2.3 (1/2)

3 minutes de lecture

La détonation résonna dans toute la montagne.

Pensant qu’elle avait poursuivi sa descente, l’inconnu était passé devant Ash sans s’arrêter, ne la remarquant qu’au dernier moment. Celle-ci avait donc profité du moment de flottement qui suivit pour presser la détente.

Seulement, contre toute attente, l’homme parvint à éviter le tir en se jetant sur le côté – désactivant au passage les attaches magnétiques de ses skis, qui partirent tout droit.

Il roula, dégaina, puis riposta avec son arme tout en continuant de dévaler la pente au milieu d’une plaque de neige – ce qui dénotait aussi bien un sang-froid remarquable qu’un entraînement de haut niveau, certainement combiné à des implants de même calibre.

À son tour, la spectre fit un bond pour esquiver les tirs – qui s’écrasèrent sur la roche derrière elle, déclenchant du même coup une micro avalanche au-dessus de sa tête.

Un bloc de neige glacé lui tomba alors dessus, la déséquilibra et lui fit surtout lâcher son Kruger, qui glissa sur plusieurs mètres.

Elle se remit cependant sur pied sans perdre de temps, puis fonça sur l’inconnu qui avait dû se protéger et s’aplatir pour ne pas être emporté par la poudreuse.

Au moment où il se redressait, levant à nouveau le canon de son arme, Ash se jeta sur lui. Tous deux roulèrent dans la neige, essayant tant bien que mal de prendre le dessus l’un sur l’autre. Et à ce petit jeu, Ash était vraiment douée.

Dans le feu de l’action, elle parvint à désarmer l’homme et à retourner son flingue contre lui, faisant feu à deux reprises à bout portant.

Seulement, il s’avéra qu’il s’agissait d’un neutraliseur et que cela n’était pas suffisant pour mettre le type hors service…

Groggy – mais clairement pas assez, du coup –, le gars se débrouilla pour maîtriser Ash et lui faire lâcher l’arme d’un coup bien senti au poignet.

— Rah ! Fais chier !!! ragea la spectre dans le feu de l’action avant de se retrouver sur le dos.

Durant l’altercation – et la confusion – qui suivit, Ash réussit tout de même à arracher le respirateur de son adversaire. Elle découvrit alors le visage de ce dernier et écarquilla les yeux en le reconnaissant : c’était Norton Stur, le type chargé d’enquêter sur sa mort.

Au même moment, l’inspecteur lui envoyait un puissant crochet du droit qui la mit KO pour le compte.

Ash se réveilla quelques instants plus tard, en grognant, la mâchoire douloureuse. L’enquêteur était assis dans la neige à côté d’elle. Il avait remis son respirateur et avait récupéré son neutraliseur – qui avait retrouvé sa place dans son holster – ainsi que le Kruger.

— Merde, c’est vous… constata-t-elle en se redressant lentement.

— Faut croire, lâcha-t-il, laconique, en lui tendant son pistolet lourd par le canon.

— Et vous encaissez souvent les tirs de neutra sans broncher ? demanda-t-elle en récupérant prudemment son arme.

— Pour ça, il suffit d’avoir les bons implants… et un filet de protection dans la combinaison, expliqua Stur comme s’il parlait avec la spectre de professionnel à professionnelle. On est jamais trop prudent…

Ash regarda l’inspecteur d’un œil circonspect. Il n’avait pas cherché à la tuer, lui avait rendu son flingue et donnait même l’impression de vouloir détendre l’atmosphère, comme pour lui montrer qu’il n’était pas son ennemi.

— Et vous, reprit Stur, ça vous arrive souvent de tirer sur ceux qui ont le malheur de vous suivre ?

— J’agis à l’instinct, se justifia la spectre, toujours sur la défensive. Et dans le doute, je préfère tirer la première…

Elle marqua une courte pause, puis demanda :

— Mais pourquoi vous me suiviez au juste ?

— Ordre du chef, soupira Stur en se levant. J’imagine qu’il doit se dire que vous ne le tiendrez pas au courant si vous trouvez quelque chose…

— Mmh, il a pas tort…

L’homme tendit une main amicale pour aider Ash à se remettre sur pied.

Celle-ci l’observa un instant puis accepta finalement de s’en saisir. Au bout du compte, Stur ne semblait faire que son boulot.

— Bon, j’allais à l’endroit où les corps ont été retrouvés… déclara la spectre en se frottant les fesses pour faire tomber la neige accrochée à son pantalon. Vous m’accompagnez ?

— Seulement si vous me tirez plus dessus… s’amusa-t-il.

— Je vais essayer, promit-elle en affichant un sourire mutin. Mais de toute façon, vu que vous allez continuer à me suivre et que je risque de me paumer, autant y aller ensemble…

— Ça me va, accepta Stur en souriant à son tour. Et à vrai dire, j’aime autant. Je n’ai jamais apprécié les filatures. Par contre, c’est de l’autre côté du mont Nebra… Il va falloir descendre et remonter.

Annotations

Recommandations

Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
93
307
236
25
Kost .
Entre complots et coups bas, vous pourrez suivre la famille Devràn et la cité nation dans
une lutte quotidienne pour un lendemain.

[Résumé à venir ]

[ Club Valentine ]
136
199
1351
225
Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
31
89
557
58

Vous aimez lire Daegann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0