Champagne à volonté

8 minutes de lecture

Cassie

Les pas de danse se suivent mais ne se ressemblent pas. Les corps se touchent involontairement parfois, sciemment, souvent. La musique est géniale et grâce à elle, la fatigue n'a plus aucun d'effet sur nous. Hannah se déhanche comme une folle, Wyatt l'air de rien, est en chasse. Mais comme d'habitude, le prédateur n'est pas celui qui croit. Il a une technique bien rodée que je lui ai toujours conseillé de breveter : il reste avec Hannah et moi en nous frôlant pour ne pas donner l'illusion qui l'est avec l'une ou l'autre, tout en montrant de quoi il est capable sur une piste de danse, surtout par des mouvements de bassin, qui imitent à la perfection d'autres pas qui eux ne se jouent qu'à l'horizontale. Aux yeux des non-initiés, il est simplement en train de passer un bon moment avec ses copines. Mais en réalité, il est en plein travail, notre lion en chasse : il scrute, il repère, il agrippe sa proie d'un simple regard, puis attend qu'elle morde à l'hameçon de son charme et remonte la ligne d'elle-même. Résultat ? A chaque fois que la fille arrive à lui, il s'est qu'il a gagné. Wyatt est beau, un beau morceau de chocolat au lait qui donne envie à en baver. Mais pour Hannah et moi, et il est juste Wyatt, notre ami d'enfance, comme un frère. Nos relations sont purement platoniques. Mais je ne peux pas nier qu'il est beau, le chocolat chaud. Et en pensant à cette délicieuse friandise dont je raffole tant, c'est un tout autre dessin, qui se peint sous mes paupières. Les yeux clos, je me laisse porter par le rythme du son et mon imagination. Je vois des tablettes de chocolat très appétissantes et me demande bien quel goût elles ont. Puis ce sont des sucres d'orge, que je vois. Une bonne brochette de sucres d'orge, plus bas que les tablettes et ... Et c'est le moment d'ouvrir mes mirettes avant que tout ceci ne soit remplacé par les bijoux de famille d'un certain Père-Noël.

Non d'un sapin ! Je fantasme sur Santa !?

Non d'un sapin ? Ok, c'est grave Docteur !

Oui c'est grave ! J'allais fantasmer sur Santa ! Putain J'AI FANTASMÉ SUR SANTA ! Mais je suis folle ou quoi ? Il me faut un mec, vite ! Tout en me trémoussant, j'inspecte les lieux. Bon, c'est quoi le mode d'emploi pour se trouver un plan cul ? Je n'ai jamais fait ça moi !

- Cassie, qu'est-ce qui t'arrive ? me demande Hannah qui pose ses deux bras sur mes épaules pour danser langoureusement avec moi.

- Tu dois m'aider à faire mes courses, je lui chuchote à l'oreille.

Ma copine comprend de quoi je parle, car nous parlons le même langage codé, depuis qu'on se connait.

- OHHHH mais si tu savais depuis quand j'attends que tu me dises un truc pareil ! hurle-t-elle en surjouant comme si je venais de lui annoncer mon mariage. Alors dis-moi, en termes de taille, on vise sur quoi ce soir ?

Elle sautille plus qu'elle ne danse à présent et nous fait tourner sur nous même pour avoir une vision d'ensemble des possibilités qui s'offrent à moi, un panorama à 360 degrés.

- Pourquoi, tu as un truc pour deviner les mensurations toi ? je lui demande ahurie.

Oui parce que l'histoire du rapport entre la taille des mains et des pieds et celle d'un pénis, c'est une idée reçue, pas vrai ? Car j'ai vu une paire de mains non gantées aux longs doigts masculins pas plus tard que cet après-midi, et si tout est vrai dans l'adage bin ...

Bin on veut le Père Noël, quoi !

J'allais dire que si c'est vrai, le mec doit sacrément bien être doté ! Sale perverse qui vit dans ma tête !

- Heu Cassie, là je parlais de la taille du mec, pas de celle de sa bite ! éclate de rire ma copine. Mais oui, d'expérience, ajoute-t-elle en se collant plus à moi comme si elle me révéler un secret bien gardé, évite les hommes qui font moins d'un mètre soixante et qui ont l'air d'avoir seize ans !

