l’autopsie.

Tous deux demeurèrent silencieux, essayant de comprendre chacun de leur côté les implications de cette découverte. Fatiguée de se prendre le chou, ce fut Ash qui formula la première une hypothèse – la première qui lui passa par la tête à vrai dire.

— Et si, à l’origine, Winsman voulait me mettre sur la piste du vrai prédateur, que cet enfoiré l’avait appris et nous avait éliminés l’un après l’autre avant de maquiller le tout et faire chanter tout le monde ?

— Pourquoi les comlinks seraient chez Winsman dans ce cas ? objecta Keren.

— Humf… Pour brouiller les pistes et lui faire porter le chapeau ? suggéra la spectre après un instant de réflexion. Bon, OK, j’avoue, ça devient tordu… Rah, j’en sais rien, moi, ça me saoule !

— Lancer des hypothèses dans le vide ne nous mènera à rien, trancha le hacker. Le mieux, c’est encore d’attendre demain matin pour rendre visite à notre légiste… en espérant qu’elle en sache plus que ta voisine.

— Mouais, approuva Ash à contrecœur. T’as sûrement raison…

Après s’être déconnectée, Ash se leva pour aller prendre une douche, histoire de se changer les idées. La jeune femme en sortit vêtue d’une simple serviette. Comme elle n’avait pas sommeil, elle se posa devant la fenêtre.

Le parking était presque vide. Stur n’était pas revenu.

La spectre l’imagina encore à sa recherche, à quadriller la ville le front en sueur, anticipant la colère de son patron lorsqu’il devrait faire son rapport. Elle avait presque pitié de lui.

Du coup, pris d’une soudaine impulsion, elle lui envoya un message pour – en substance – s’excuser et le prévenir qu’elle était au motel. Oh, et lui demander s’il voulait passer la voir, s’il dormait pas.

“Non, ça ira.” fut cependant la réponse laconique qu’elle reçut en retour. Du coup elle alla se coucher, seule et un peu déçue.

Annotations

Recommandations

Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
93
307
236
25
Kost .
Entre complots et coups bas, vous pourrez suivre la famille Devràn et la cité nation dans
une lutte quotidienne pour un lendemain.

[Résumé à venir ]

[ Club Valentine ]
136
199
1351
225
Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
31
89
557
58

Vous aimez lire Daegann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0