Données cryptées : du langage corporel

4 minutes de lecture

Les ædhil n’ont d’humain que la première apparence. En seconde observation, ils présentent des traits physiques forts différents des nôtres. L’un des traits dont la dissemblance frappe d'emblée l’observateur sont les oreilles. Longues et pointues, portées relativement basses, elles expriment une palette d’émotions dont il peut être utile de connaître le langage pour qui veut échanger avec eux sans se méprendre sur leurs intentions. En effet, la plupart des ædhil rechignent à parler autre chose que leur noble langue, et gardent parfois le silence face à un humain leur parlant gallois ou même, latin (comme cela a été mon cas) et ce, même s’ils le comprennent. Voici donc quelques observations sur ce que peut nous apprendre la position des oreilles d’un ædhel qu’on irait voir pour communiquer :

Des oreilles ouvertes, collées au crâne et pointées vers le haut indiquent une disposition d’humeur curieuse, ouverte, voire joueuse. Dans ces cas-là, il est bon de fraterniser.

En revanche, des oreilles basses indiquent sans coup férir un individu hostile. À fuir ! Retournez lui parler plus tard, ou avec un ami.

De manière générale, une position basse des oreilles n’est pas une bonne chose. Lorsqu’elles sont portées ainsi mais non tendues, alors cela indique que son propriétaire est maussade, triste, malade ou déprimé, peut-être frappé de muil, une maladie du coeur et de l’esprit courante chez les ædhil, et dont ils peuvent mourir. Une maladie qui ne se guérit que par un nouveau centre d'intérêt, ou, mieux, le départ définitif à Tyrn-an-nnagh.

Ainsi que j’ai pu le dire plus haut, la grande majorité des mâles perdent leur queue très jeunes, et les femelles n’en ont pas. Aussi ne puis-je généraliser les observations faites sur le langage caudal de Silivren, qui, lui, avait encore sa queue, mais je puis le comparer à celui des très jeunes mâles non-initiés, qui est sensiblement le même.

La queue des ædhellonil peut se déployer et gonfler ses poils comme le ferait un oiseau ou un renard qui fait sa cour, quoiqu’on ne l’utilise jamais dans ce but là : il est même déshonorant pour un mâle de la montrer au monde, et il cherchera au contraire à la dissimuler par tous les moyens, en l’enroulant autour de sa taille, sous ses habits, par exemple. Ce subterfuge n’est possible que jusqu’à une certaine limite : il est impossible à Silivren dont la queue est devenue trop longue et trop épaisse. La queue d’un mâle grandit en effet tout au long de sa vie, et celle de mon ami faisait déjà cinq pieds de long lorsque je l’ai rencontré ! Mais cet appendice exprime beaucoup d’émotions.

Lorsqu’elle ne bouge pas, calée autour du corps de l’individu et reposant sur son épaule, cela veut dire qu’il est dans une disposition calme, neutre. Lorsqu’elle est toujours collée au corps mais hérissée, alors il est agressif. Si elle est hérissée et déployée en hauteur derrière son dos, la pointe dirigée vers vous, alors c’est que l’individu est déjà en train de vous attaquer !

Quand l’individu est détendu et satisfait, sa queue a tendance à flotter en faisant des vagues. C’est un peu comme un homme qui sifflerait. Lorsqu’il est embarrassé ou ennuyé, elle se ramasse en une boule compacte. Lorsqu’il est agacé, elle frappe le sol rythmiquement, comme celle d’un chat.

Les ædhil n’aiment pas qu’on touche leur queue. C’est un motif de dispute, et une manière d’humilier les jeunes que de, par exemple, marcher sur leur queue. Un jour, mon ami Silivren a tué un mâle adulte parce que celui-ci avait (délibérément) marché sur sa queue. Il l’a fait immédiatement, sans sommation, et tout le monde a compris et approuvé sa réaction.