- Je ne suis pas une pédophile ! je lui réponds en balayant toujours la salle des yeux. Hors de question que je finisse en taule ! Sinon j'aurais déjà tué des gens, Hannah. Et les types plus petits que moi tu oublies tout de suite ! Je veux faire du vélo moi, pas du tricycle de cour de récré ! je lui précise. Je ne demande pas un pur-sang, mais les poneys c'est non, tu vois mieux l'idée ?

- Oui, acquiesce-t-elle en activant le mode détective de sa personnalité.

Elle me guide jusqu'à notre table tandis que Wyatt a déjà sa proie dans les bras et sa langue dans la bouche. Nous finissons notre bouteille de champagne cul sec, Hannah en commande une autre sur le compte de Wyatt qui ne s'en apercevra même pas.

- Bon, résumons. Un mec plus grand que toi, majeur, viril, et avec un gros engin de chantier, j'ai tout bon ?

Je me siffle une nouvelle flûte de champagne, il fait chaud ici ! Cinq minutes plus tard et une liste virtuelle en tête, nous repartons sur la piste. L'alcool m'aide à me détendre, car j'ai tout de même une appréhension. Je n'ai jamais fait ça, je me demande bien comment elle fait, Hannah, pour enchaîner les plans cul tous les week-ends. Question d'habitude, sûrement. C'est son mode de fonctionnement depuis ... eh bien depuis toujours, en fait. Au lycée, elle a eu un seul copain, ça a duré un trimestre et après ça, elle n'a plus voulu d'attaches. Sa version, c'est qu'elle préfère être libre, mais moi, je sais que c'est parce que cela correspond au moment où ses parents ont divorcé. Elle n'a plus cru en l'amour, le vrai. Pour elle du moins, par crainte d'être un jour abandonnée comme son père a laissé sa mère pour une femme plus jeune. Elle en a beaucoup souffert, plus qu'elle ne le montre ou le dit. J'espère qu'un jour, elle trouvera chaussure à son pied. Une belle chaussure, comme celle à la semelle rouge dont elle rêve depuis des années. Hannah est belle, drôle, intelligente et un brin déjantée, comme moi, comme celle que j'étais avant, il y a si longtemps, et que je compte redevenir. Mais maintenant, je dois ajouter l'option "coup d'un soir " à mon répertoire. Alors oui, des mecs mignons, il y en a quelques-uns ici, mais étrangement, aucun avec qui je m'imagine jouer à saute-mouton.

Il me faut plus d'alcool !

Il nous faut un homme, pas juste un type mignon !

J'ai chaud, mais après une nouvelle coupe de champagne, je me sens encore mieux. Je danse à m'en vider les batteries. Je danse et j'oublie pour un instant sur la frise du temps toutes mes emmerdes. Et ce mois pourri. Mieux, je l'emmerde, le mois de décembre ! L'alcool fait son effet, je le sens. Je laisse de grands corps chauds se rapprocher du mien, me frôler, se frotter, mais dès que les choses deviennent intéressantes, mon corps ne joue plus le jeu et se rebelle contre mon esprit. Je râle intérieurement, et je sens la frustration montée en flèche pourtant. Proportionnellement à mon énervement. Un type se place devant moi et me regarde, la tête inclinée. Il me sourit et reste dubitatif. Je mets quelques secondes de trop à comprendre que je le connais.

- Hey Will ! Mais qu'est-ce que tu fais ici ? je lui demande surprise de le croiser ici.

Il se rapproche encore de moi et se penche pour me parler de plus près. Lui, il est grand ! C'est Nina et Matt qui m'ont proposé de passer. Et j'ai bien fait on dirait !

Nina et Matt, oui, ils bossent avec moi, au même étage. Je leur ai dit que je venais ici avec des amis ce soir. Emma m'a dit d'arrêter de faire ma sauvage avec tout le monde, alors je fais un effort. Mais l'effort en ce moment c'est surtout de rester concentrée sur ce qu'il se passe autour de moi. Ma tête commence à tourner, les effluves d'alcool ayant décidé de faire une rave party dans mon crâne sans autorisation. Hannah nous rejoint et voit immédiatement que quelque chose ne va pas. Mais malheureusement pour ma migraine et moi, dès que ses yeux se posent sur le beau blond à la carrure de viking, elle m'oublie complètement, je n'existe plus. Elle lui sourit de toutes ses dents et Will ne semble pas insensible, bien au contraire. Ok, j'ai compris, elle vient elle aussi de trouver sa proie pour la nuit, une proie bien consentante, à priori. Je les présente et les laisse se frotter l'un à l'autre. Mieux vaut m'éloigner car vu comment ils se chauffent, ils vont nous créer des étincelles, ces deux-là. Et si je dois m'embraser ce soir, c'est dans un plan à deux, pas à trois.

