Petits rappels sur Les résistants

3 minutes de lecture

Attention, ne lisez pas ce glossaire si vous n’avez pas lu Les résistants.




Non, sérieusement, nous allons divulguer des points essentiels de l’intrigue du tome précédent. Ses twists, ses rebondissements et sa situation finale… Si vous n’avez pas encore lu Les résistants, allez le lire et revenez.




Glossaire des personnages :

Leuthar : ancien leader de l’Ordre. Mort en affrontant l’Once et quatre de ses alliés. Sa disparition entraîne la chute de l’Ordre : infiltrée par des espions fédéraux, fragilisée par la mort de leur leader et de ses plus hauts dirigeants, affaiblie par la perte de fort Lievinsk, l’organisation frôle de peu l’anéantissement.

Amalia : Amalia (ou Alix) Elfric, de son nom officiel, travaille comme magistre au sein du gouvernement fédéral. Elle agit également sous l’identité secrète de l’Once, un criminel recherché qui applique sa propre justice et lutte activement contre l’Ordre.

Fillip : ancien lieutenant de Leuthar, il survit miraculeusement à la chute de son leader et reprend alors les rênes de l’organisation. Il est le nouvel architecte de l’Ordre dont il compte reconstruire la toute-puissance par la terreur…

Adélaïde : Veste Grise, mentalisme émérite et médecin, Adélaïde est un nom de couverture qui dissimule Esther Cromwell, fille héritière d’une des plus riches familles sorcières de la Fédération. Elle entretient une relation passionnelle avec Fillip qu’elle sauve d’une tentative d’assassinat. Avec lui, elle tente de reconstruire l’Ordre, soutenue par sa famille qui voit là la possibilité d’enrichissements à venir.

Mattéo : élève de l’Once et petit ami de Naola, c’est un ancien sportif doué en magies occultes qui a été embauché au ministère de la Recherche à la suite d’un procès l’accusant d’être une Veste Grise. Il cherche à venger la mort de son frère, tué par Leuthar des années plus tôt en traquant et tuant secrètement des Vestes Grises. Fillip le fait enlever et torturer au nom de l’Ordre dans le but de tendre un piège à l’Once. L’armée fédérale se porte finalement à son secours et la bataille de Maison Haute est une cuisante défaite pour l’Ordre.

Naola : compagne de Mattéo, elle rencontre l’Once grâce à lui. Elle les rejoint progressivement dans leur lutte. Directrice d’une école sportive (où elle a rencontré Mattéo), elle est aussi informatrice au sein du large réseau d’information entretenu par le Vampire de Stuttgart, dont elle a été l’employée.

Xâvier : meilleur ami de Mattéo et second élève de l’Once, il est borgne et plein d’humour. Il participe, sous couverture, à l’opération de Maison Haute dans laquelle il est gravement blessé alors qu’il portait secours à Mattéo.

Pierre : demi-frère de Fillip, Pierre a tout juste dix-sept ans et est enrôlé plus ou moins de force dans l’Ordre, en tant que soignant. Lors de l’enlèvement de Mattéo, il est chargé de le maintenir en vie après torture, afin que le prisonnier puisse toujours servir d’otage et être interrogé de nouveau. Il aide Mattéo à s’échapper et est arrêté par l’armée.

Mordret : Le Vampire de Stuttgart, informateur principal de la Capitale est, effectivement, un vampire. Tenancier d’un bar dans un quartier mal famé, il propose ses services et vend ses connaissances aux plus offrants. Naola a été son employée quelques années. Ils ont développé une relation de confiance particulière lors de cette collaboration.

Serge : Chef des armées, responsable suprême de l’armée fédérale. Il entretient une relation amicale avec Amalia Elfric, dont il ignore la double identité.

Zerflingen : L’un des trois présidents de la Fédération. Amalia Elfric est sous son commandement direct.

Grimm : Ami proche de Fillip, il perd un bras lorsque l’Once attaque l’une des bases de l’Ordre, en représailles à l’enlèvement de son élève.

Jestak : Jestak est l’une des cent yassards de la Congrégation d’Égée, une des représentantes humaines impliquées de près dans l’attaque des Vestes Grises contre les phytoligocomplexes de la côte.