Passons maintenant au langage facial. Il est difficile pour nous humains de lire le visage des ædhil, car leurs yeux nous apparaissent sans pupilles. On ne sait donc quand ils nous regardent ou pas, et quelles émotions convoient leur regard. La couleur peut nous renseigner. En effet, les yeux des ædhil changent de couleur selon leur état (leur « configuration », comme disent les aios). Dans la vie de tous les jours, ils apparaissent blancs (les ædhil, eux, les voient verts ou bleus). Lorsque l’individu est dans une disposition d’esprit hostile, ils apparaissent rouges (les ædhil disent « noirs ») ou, parfois, encore blancs, mais dans ce cas là, les ædhil ne les verront pas verts mais « dorés » ou « rouges ». Pour nous, ils n’oscillent donc qu’entre deux couleurs : il est donc difficile de se fier à ce langage-ci. Le plus sûr est encore de se fier au reste du visage.

En règle général, un ædhel qui montre ses dents n’est pas une bonne chose. Cela veut dire soit qu’il a des intentions hostiles, ou qu’il veut s’amuser à vos dépends, ce qui revient plus ou moins au même. Montrer ses canines un quart de seconde à un autre est un rappel à l’ordre qui est beaucoup pratiqué, y compris par les mères avec leurs petites. Dans la vie quotidienne, les ædhil aiment afficher un visage calme et neutre, n’exprimant rien de particulier. C’est leur mine habituelle. Parfois, un léger sourire vient nuancer cette façade vide, mais elle est rare, et toujours complice. C’est un signe d’amitié.

Annotations

Recommandations

Défi
Olivia Gellin

Offre contre bon soin petit coeur abimé, peu servi mais bien usé. Il faudra l'aimer, le respecter, le chérir. Il vous le rendra à en mourir.
Si vous savez en prendre soin, il vous fera tant bien. Il aime donner de l'amour nuit et jour, il aime rêver et espérer, qu'un matin quelqu'un viendra et le tiendra au chaud dans ses bras. Il est fait pour vivre à deux, sans quoi il sera vite bien malheureux. Si vous êtes doux, tendre et protecteur, il saura remplir votre vie de bonheur. Bourreau des coeurs s'abtenir, il mérite un plus bel avenir ...
7
4
1
0
Défi
phillechat
Senteur et mélodie
7
8
0
0
MimieCookie

À mon Dieu

Aujourd’hui, j’ai très mal au ventre , mais j’ai décidé  de réviser mes leçons et de commencer à écrire ce témoignage pour mon baptême. Au début, et encore même ce moment, je ne pas quoi dire , car je n’ai pas l’habitude  de me livrer à qui que ce soit et surtout pas à une assemblée de personnes. Pourtant je vais essayé de faire un bon témoignage qui pourrait  peut-être une seule personne  à aller vers toi. Même si ce n’est qu’une, je serais fière  du bonheur, de la joie que tu pourrais accordé  à cette personne  par ta grâce.
Mais tout d’abord je voudrais un simple mot à toi qui veut tout dire; désolé. Oui je voudrais m’excuser auprès de tout le monde  de t’avoir attristé et peut-être encore aujourd’hui parce que tu es mon papa  et tu le sais très bien, je ne suis pas facile à vivre. Là j’imagine en écrivant cela  que beaucoup de personnes  peuvent être étonné qu’une fille aussi douce  puisse être difficile,mais comme tu me connais si bien, tu sais très bien que je n’étais pas très respectable envers toi ni très très gentille envers moi-même.
Pour cause j’ai osé me demander, hier soir,  si tu étais mon allié dans la vie; deux jours à peine avant mon baptême. Oui je l’avoue, j’ai douté parce que je ne me suis jamais imaginé que tu pouvais m’aimer  autant que les autres, car moi je me suis laissé croire  que même dans la vie chrétienne et dans la vie de ce monde, qu’il fallait être quelqu’un d’extraordinaire pour avoir bien  des bénédictions  de ta part. Je sais que c’est faux , mais il faut un temps pour se le persuader, n’est-ce pas? Cela m’a beaucoup angoissé et j'espère que cela ne m'angoisse plus maintenant parce qu’il y a que toi seul  qui est merveilleux et s’est  par ton amour que tu bénis chacun d’entre nous.  
Je pense que ce que tu attends de nous tous, c’est tout d’abord que tous chrétiens à son histoire avec toi Jésus. Une histoire qui se doit d’être sincère , amoureuse et respectueuse.