Deux coupes de champagne bien fraîches et un quart d'heure plus tard, je suis prête à repartir me défouler. Enfin, ça c'était ce que je pensais avant de me lever, mais le projet paraît tout à coup bien compliqué. Je repère néanmoins Wyatt en pleine discussion langoureuse avec sa partenaire de la nuit, et décide finalement de me laisser approcher pour la deuxième fois, par un type ma fois plutôt attrayant. Enfin je crois.

J'espère. Les choses ne sont plus très claires. Après le peu de réflexion dont je suis capable, de tombe d'accord avec moi-même : il faut bien que jeunesse se fasse. Alors je mets mon cerveau sur pause et je danse, encore et encore. Au bout d'un moment, deux mains se posent sur mes épaules et me tirent en arrière. Je me rends alors compte que mes yeux étaient fermés.

- Cassie tu n'es pas en état de rester seule, j'entends la voix de Will m'interpeller. Je vais te raccompagner chez toi.

Non mais pour qui il se prend lui ? Mon chaperon ?

- Laisse-moi tranquille ! j'essaie de le repousser en tanguant. Je suis bien ici, et je compte bien me faire reconduire, si tu vois ce que je veux dire ! Bonne nuit Will !

- Ouais vieux, laisse la demoiselle tranquille, je m'occupe d'elle ! lui confirme une voix masculine dans mon dos.

Je crois bien qu'il m'a donné son prénom tout à l'heure, mais impossible de m'en rappeler. En même temps, je m'en moque. Je n'ai aucune intention de le revoir après cette nuit, ni de rentrer son numéro dans mon répertoire. J'aspire juste à un moment sympa avec un happy-ending, car avec Mika, c'était pas toujours ça.

- Et moi, vieux, je te conseille de ne plus poser tes sales pattes sur la demoiselle si tu ne veux pas avoir des moignons pour t'astiquer le manche jusqu'à la fin de ta vie. Je me suis bien fait comprendre ?

Je me décale et je crois rêver. Will toise méchamment mon futur partenaire de jeux qui se barre sans demander son reste.

Ex futur partenaire de baise, Cassie

- Hey ! Mais pour qui tu te prends toi ? Je t'ai pas fait chier quand tu jouer au sauveteur en faisant du bouche à bouche à ma copine ! Alors tu m'oublies, je me suis bien fait comprendre ? je lui hurle comme une folle. Il va falloir que je trouve quelqu'un d'autre à cause de tes conneries Will ! Mêle-toi de ta queue au lieu de t'occuper à qui je montrerai mes fesses ! Merde !

Une folle bien frustrée, oui. Je tourne les talons, manque de me ramasser mais ordonne à mes jambes de me porter jusqu'aux toilettes. De l'eau, il faut que je me rafraîchisse, après, j'y retourne, quitte à dire oui au premier venu, je m'en fous ! Si je n'évacue pas la tension qui s'est accumulée cette après-midi, je suis bonne pour aller proposer mes services à des foyers sans électricité !

Annotations

Recommandations

the Galactik
Je suis Niklas Hennessey, membre de la famille la plus riche d'Irlande.
Tout le monde vante les qualités des milliardaires. Mais moi je n'en ai qu'une : me battre ! Et cela ne convient pas du tout aux goûts familiaux. Mais je n'y accorde aucune importance. Je profite de ma vie.
Mais un soir, tout change !
Je dois arriver à gagner ma vie par mes propres moyens, tout seul, sans aucune aide. Donner des coups de poings ne me seront d'aucune utilité.
C'est alors que la possibilité de voyager dans l'Espace s'offre à moi. Mais malgré les précautions et mesures de sécurités, le voyage ne se passe pas du tout comme prévu. Je me réveille ensuite sur une planète perdue dans une autre galaxie, avec des occupants étranges, et de l'énergie cosmique dans mon organisme.
Si je veux pouvoir rentrer sur Terre, je vais devoir apprendre à la maîtriser sans commettre de dégâts. Et cela est loin d'être facile. Surtout que des aliens meurtriers tentent de me capturer...
5
6
0
73
Défi
Claude Carrès
J'avais pas de chien.. c'était sans compter sur leur fourberie et leur capacité à se déguiser en chaton.. les chat l'eau
11
13
6
1
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Line P_auteur ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0