2.1 (2/2)

4 minutes de lecture

L’endroit n’avait rien à voir avec Yankton City. Déjà parce que grâce aux bulles recouvrant les différentes zones de la station on y trouvait un écosystème verdoyant – et pas besoin de porter un respirateur pour y circuler –, mais aussi parce que le tout était composé de bâtiments ultras modernes, bien entretenus et disposant pour la plupart de larges baies vitrées. Sans compter que, contrairement à la jungle urbaine oppressante de la cité voisine, l’enclave corpo donnait bizarrement l’impression d’avoir une dimension humaine.

La spectre quitta ainsi la bulle de Whiteopia Village pour entrer dans l’Innovation plaza, le quartier des tours et des bureaux corporatistes. Elle se gara sous le siège local de NexWave Management, une grande tour blanche qui abritait également le QG de la sécurité.

Évidemment, Ash attira de nombreux regards lorsqu’elle se présenta à l’accueil. Plus encore quand le chef de la sécurité en personne vint la chercher pour la conduire jusque dans le bureau de Jameer Henk, l’administrateur de Whiteopia.

La spectre ne s’attendait pas à un tel accueil, mais au moins, ça voulait dire qu’on la prenait au sérieux et c’était important pour elle.

Henk se leva pour la saluer, puis l’invita à s’installer – ce qu’elle fit nonchalamment, hésitant d’ailleurs à poser ses pieds sur l’énorme bureau blanc de l’administrateur avant de se raviser. Elle avait encore besoin de réponse…

Le chef de la sécurité, lui, s’assit sur le siège voisin, l’air grave.

— Bien. Je n’ai pas beaucoup de temps à vous consacrer, alors jouons franc-jeu, commença Henk. J’imagine que si vous êtes là, c’est que les résultats de notre enquête ne plaisent pas à l’EPC.

— Euh, ouais…

Si NexWave était convaincu que l’Eridania Police Corporation l’avait mandaté pour enquêter, Ash n’allait pas les contredire.

— Je peux comprendre que la disparition d’un de leur témoin protégé en dehors de leur juridiction puisse agacer vos employeurs, mais je n’ai pas besoin qu’une spectre vienne fourrer son nez partout dans ma station. C’est mauvais pour le business…

L’administrateur marqua une pause, puis reprit en soupirant :

— Donc… mon chef de la sécurité va vous donner un accès complet au dossier et mettre nos ressources à votre disposition. En échange, je vous demande d’opérer dans la plus grande discrétion. Nous sommes d’accord ?

— Ça marche, ouais.

— Bien. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser…

L’homme se désintéressa immédiatement de la spectre – ce qui l’agaça fortement – et ouvrit une fenêtre de réalité augmentée que lui seul pouvait voir, comme pour être sûr que le message était bien passé.

Eldridge se leva et fit signe à Ash de l’accompagner.

Tout en arpentant les couloirs aseptisés de la tour, il envoya à la spectre une copie du rapport d’enquête – qu’elle survola distraitement en RA – tout en la conduisant dans un autre bureau. Celui-ci était occupé par un homme plutôt bien bâti, portant des cyberoptiques noires et habillé sobrement.

— Je vous présente Norton Stur c’est l’inspecteur qui a enquêté sur la disparition de mademoiselle Shinner. Norton, c’est la…

— La spectre, ouais, je sais, je sais… devina l’homme avant de se tourner vers Ash sans montrer le moindre enthousiasme. Qu’est-ce que vous voulez savoir ?

— Je sais pas, racontez-moi votre enquête ?

Elle n’avait pas trouvé mieux. La vérité c’est qu’Ash était en impro. Les investigations, c’était pas son truc. Elle, elle était plutôt du genre à foncer tête la première dans les emmerdes.

— Tout est dans mon rapport, répondit l’inspecteur d’un air blasé. Je crois qu’on vous y a donné accès, non ?

— Ça me gave de tout lire, répliqua la spectre. Faites-moi un résumé…

Stur soupira. Il semblait ravi qu’une indépendante vienne fourrer le nez dans son travail… Ce qui se comprenait, mais ne le rendait pas plus sympathique pour autant.

— Pour faire simple, résuma-t-il, Winsman et Shinner ont disparu, j’ai activé une balise sur le comlink de Winsman et…

— Une balise ? le reprit Ash.

— Procédure standard pour les portés disparus, précisa le chef de la sécurité. Avec l’accord d’un juge, une alerte est envoyée sur le comlink de la personne recherchée et, s’il est toujours connecté à l’infosphère, celui-ci nous transmettant automatiquement la localisation de l’appareil.

— Mmh… OK. Et donc ?

— Et donc le comlink de Shinner était HS, mais celui de Winsman a répondu. On les a retrouvés sur la face sud du mont Nebra, abrégea l’inspecteur. Puis la légiste de la clinique Biomeda a confirmé la thèse de l’accident.

— Et ça vous a pas semblé louche de les trouver là-haut ?

— J’ai interrogé pas mal de monde, expliqua Stur. Winsman était connu pour faire des virées hors piste et la voisine de Shinner nous a confirmé qu’ils entretenaient une liaison depuis plusieurs semaines. C’est malheureux, mais y a rien de bizarre.

Ash savait que ce n’était pas possible. Elle venait d’arriver lorsqu’elle avait disparu, elle ne pouvait pas avoir eu une relation avec l’agent de sécurité durant “plusieurs semaines”.

— Au contraire, poursuivit Stur d’une voix traînante, tout va dans ce sens. Au cours de l’enquête, j’ai par exemple appris que…

L’inspecteur commenta le récit de son investigation en y apportant plus de précision. Ash continuait d’écouter, mais tous ces détails lui prenaient la tête. Elle n’était pas concentrée. En même temps, tout semblait cohérent. Pourtant, elle savait que c’était faux, donc que c’était du bullshit, donc ça la gavait.

— Bon, le coupa-t-elle finalement. Vous auriez pas trouvé un reçu à côté des corps, par hasard ?

Stur haussa un sourcil dubitatif, probablement surprit par la demande, et lança un regard interrogatif à son supérieur avant de répondre prudemment.

— Mmh, non… Pourquoi cette question ?

— Vous avez enquêté sur Low ? demanda-t-elle pour gagner du temps.

— Low ? répéta Stur en fronçant encore un peu plus les sourcils.

Au vu de sa réaction, il n’avait jamais entendu parler du comptable. Ça, Ash en était certaine.

Elle répondit de façon évasive, puis se leva pour mettre fin à l’entrevue, persuadée qu’elle n’en apprendrait pas plus ici. Elle savait qu’ils étaient passés à côté du principal et ça lui suffisait.

Bref, Eldridge lui demanda de le tenir informé du résultat de ses investigations et quelques minutes plus tard, elle retrouvait son Aurora. Lorsqu’elle quitta la tour de NexWave Management, elle avait la désagréable impression de ne pas être beaucoup plus avancée.

Annotations

Recommandations

Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
93
307
236
25
Kost .
Entre complots et coups bas, vous pourrez suivre la famille Devràn et la cité nation dans
une lutte quotidienne pour un lendemain.

[Résumé à venir ]

[ Club Valentine ]
136
199
1351
225
Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
31
89
557
58

Vous aimez lire Daegann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0