Aspiré

Moins d'une minute de lecture

Sous les pierres tranchantes, eaux torrentielles,
Je me cache, me terre, inondé sous ce ciel
Noir, qui me désarticule et fait éclater
Les souhaits de salut qui se sont approchés.
Sous la roche, m'entoure attentif et vivace
L'Ecran de fumée que jamais les mains ne chassent.

Il arrive aux pierres et déverse ses larmes
Dans un cri réducteur, que les anges perçoivent
Affublé par la peur, le pantin prend les armes
La pointe vers son œil, que le coup sec aggrave.

Abandonné. Désabusé. Affamé. Mort.
Les violons des pleurs partagent leurs accords.
Affaibli. Abasourdi. Il crie à l'Aurore.
Pour que l'Encagoulée ne s'en délecte encore.

Annotations

Recommandations

Crapaudvenimeux
Petite histoire.
4
3
0
1
Défi
Lalex Andrea
Voici ma réponse au défi. Le thème m'a immédiatement inspiré. J'y réponds avec de la science-fiction, prenant le risque que la "littérature de genre" puisse moins correspondre aux attentes. Mais, après tout, c'est ce que j'aime vraiment écrire : laissez-vous porter par l'espace, les étoiles, les horizons lointains et inexplorés...

Je vous invite à bord d'une station spatiale en construction, au-delà de Neptune.
Ce texte est une nouvelle.


C'est l'histoire de la plus grandiose œuvre technologique jamais construite par l'homme.
Alors que le dernier tiers des travaux va bientôt commencer, qu'est-ce qui pourrait bien freiner la magnificence de ce projet ? Il s'appelle provisoirement "Edgeworth", car la ceinture d'astéroïdes située après Neptune s'appelle Edgeworth-Kuiper. Comment cette mégastation va-t-elle être baptisée, suite au concours lancé à l'échelle du système solaire ? Son directeur aimerait bien le savoir pour préparer son discours en vue des festivités de la dernière tranche de construction. Pour le moment, il doit faire face à quelques petites contrariétés...
5
11
33
12
Jérémie Normand
— Non merci, j’ai dit.

T’as eu ce regard interrogateur et j’ai cherché à me justifier.

— Je fume rarement.

Ton regard a changé pour esquisser un léger sourire.

— Ce n’est pas un moment assez rare pour toi ?
9
11
8
4

Vous aimez lire Alexandre Walther ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0