Faï : Faï est la fille de Jestak. Elle se perd dans la forêt lors de l’attaque des phytoligocomplexes. L’Once se porte à son secours et la raccompagne auprès de sa mère.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Arpège

Prenez le temps de regarder mon temps. N'est-il pas temps de faire tant et tant ? Le temps des mots, 3 petits mots qui claquent le temps d' une fessée Pour connaître la valeur d‘une année, demande à un étudiant qui a échoué aux examens de fin d‘année. Pour connaître la valeur d‘un mois, demande à une mère qui a accouché prématurément. Pour connaître la valeur d‘une semaine, demande à un éditeur d‘un hebdomadaire. Pour connaître la valeur d‘une heure, demande à un couple d‘amoureux qui attend impatiemment de se revoir. Pour connaître la valeur d‘une minute, demande à quelqu‘un qui a raté son train, son bus ou son avion. Pour connaître la valeur d‘une seconde, demande à quelqu‘un qui a survécu à un accident. Pour connaître la valeur d‘une milliseconde, demande à quelqu‘un qui a gagné une médaille d‘argent aux Jeux Olympiques. Le temps n‘attend personne.
Profite de chaque moment qui t‘est donné car il est précieux. Le temps est riche mais le temps peut tuer le temps ; Le temps ... qu'est-ce donc que le temps ? Comme en musique, le temps peut être long ou lent; adagio, vivace, allegro, andante, moderato, appassionato... Mais entre hier, avant-hier ou la semaine dernière, ce même temps prend une apparence, parfois, interminable... Ressemblance avec le fameux verre à moitié plein ! La valse se joue toujours à trois temps, mais connaissez-vous la valse à mille temps ? (merci, Jacques Brel...) "J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur, N'est ce point assez de tant de maîtresses? Et ne vois-tu pas que changer sans cesse C'est perdre en désirs le temps du bonheur ?" (Musset) Le temps des aveux, le temps des désirs, le temps des rêves, le temps des craintes, le temps d'une recette, le temps d'un concert, le temps d'un plaisir, le temps d'une confidence, le temps d'une tendre fessée et le temps d'un rire complice ! L'éloge de la fessée... Une autre façon de faire l'amour...Prenons ce temps!  
Le postérieur est une des zones des plus érogènes. Une fessée progressive, bien préparée par des caresses, provoque non seulement une excellente excitation de cette partie, mais également un fort afflux de sang dans les zones sexuelles qui sont à leur tour stimulées. Une bonne fessée a le rythme du coït et peut ainsi conduire la partenaire au plus grand plaisir. Cela me permet de déclarer que la fessée érotique c'est faire l'amour sans pénétration.
Plaisir pour la femme (vous, madame) d'être en position, courbée et retournée sur mes genoux. La face arrière du corps, donc de la personnalité et donc de l'inconscient, est ainsi exposée. Avec les fesses placées plus haut que le visage, on exprime un retour à l'animalité, à des instincts primordiaux qui sont, au sens propre du terme, maîtrisés par le fesseur (moi!) pour être sublimés. C'est, je crois, l'une des raisons les plus profondes du plaisir de la fessée, pour chacun de ses acteurs. (vous et moi, of course) Quoi de plus beau qu'une croupe ?
Pour moi, la croupe est la partie la plus belle partie du corps de la femme. Je ne me lasserai jamais de contempler ces sensuelles courbes, ces monts qui se bombent, ces vallées qui convergent en une unique et mystérieuse crevasse. Et quoi de plus voluptueux contrepoint à cette douceur que la fermeté d'une claque donnée de la main ?
Le postérieur comme un visage
Recevoir la fessée, c'est s'abandonner totalement à un partenaire en qui en a confiance. (indispensable préalable !) La donner, c'est pouvoir observer toutes les réactions de celle qui se livre, en ayant beaucoup de tendresse pour cette croupe ainsi offerte qui s'anime alors comme un visage. La face cachée remonte à la surface et est amenée, avec un mélange de douceur et de fermeté, à s'exprimer totalement. le temps d'une larme, le temps d'un souffle, le temps d'une étreinte, le temps d'une patience impatiente, Le temps, prendre le temps de ne pas en perdre. Le temps de continuer à vivre le jour présent. Le temps d'apprendre. Le temps de se souvenir. Le temps tue le temps mais la vie est une valse à mille temps Dont tous les temps sont confondus en un temps Quand le temps de la vie est le temps de l'amour. Trouvons le temps d'accorder nos temps Pour que le temps de Notre temps Dure le temps du Plaisir. Et après vous l'avoir répété, je confirmerai… Je vous câlinerai autant que vous bousculerai, Car tous les temps se glissent dans le même temps, Je vous tendresserai aussi souvent que vous fesserai, Car le temps de votre besoin est celui de mes désirs.
1
2
1
3
Natacha TIBI



Selon "la femme tiroir" de l'illustre Salvador Dali...
1
2
0
1

Vous aimez lire cestdoncvrai ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0