La nôtre à nous deux n’a pas toujours été  symbolisé par ses adjectifs, et pourtant elle a commencé comme telle. Ma mère Gloria ( au passage, je te bénis de l’avoir parce que c’est la personne la plus courageuse que je peux connaître) a eu  des problèmes de grossesses et à ma naissance, j’ai eu des soucis de santé.  A chacun de ces moments j’ai été sauvé de justesse. Pourtant je n’ai jamais fais attention à la portée de ce geste de vouloir à tout prix  que je vive. Non parce que j’ai été absorbé par beaucoup de choses en grandissant. A partir du collège j’ai appris  que le monde n’est pas comme tel que je le voyais auparavant. Il est moins beau  que les bras de maman. Les gens jugent ton apparence , ta personnalité, ton autisme et c’est traumatisant parce que c’est toujours une réalité qui encombre ma vie.  Même moi à force, je me mets à juger les autres.  Je me dis parfois que ce sont les gens qui ont un problème, et ça peut paraître une bonne chose , mais à force de résister; j’ai du mal  à ne pas être comme eux dans mes pensées. Mais je le dis devant tout le monde; nous juger chacun d’entre nous  soit parce qu’on envie l’autre, soit parce qu’il a un défaut insupportable n’arrange pas les choses. Je ne sais pas si c’est bien Dieu, mais je suppose qu’il faut se dire que chacun a un coeur et d’être apprécié à sa juste valeur même si cela n’est pas simple tous les jours de respecter tous les jours.  En pensant comme cela, je suis désolé d’avoir eu des mauvaises pensées, pour des mauvaises raisons contre beaucoup de personne.
A toi Dieu, à toi qui j’ai longtemps comparé  à quelque chose de mal même si quelque chose en moi me disait que c’était faux, je m’excuse d’écouter les autres ou l’adversaire qui lui ne voudrait pas que j’ai de bénédiction de ta part. Tu n’as jamais été mon ennemie=  et tu ne le seras jamais. Malheureusement, je me rends compte seulement en écrivant cette lettre.
Tu sais Dieu tu as toujours veillé pour moi encore lorsque je vais au plus mal, alors pour cela je te dis merci. Un grand merci. J’aimerais terminer ce témoignage  par ce merci. J’aimerais terminer ce témoignage  par ce merci  mais je désire avant tout te demander une nouvelle fois pardon. A cet instant, c’est le pardon le plus important selon moi. Je te demande pour pardon parce que je ne t’aime pas certainement comme tu le voudrais que je t’adore, car tu mérites réellement tout mon amour. Je t’ai souvent abandonné au profit de rêves  d’être quelqu’un d’autre ou le fait de choisir moi-même mon avenir.  Tu sais ce que je voudrais être plus tard, être plus satisfaite de ma vie en ayant tout ce que je veux. Néanmoins, j’ai appris que l’amour des biens et des êtres humains ne sera en aucun cas  aussi parfait que celui de Dieu. C’est pour cela que j’aimerais te dire  que je t’aime. Seulement parce qu’à force de rester à tes côtés, et même si je veux toutes belles choses, je veux me forcer à rester humble envers toi et à ne pas oublier que tu es le premier à m’aimer.  J’aimerais que tu m’offres deux choses (mais la seconde chose j’aimerais la garder entre nous pour l’instant). Mon premier cadeau  c’est de grandir dans la foi . La confiance en toi est une grande chose pour nous deux parce que je n’aimerais plus savoir qui je suis ou à demander des choses  sans faire des calculs dans ma tête. Je pense avoir un coeur  comme tout le monde mais je veux apprendre à t’aimer , sans être un enfant égoïste et impatient comme je le fais si  souvent. J’aimerais être souvent qui ne se pose pas de questions, respecte son père et les autres et se plaint pas quand ça n’aille pas je le voudrais.  
J’aimerais que ma foi soit la chose la plus forte  que j’ai à l’intérieure de moi. Ce n’est pas purement pour avoir des miracles dans ma vie , mais aussi pour te donner un amour de grande valeur. J’aimerais vraiment que tu penses que ta fille t’aimes vraiment  même si ce n’est pas simple tous les jours. Pour moi même si tu ne me le dis pas, le fait que tu ne le penses serait une grande chose pour moi. Le seul truc que j’aimerais te dire , c’est que même si je fais des erreurs, qui m’arrive malheurs ou que je fais des bonnes oeuvres et qui m’arrive de beaux moments , j’aimerais rester humble envers toi comme j’aimerais apprendre à te discerner.
0
3
0
5

Vous aimez lire Maxence Sardane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0